Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 30
· Jean Poupett'
13211 membres inscrits

Montréal: 8 mars 08:24:02
Paris: 8 mars 14:24:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Les yeux de décembre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 9 déc 2007 à 16:34
Modifié:  9 déc 2007 à 19:02 par Drakkar
Citer     Aller en bas de page

Les yeux de décembre



Ce sont des cils de tôle
Qui écorchent mon visage
S'agitant comme du saule
Branches que fouette l'orage


Ce sont des paupières d'argent
Dans une mer qui éclate
En vagues de consentement
Qui me happent et repartent


Ce sont de douces épaules
Qui se redressent moins sage
Qui me narguent et m'enrôlent
Dans une guerre sans marge


C'est un sourire arrogant
Sur une joue qui s'écarte
Jumelle de nos continents
Des Rocheuses aux Carpates


Ce sont des cuisses qui frôlent
L'humeur parfumée sauvage
De jonquille ou de sauge
Fleur qu'attise fleur de rage


Ce sont des tiges de printemps
Sur des pages qu'on encartent ;
Noir semées au rose roman

Et décembre nous regarde...


Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Sihläryn


"Mon cher Chair ! — Mon bon Bone !"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
785 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 9 déc 2007 à 18:39 Citer     Aller en bas de page

percutant, tellement plein

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
mélu


Cueille cueille la rose et ne t'occupe pas de ton destin.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
15 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2007
Dernière connexion
14 février 2015
  Publié: 10 déc 2007 à 04:22 Citer     Aller en bas de page

très joli! j'ai beaucoup apprécie. tu utilise les mots avec magie!
heureuse de t'avoir lu
merci
Mélu

  Mélu
JCboy


Chante, ô ma muse, des merveilles au-delà de mes compétences
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
207 commentaires
Membre depuis
27 septembre 2007
Dernière connexion
23 mars 2016
  Publié: 10 déc 2007 à 09:47 Citer     Aller en bas de page

On dirait bien que tout le corps s'éveille en décembre!!!

Le texte dévoile un être en rage d'être contraint à se contenir...Il ne demande qu'à être délié de ses chaînes! Vivement la nouvelle année pour une renaissance en beauté!


joli choix de mots

JC.

 
Lysée


L'Amitié est un Joyau si rare que le Coeur seul peut lui servir d'Ecrin!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
1676 commentaires
Membre depuis
20 mai 2007
Dernière connexion
4 janvier
  Publié: 10 déc 2007 à 12:20 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir !

Les mots écorchent, ça fouette à la lecture, c'est original!

Et ça laisse une traîne de sentiments, comme la vague qui entraîne ce qui se trouve sur son sillage !

Très beau, au plaisir ! Lysée!

  Lysée
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 10 déc 2007 à 16:12
Modifié:  10 déc 2007 à 16:52 par Drakkar
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Sister september

Merci pour ton passage ici ....tu as trouvé percutant et plein ?

Enfin...plein de silence au quotidien retransmit en cri sur ce site.

Martin
------------------------------------------------------------------------
Merci Melu

Bienvenu sur le site et au plaisir de découvrir ta plume.

------------------------------------------------------------------------
Poussinette en sucre

Content que cette vaguelette poétique ai pu te submerger un bref instant...


------------------------------------------------------------------------
Star ocean

En fait c'est un océan des trois dernier mois qui n'a pas trop l'air de vouloir de se calmer...
Je m'accroche comme je peu ...je sais nager.

Merci pour ta visite
------------------------------------------------------------------------
J.C

On dirait bien que oui !

Tu as bien compris le poème...en fait je crois que j'aime bien mes chaînes

Merci pour tes souhaits pour la nouvelle année et je te souhaite de même.

Martin
------------------------------------------------------------------------
Bonjour Lysée

Heureux que cette vague ai pu t'emporter un bref instant...
Et j'espère que tu as bien (surfé)sur elle.

Merci d'être passé
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 10 déc 2007 à 16:21 Citer     Aller en bas de page

Hmm...^^.

Ca commence dans la tristesse, ça se continue dans la tempête, ça finit dans l'amour et l'espoir... Je te jure que j'ai vu ces sentiments là, et je te jure que...


La tempête est passée...


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Deirdre


et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1945 commentaires
Membre depuis
30 juin 2006
Dernière connexion
17 février 2019
  Publié: 10 déc 2007 à 19:38 Citer     Aller en bas de page

Très beau... J'ai beaucoup aimé...

amicalement Deirdre

  Je tiens pour certain que rien n'est jamais acquis...
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 10 déc 2007 à 20:04 Citer     Aller en bas de page

Oui Lunastrelle

J'espère bien qu'elle est passée cette tempête

Je te fait confiance et je verrais bien...

poètesse détient la vérité

enfin je l'espère

Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 10 déc 2007 à 20:10 Citer     Aller en bas de page

Merci Deirde

ton plaisir est le mien

bonne soirée


Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Little stella


La sensibilité de chacun, c' est son génie. BAUDELAIRE
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
1616 commentaires
Membre depuis
1er mars 2007
Dernière connexion
6 janvier 2012
  Publié: 11 déc 2007 à 05:02 Citer     Aller en bas de page

Pas d' eau de rose dans ce poème Martin...

J' ai ressenti les déchirures d' un grand voyageur et les yeux de décembre n' en sont que plus froids.

réchauffants de So et

  Little stella
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 22 déc 2007 à 16:31 Citer     Aller en bas de page

Si froid que le gel viens me brûler l'âme

Merci pour tes réchauffants Stella !


Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1736
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0257] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.