Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 137
Invisible : 0
Total : 138
· Flora Lynn
13384 membres inscrits

Montréal: 15 juin 18:19:02
Paris: 16 juin 00:19:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La Der des Ders... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 sept 2005 à 14:36
Modifié:  14 nov 2010 à 13:36 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

La Der des Ders...

Sur tes joues pâles, aux reflets d'amertume,
L' écume lisse ta peau d'infortunes,
Griffant ton visage, de larmes acides;
Balafré par ces torrents translucides...

Des averses d'angoisses se déversent
De tes yeux orageux. Pleurs d'amer.
Ton visage sur lequel la pluie cesse,
Ne saurait sourire sans ses repères.

Regard sondant l'étendu du ravage.
Vite, les yeux clos. Tu nies le carnage.
L'ambiance est lourde de trop de silence.
Tu ne veux plus tout savoir; mais tu penses...

Tes maux sont partis, il n'en reste rien.
Cependant tu refuses ta victoire :
Drapeau blanc taché d'un sang qui est tien.
Impossible d'afficher là ta gloire...

A jamais alliée liée à l'éphémère,
Ce n'est donc qu'une bataille mineure
Qui annonce tragiquement la guerre.
La Der des Ders... Contre toutes tes peurs.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
uldericka


À force de souffrir, la souffrance ce change parfois en bonheur.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
1077 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2003
Dernière connexion
10 octobre 2014
  Publié: 7 sept 2005 à 15:24 Citer     Aller en bas de page

Magnifique poème, j'ai adoré sa lecture

Je nomine se texte

Amicalement
Uldericka

  Un ange à vos côtés qui appaissera vos douleurs et vos craintes
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 sept 2005 à 15:32 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Uldericka

Une nomination... C'est trop... (pour mes pauvres chevilles lol)

Je suis contente que tu ai tant apprécié en tout cas

Merci d'être passée.

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 7 sept 2005 à 18:04 Citer     Aller en bas de page

En ayant parié sur ton talent, j'y retrouve toujours ma mise. C'est pas normal cette chance ...lol! verso

 
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
20 octobre 2020
  Publié: 9 sept 2005 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

Je tire le nectar de ta pensée
Je me suis régalé.
Amitiés,
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 9 sept 2005 à 14:59 Citer     Aller en bas de page

Verso, je suis heureuse dans ce cas, de te faire gagner lol! C'est chaque fois un plaisir pour moi aussi, de voir que tu apprécies.

En espérant ne jamais te décevoir...


Hypérion, oups, oui, c'est vrai monsieur le professeur ... J'avoue que je n'ai prêté très attention aux "vraies" ou "fausses" rimes, du moment que ça se ressemblait à peu près, j'ai pris (sans trop y réfléchir). Je ne fais les choses qu'à moitié niveau "forme" (feignante que je suis quand je m'y met lol). J'essaie de respecter une partie de certaines règles (que je connais mal, d'où le "binz", souvent, je pense...). Planant à trente mille côté forme, je la néglige (peut être un peu trop, ou pas assez justement; la demi-mesure, c'est pas ce qui se fait de mieux ).

Merci beaucoup pour la remarque en tout cas, il faudrait que je pense à m'améliorer de ce côté là, alors.

C'est pas dans mes habitudes, mais, je me permets d'inviter monsieur le professeur à jeter un coup d'oeil rapide à "Je t'en supplie, parle..." (Poèmes tristes) pour peut-être (si tu en as et le temps, et l'envie, bien sur, je ne veux en aucun cas te forcer, c'est vraiment comme tu veux) me dire si mes rimes (etc..) tiennent à peu près la route, ou pas du tout...

Sinon, ça me fait très plaisir que tu aies laissé ton avis.


Jean-Paul, heureuse d'avoir été la cause de ce moment
où tu t'es régalé de mes mots. Au plaisir alors .


Merci à tous les trois d'être passé

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1720
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0244] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.