Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 19
· mido ben · BORZEK
13321 membres inscrits

Montréal: 25 févr 11:14:48
Paris: 25 févr 17:14:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Sanctuaire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 8 juin 2008 à 04:39
Modifié:  8 juin 2008 à 04:45 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

La planche s'étend comme un chemin infini sous mes pieds comme je perds le Nord
la fin du monde est un satellite autour de ma tête
la fin du monde est un message
apporté par les flots d'une mélodie morte-née
message codé
d'entre tous les messages qui tremblent
d'entre mes pieds qui tremblent
sur le sol gelé qui tremble
qui tremble sous mes doigts l'entourant un par un

tu es une feuille tremblotante sur un arbre qui s'éteint
tu es un message codé ou mes pieds
ou le sol gelé
tu es la fin du monde

et le monde est une statue immobile et morte,
érodée

je tue les secondes me séparant de ton visage
de tes mains à mes seins
je tremble sous le poids d'une nouvelle impossible
et l'horloge meurt et l'horloge vit
aujourd'hui
mais pas demain non pas sans tes restes

la fin du monde tourne
tourne comme un noyau d'hélium dans un ballon
-ne voudrait vivre qu'un instant pour cette chanson
pour une statue en décomposition ou pour ton nom
qui tremble au contact du papier
qui tremble entre mes doigts souillés qui tremblent
à seule vue de ta stature de statue morte,
érodée sous mes doigts



comme la fin du monde est une statue.




 
Billie


Ma bouteille à l'amer, je la vide, néant inné d'idées perdues en mer...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
1718 commentaires
Membre depuis
11 février 2007
Dernière connexion
9 octobre 2020
  Publié: 9 juin 2008 à 16:25 Citer     Aller en bas de page

Et à la lecture, je tremble...
Merci

  CAUSTiQUE
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 9 juin 2008 à 19:57 Citer     Aller en bas de page

Merci infiniment à vous quatre. Ce poème, j'y tiens beaucoup... Merci merci merci.

et pour les favoris, m'sieur Pan.

(le titre, je l'ai trouvé vite, mais il me plait bien... qu'est-ce qu'il a ? (si je puis me permettre une telle question))

 
°Atalanta°


Il est des sourires qui ne savent qu'avouer la tristesse du coeur.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
1978 commentaires
Membre depuis
28 février 2006
Dernière connexion
10 novembre 2014
  Publié: 9 juin 2008 à 20:38 Citer     Aller en bas de page

Je ne saurai comment expliquer à quel point j'ai apprécie ma lecture.

Bravo à toi !

Amicalement***

°Atalanta°

  Exister, c'est aussi s'opposer, ne pas toujours suivre l'opinion générale.
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 4 juil 2008 à 09:55 Citer     Aller en bas de page

Atalanta, Carine, merci. merci merci merci.

Pan,
Je comprends, je comprends. Vrai que j'ai la fâcheuse habitude d'attribuer mes titres sur un coup de tête, quasiment aléatoirement. Merci pour l'explication. Malgré tout je ne changerai pas le titre, puisqu'il est là c'est déjà fait !
Je t'embrasse

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 13 mai 2009 à 16:25 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 12 juin 2009 à 11:45 Citer     Aller en bas de page

Merci...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1190
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0222] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.