Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 22
Invisible : 1
Total : 26
· JH.Metz · Duchesse Emilie · Avraham
13218 membres inscrits

Montréal: 8 déc 04:56:58
Paris: 8 déc 10:56:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: Tué comme ça vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 16 févr 2008 à 18:40
Modifié:  17 févr 2008 à 17:34 par Stegobulle
Citer vertical_align_bottom

La superbe agonie
Quand j'ai rendu les larmes
Pendu au crucifix
Censuré par tes charmes

J'ai fait pleurer les torts
Dans ton esprit figé
Ces perversions retors
Qui n'ont fait que tuer

Un papillon de sel
Pleurant sur ta blessure
Renouvelle le deuil
Dans ton fétide azur

J'entends venir l'orage
Blessé par tes supplices
Il piétine de rage
Le génie de ton vice

La superbe agonie
Quand j'ai rendu ton âme
Aussi chaude et rougie
Que ta cervelle en flamme

Elle a brûlé mon nom
En pensant que l'oubli
Se perd telle une feuille
Au milieu des débris

Toujours sonne la fête
Quand on s'en va mourir
J'entends tinter au loin
Les ruines du désir

Il se meurt et s'étire
Dans d'infinies rumeurs
Détruit, il se retire
Pour te laisser en pleur

J'ai avalé ton miel
Souillé des infortunes
Si aigres au goût de fiel
Dans l'antre de tes dunes

J’ai jeté à jamais
Les sentiments obscurs
Dans l'enfer de tes plaies
Aux saveurs de sulfure

De là viendra mon heure
Si douce à tes baisers
Eux qui sont la tumeur
D'un amour décédé

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 17 févr 2008 à 17:40 Citer vertical_align_bottom

La douleur pesante des mots sur ce rythme lancinant.. Des images à la fois troublantes et marquantes... Une lente agonie...

Encore je relèverais beaucoup trop de quatrains, alors je prends le tout d'un bloc..

Il m'a vraiment touchée...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 17 févr 2008 à 18:23 Citer vertical_align_bottom

Merci à tous deux d'être passés me voir

Oui, il y a eu une grosse chute à travers ces mots, je n'en veux à personne, mais quand j'ai mal ça donne ça...

Au plaisir

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 3 mars 2008 à 02:32 Citer vertical_align_bottom

Maureen, un merci à la hauteur de l'agréable simplicité de ton coms... Au plaisir

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1303
Réponses: 3
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0186] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.