Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 39
· Morteüs · zouzou31 · Xuyozi · Laur'Ha
13738 membres inscrits

Montréal: 29 juil 17:19:30
Paris: 29 juil 23:19:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères (mars 2014) : "Ce poème n'existe pas" :: Ce poème n'existe pas Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 10 mars 2014 à 11:28
Modifié:  11 mars 2014 à 04:45 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Ce poème n’existe pas

J’écris une ode d’amour
sur une plage enneigés.
Je suis toujours seul, tous les jours,
pour accomplir ma destinée.
Je me cherche ma vérité
et sur mes traces, pas à pas
Je terminerai à trouver.
Ce poème n’existe pas.

Les oiseaux chantent, tout autour.
Le sable frappé, emporté
par les vagues, vagues d’amour.
Vagues d’haine et de gaité.
unique ou multiplier,
pour toi, ma douce, ma joie
Je serai ton cavalier.
Ce poème n’existe pas.

Je suis emmuré dans ma tour,
pour pouvoir mieux te sauver,
protéger du mal qui entoure
parfois, tes torrents tourmentés
pour toi, ma douce, moitié.
Je vais oublier mes tracas,
Je te couvrirai de baisers.
Ce poème n’existe pas.

Ô ! J’aimerais tant te trouver !
Te caches-tu ? Je ne vois pas !
Hâte d’être à tes côtés
Ce poème n’existe pas


Petite ballade, sur un thème imposé. Fait le 3 mars 2014

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
4122 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 11 mars 2014 à 08:26
Modifié:  11 mars 2014 à 08:26 par ballandine
Citer     Aller en bas de page



Les visions de coeurs sont parfois si étranges..elles nous mènent dans des confins si pleins d'images rêvantes...

Et quand le coeur s'épuise à ces rêves...le constat est là...légérement amer...
Le poème n'existe pas ...


Joli va et vient dans cette envolée poétique...

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 11 mars 2014 à 10:07 Citer     Aller en bas de page

merci beaucoup ballandine

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 12 mars 2014 à 08:34 Citer     Aller en bas de page

Une très belle ballade sur un thème imposé.
ce beau poème écrit par une plume de chevalier entrelace l'amour et la haine, la joie et la peine qu'il
éprouve lors d'une balade imaginaire qui le mène de la plage de la mer aux montagnes et ses torrents.

je vous cite:

Les oiseaux chantent, tout autour.
Le sable frappé, emporté
par les vagues, vagues d’amour.
Vagues de haine et de gaïté.
unique ou multiplier,
pour toi, ma douce, ma joie
Je serai ton cavalier.


Merci de ce beau partage.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 14 mars 2014 à 20:34 Citer     Aller en bas de page

merci beaucoup actuaire pour votre message.

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1000
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0217] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.