Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 38
· samamuse · wippi · André
Équipe de gestion
· Emme
13330 membres inscrits

Montréal: 13 avr 05:56:11
Paris: 13 avr 11:56:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: et si le monde parlait? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 28 juin 2009 à 20:39 Citer     Aller en bas de page

Salut tout le monde
J’aimerais vous lire un petit mot
Qui va déconcerter vos ondes
Et secouer vos petits landaus

Avant tout je me présente
Je suis l’indéfinissable dans le vécu
Je suis l’imprévisible dans le calcul
Je suis le grand hasard dans la nécessité
Je suis la claire vérité dans la vanité

Je suis le tout, et partout
Je suis la mer sans vagues, ténébreuse et aux écumes luisantes
Je suis le ciel sans vide, impénétrable et aux étoiles miroitantes
Et vous voguez, borgnes dans les ténèbres, sauf aux écumes
Et vous ignorez l’impénétrable, oh étoiles envoûtantes, que brumes

Je suis partout et en tout
Je suis le rocher anodin jusqu’à cet homme mondain
Et pour l’homme anodin, je suis le rocher mondain
Mais je ne suis dans vos esprits anthropomorphiques, que vos idées
Et je ne suis d’autre nature, que vos images et petites idées
Je suis la giboulée limpide entre nues dispersées et onde infinie

Salut tout le monde
Je me présente, je suis le monde

Et vous, créatures enlacées,
Vous êtes ?





Orateurs agacés, esprits lassés
De me concevoir
Vous êtes mes orateurs! Inféodés à vos raisons racées
Dans mon génie marbré que des chimères arénacées
Et vous espérez me concevoir !

Vous êtes désormais, ma belle miniature favorite
Hélas, une œuvre esquissée
Et vous finissez le décor par des apparats et des rites
En vain, que des rêves sur vos sommeils palissés
mais dans mon clepsydre... vous mûrissez!
mais dans mon clepsydre vous mûrissez!

(c)


  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Blitzkrieg lullaby


Making love with his ego, Zigy sucked up into his mind... Like a lepper Messiah...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
262 commentaires
Membre depuis
7 juin 2009
Dernière connexion
13 juillet 2015
  Publié: 29 juin 2009 à 14:55 Citer     Aller en bas de page

Bonjour le monde... Tu ne me paraît pas si bienveillant...
Merci...

 
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 29 juin 2009 à 17:35 Citer     Aller en bas de page

merci Marine pour ton passage...et je ne vais pas dire aussi pour ton retour

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 1er juil 2009 à 16:28 Citer     Aller en bas de page

Un monde plutôt déroutant, un texte riche en vocabulaire et en images superposées, plus faciles à apprécier qu'à comprendre.
Envoûtant.
Bravo l'artiste

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 1er juil 2009 à 16:36 Citer     Aller en bas de page

merci beaucoup pour ton passage si apprécié

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 679
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0187] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.