Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 16
Invisible : 0
Total : 16
13200 membres inscrits

Montréal: 5 mars 01:14:25
Paris: 5 mars 07:14:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: À ne rien voir Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 4 jan 2008 à 22:11
Modifié:  5 jan 2008 à 11:56 par Drakkar
Citer     Aller en bas de page

À ne rien voir



Tout est plus lourd dans l'irréel
Et réellement plus dur à vivre
Hier encore les hirondelles
Prenaient le ciel dont on me prive


Tout était rose dans son reflet
Des mats espoirs aux toits d'églises
Tels des mensonges que Dieu promet
Pour qu'on vénère qui nous néglige


Tout allait mieux à ne rien croire
Ni silence d'or d'argent ou cuivre
Qui viennent ternir mes vraies histoires
Des mots pour lesquels on se livre


Tout allait mieux avant hier
Plus j'étais sobre plus t'étais ivre
On s'est trouvés ou l'on se perd
En chasse à courre de salive


Tout allait mieux quand on croyait
Que j'étais vague et toi la rive
Qu'aux grains du sable s'accrochait
Larme d'écume au froid du givre


Tout est plus beau quand on le sait
Plus le coeur flanche plus il s'enlise
C'est quand il meurt que l'on renaît
Et que vie devient permissive...



Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
xav21

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
1497 commentaires
Membre depuis
3 mars 2018
Dernière connexion
9 juin 2018
  Publié: 5 jan 2008 à 05:29 Citer     Aller en bas de page

Je trouve mon "moi-même" en tes rimes Drakkar.
Me voilà soufflée d'un vent glacial et apaisant à la fois, sans fureur, sans rage et sans espoir, la vie coule ainsi qu'un fleuve abominable aimée de nous et par nous seul.

Je ne devrais pas le dire, mais ton poème me saisit à bras le coeur, j'en suis bouleversée, j'aurais aimé en écrire un semblable, si cela m'avait été offert.

Merci infiniment Drakkar, ce diamant noir a la pureté absolu à mes yeux.

Bisous
(Ne m'en veut pas si je me trompe, je me suis épanchée sur tes vers), *faute à l'habile poète LOL !*

Flore

 
FloRe


Tu es beau, j'aime cette image de toi jouant de la guitare!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
1478 commentaires
Membre depuis
17 mai 2006
Dernière connexion
16 avril 2020
  Publié: 5 jan 2008 à 05:29 Citer     Aller en bas de page

Je trouve mon "moi-même" en tes rimes Drakkar.
Me voilà soufflée d'un vent glacial et apaisant à la fois, sans fureur, sans rage et sans espoir, la vie coule ainsi qu'un fleuve abominable aimée de nous et par nous seul.

Je ne devrais pas le dire, mais ton poème me saisit à bras le coeur, j'en suis bouleversée, j'aurais aimé en écrire un semblable, si cela m'avait été offert.

Merci infiniment Drakkar, ce diamant noir a la pureté absolu à mes yeux.

Bisous
(Ne m'en veut pas si je me trompe, je me suis épanchée sur tes vers), *faute à l'habile poète LOL !*

Flore

  Toujours l'Amour, Toujours les heures (The hours)
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
294 poèmes Liste
18788 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
2 mars
  Publié: 5 jan 2008 à 05:37 Citer     Aller en bas de page

"Tout allait mieux quand on croyait
Que j'étais vague et toi la rive"

j'aime beaucoup merci pour la lecture

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
xebeche


please send me more, yellow birds...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
1454 commentaires
Membre depuis
31 octobre 2006
Dernière connexion
24 juin 2009
  Publié: 5 jan 2008 à 08:36 Citer     Aller en bas de page

vrai coup de coeur

ton poème est tout simplement superbe

"Hier encore les hirondelles
Prenaient le ciel dont on me prive"

 
Déraison


Un mot et tout est sauvé. Un mot et tout est perdu. (André Breton)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1813 commentaires
Membre depuis
12 mars 2007
Dernière connexion
29 mars 2012
  Publié: 5 jan 2008 à 11:55 Citer     Aller en bas de page

C'est un poème, empreint de tristesse, certes, mais merveilleux.

Merci de ce cadeau

Un coup de coeur


Amicalement..............Déraison

 
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1438 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
4 février
  Publié: 6 jan 2008 à 13:59 Citer     Aller en bas de page

Belle vision : "c'est quand il meurt que l'on renaît".
On se retrouve avec nous-même et plus fort lorsqu'on se retrouve entier.
Belle écriture,
Amicalement
Jonathan

 
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 6 jan 2008 à 18:17
Modifié:  6 jan 2008 à 21:32 par Drakkar
Citer     Aller en bas de page

Je vous remercie tous pour vous être arrêté ici
Je vous avais fait à tous une petite réponse personnalisé mais, j'ai du prendre trop de temps puisque le site m'a déconnecté.

Si je ne recommence pas tout depuis le début ce n'est pas parce que je suis lâche mais, plutôt que je n'ai plus beaucoup de temps pour le faire et que dernièrement j'ai pris un peu de retard pour ce qui est de vous répondre et que je trouve que les commentaires sans réponse sont une disgrâce...enfin à mon avis.

Un site de poésie en santé c'est un site ou l'on communique.

Encore merci a vous tous d'être passé ici

Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
mélu


Cueille cueille la rose et ne t'occupe pas de ton destin.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
15 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2007
Dernière connexion
14 février 2015
  Publié: 30 jan 2008 à 15:55 Citer     Aller en bas de page

j'ai aimé tout simplement... les mots prennent une autre dimension dans tes vers, ils deviennent chantant. poème très agréable à murmurer.
merci Martin
Mélu

  Mélu
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 30 jan 2008 à 17:39 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé lire ce magnifique poème. Je le trouve si bien écrit.
Je me retrouve dans tes vers.

C'est pour moi aussi un réel coup de coeur, j'ai vraiment beaucoup aimé te lire. Amitiés

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 3 févr 2008 à 12:45 Citer     Aller en bas de page

Mélu et plume d'ange...

Merci à vous deux pour votre commentaire.
Je ne sais pas pourquoi mais plus j'écris rapidement plus mes poèmes sont apprécié.

j'ai l'impression qu'à trop me creuser la cervelle je fini par tout gâcher.

Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
2351 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
17 février
  Publié: 10 mars 2008 à 18:37 Citer     Aller en bas de page


..mmmmm.....


"Tout allait mieux à ne rien croire
Ni silence d'or d'argent ou cuivre
Qui viennent ternir mes vraies histoires
Des mots pour lesquels on se livre"


Martin,

.....Et quand on écrit pour vivre...
c'est comme quand on écrit parce qu'on
a vécu....Non?

j ai bien aimé ces résonances..

Saldday.


  Nous sommes le temps qui nous reste.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2429
Réponses: 11
Réponses uniques: 10
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0270] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.