Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 88
Invisible : 1
Total : 91
· Scelta · Hector L'archer
13322 membres inscrits

Montréal: 13 mai 09:35:22
Paris: 13 mai 15:35:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Araignée du soir Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Effet Mer


À force de viser la lune, tu vas te crever l’œil.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
316 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
28 mai 2008
  Publié: 26 sept 2007 à 15:20
Modifié:  26 sept 2007 à 15:52 par Effet Mer
Citer     Aller en bas de page




Il vivait en ce monde
Une petite araignée
Jeune, pas encore féconde
Et chaque jour pour elle était félicité


Le matin, à sa toile
Se perchaient mille gouttes de rosée
Dans cette belle aube pâle
L’araignée ne pouvait s’en lasser
Mouches, moustiques et freluquets
Se collaient à sa toile chaque jour
Et la petite s’en délectait
Jusqu’à ce que vienne à point le jour
Et le soir, elle s’endormait
En rêvant d’un gros bourdon
D’en attraper un dans ses filets
Ça en devient une obsession
Elle guettait, de jour comme de nuit
De plus en plus, perdait patience
Ne pensait, ne voulait plus que lui
N’en pouvant plus, voulait potence
Et puis, un beau matin
L’araignée ne fut plus
Car le bourdon, bien trop fin
Ne s’était collé à la toile de l’ingénue
Elle était morte de désespoir
Ne mangeant plus, voulant l’avoir
Elle était restée seule, broyant du noir
De ses yeux luisants de larme le soir




Il avait vécu en ce monde
Une pauvre petite araignée
Jeune et à jamais féconde
Qui hurlait sans fin son rêve envolé


  Il y aura toujours des si dans les mais et des mais dans la vie
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 26 sept 2007 à 19:07 Citer     Aller en bas de page

J'adore tout simplement !!! bien conté juste assez d'émotions pour me faire sourire tout le long !
Pis en fait y a une morale dans ton poème.....

J'aime beaucoup Dark !

Bisous et amitiés,

Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Effet Mer


À force de viser la lune, tu vas te crever l’œil.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
316 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
28 mai 2008
  Publié: 27 sept 2007 à 11:37 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Marie ! J'ai le coeur tout chaud à la lecture de ce commentaire.

Tant mieux si je t'ai fais sourire ! Si c'est en poème triste, c'est juste pour l'araignée.

Amicalement

  Il y aura toujours des si dans les mais et des mais dans la vie
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
22 octobre 2020
  Publié: 27 sept 2007 à 12:53 Citer     Aller en bas de page

Pauvre petite araignée, mais avait-elle vraiment besoin d'une toile pour son Bourdon ?

Comme c'est bien racontée que cette histoire là....

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Effet Mer


À force de viser la lune, tu vas te crever l’œil.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
316 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
28 mai 2008
  Publié: 28 sept 2007 à 14:33 Citer     Aller en bas de page

Il faut croire que son ambition était trop grande. Voilà la morale...
Merci du passage, Guido !

Joyeusement

  Il y aura toujours des si dans les mais et des mais dans la vie
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 1er oct 2007 à 21:29 Citer     Aller en bas de page

Oui ...voilà

Elle aurait pu se contenter d'un moustique qui lui... ne se contente que des plus gros que lui...

Voilà pourquoi la plupart du temps il finit écrasé sur la peau de sa victime.

Belle morale !

Amicalement.

Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Effet Mer


À force de viser la lune, tu vas te crever l’œil.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
316 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
28 mai 2008
  Publié: 2 oct 2007 à 12:10 Citer     Aller en bas de page

Pauvre vie qu'est celle des insectes... Avoir trop d'ambition finit un jour par nous retomber dessus.

Merci du passage, Martin

Joyeusement

  Il y aura toujours des si dans les mais et des mais dans la vie
Sozensi

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
502 commentaires
Membre depuis
9 août 2007
Dernière connexion
3 avril
  Publié: 29 oct 2007 à 06:31 Citer     Aller en bas de page

J'adore ...tout aussi.. que j'aimerai être le fil...tendu entre l'araignée et le bourdon pour leur dire...pourquoi ne pas essayer...

  L'ange blanc.
Effet Mer


À force de viser la lune, tu vas te crever l’œil.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
316 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
28 mai 2008
  Publié: 29 oct 2007 à 08:48 Citer     Aller en bas de page

Oui c'est vrai, mais ça pourrait être une place dangereuse !!

Merci du passage !

Joyeusement

  Il y aura toujours des si dans les mais et des mais dans la vie
strange


parce que quoi qu'il arrive j'aurais toujours des ennemies
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
662 commentaires
Membre depuis
20 septembre 2007
Dernière connexion
26 octobre 2008
  Publié: 7 nov 2007 à 10:33 Citer     Aller en bas de page

J'adore.
Même moi qui aime pas les araignées j'étais triste pour elle.



Strange.

  QUAND LE MYTHE DEVIENT REALITEE
Effet Mer


À force de viser la lune, tu vas te crever l’œil.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
316 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
28 mai 2008
  Publié: 8 nov 2007 à 11:47 Citer     Aller en bas de page

Malheureuse petite araignée trop ambitieuse...

Merci du passage

Amitiés

  Il y aura toujours des si dans les mais et des mais dans la vie
Effet Mer


À force de viser la lune, tu vas te crever l’œil.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
316 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
28 mai 2008
  Publié: 18 nov 2007 à 10:08 Citer     Aller en bas de page

Merci !!

Amitiés

  Il y aura toujours des si dans les mais et des mais dans la vie
Effet Mer


À force de viser la lune, tu vas te crever l’œil.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
316 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
28 mai 2008
  Publié: 7 déc 2007 à 15:43 Citer     Aller en bas de page

De rien !!

Merci du passage !

Joyeusement

  Il y aura toujours des si dans les mais et des mais dans la vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3480
Réponses: 12
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

En Route (Amour)
Auteur : Mississipi2009

 

 
Cette page a été générée en [0,0360] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.