Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 30
· Spartiate
13221 membres inscrits

Montréal: 8 mai 18:47:08
Paris: 9 mai 00:47:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: La Danse macabre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 20 juil 2008 à 12:34
Modifié:  20 juil 2008 à 16:37 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Le chuchotement d'une ombre incertaine
Tremblotante, à la lueur d'une bougie
Imperceptible, fragile, lointaine,
Invoquée par une ancienne magie.
Les enfants tendent l'oreille, ébahis,
La flamme vacille, un tintement de chaînes,
Car voici venue, venue du monde de l'Oubli,
L'âme d'une défunte, attachée à sa peine.

Ce qui n'était qu'un jeu, choisi au hasard,
Par des enfants un peu trop intrépides,
Se transforma en terrible cauchemar,
Macabre décor, déroulement morbide.

Quelques notes de piano fendirent l'air
Formant une sinistre berceuse;
S'ouvrent les portes de l'Enfer
Dans la pièce ténébreuse...

Et minuit sonne

On retrouve cinq petits corps
Cinq adolescents - morts -
Car ceux dans la danse macabre pris
Enfants, vieillards, tous paient le même prix

Quand minuit sonne.

  The Leprechauns told me to do it.
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 20 juil 2008 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

Il faut dire aussi que minuit est le plus agressif, c'est lui qui donne le plus de coups (douze, quand même !).

Sinon, pour le texte, il se lit, mais je trouve qu'il y a trop de "morbide, maccabre etc" dans trop peu d'espace. Ce qui joue sans doute à donner une certaine ambiance au poème, un peu sinistre, maccabre, justement, mais je pense qu'il y a bien d'autres moyens que le chant lexical. Tu as d'ailleurs très bien laissé planer le doute sur la façon dont ils sont morts. Cela dit, j'ai bien aimé.

 
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 21 juil 2008 à 06:26 Citer     Aller en bas de page

C'est vrai que j'ai pas fait tellement d'effort pour le champ lexical mais merci pour les réponses

  The Leprechauns told me to do it.
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23688 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 21 juil 2008 à 06:35 Citer     Aller en bas de page

ému pour ces vers terrifiants !

On retrouve cinq petits corps
Cinq adolescents - morts -
Car ceux dans la danse macabre pris
Enfants, vieillards, tous paient le même prix


merci pour ce partage

toutes mes amitiés

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 21 juil 2008 à 15:24 Citer     Aller en bas de page

merci beaucoup

  The Leprechauns told me to do it.
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 22 juil 2008 à 08:21 Citer     Aller en bas de page

Merci encore Le planeur !

  The Leprechauns told me to do it.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1652
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

la nuit dévore le monde (Amour)
Auteur : aeligwen
Brûlant (Amour)
Auteur : Desincarnage
Des coeurs à la mer (Tristes)
Auteur : Gouache
Des Cendres de Toi…… (Tristes)
Auteur : Mystic4Ever
Et tourne le manège (avorté.. ou pas terminé) Claire & Tilou (Collectifs)
Auteur : Tilou8897
J'ai... (Tristes)
Auteur : Stegobulle
Rencontre... (Amour)
Auteur : ***Cocci***
Entends-tu (Autres)
Auteur : alexandre
Peaux de chagrin (Autres)
Auteur : Tilou8897

 

 
Cette page a été générée en [0,0203] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.