Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos publications
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 36
Invisible : 0
Total : 38
· ode3117 · Jean-Claude
13350 membres inscrits

Montréal: 22 avr 09:38:08
Paris: 22 avr 15:38:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: mon lit Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 23 août 2008 à 10:13
Modifié:  23 août 2008 à 16:46 par mourad
Citer     Aller en bas de page


Mon Lit

Mon lit est un vacarme incessant
Qui me crie: va-t'en loin…je t’en prie
Et sa foule me dit d’un seul ton
Dort bien…mais après…va-t'en
Vers la vraie foule qui t’attend
Et qui te cherche…..dans son vacarme ,
Tu n’es autre qu’un vilain bruit
Tu n’es rien qu’un petit ombre
Tu n’es de loin qu’un petit monde
Qui sans sa foule n’existe pas

Mon lit est un si grand lac
où je peux parfois m’oublier
En contemplant mes vieilles grimaces
Sur sa surface…toujours la même,
Et je pèse toujours…toujours sur
mes tonnes de larmes désespérées
De tant de rêves ennuyés
De moi…alors ils s’enfouissent
Au fond du lac…de mes grimaces…

Je me lèverai….si,
Tôt ou tard…je me lèverai
Pour te laisser enfin dormir
Mon lit fantôme…
Et tes yeux noirs….plus que les nuits
Se fermeront par la lumière,
Toi qui as tant veillé…
Sans chansons et sans veilleuse…
Sur mes petites mains malheureuses
Qui rêvent la nuit d’un jour heureux.
Mais les rêves ne sont qu'helminthes
Qui putréfient toute volonté
Mais les rêves ne sont que des teintes
Pour colorer leur noir soleil…
Qui pour briller…brûle la veille
demain...et tous les Noël....


  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 23 août 2008 à 11:22 Citer     Aller en bas de page

merci infiniment Véronique, j'espère que mes écrits seront toujours à la hauteur de tes attentes
merci

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
2351 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
17 février
  Publié: 23 août 2008 à 15:49 Citer     Aller en bas de page



Un lit riche des émotions!!
Un plaisir de te lire!

Saldday.

  Nous sommes le temps qui nous reste.
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 23 août 2008 à 16:29 Citer     Aller en bas de page

Re-création : chère amie, je ne finirai jamais de te remercier

saldday : merci beaucoup pour ton passage...un pur plaisir l'accompagne....

mes amitiés

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 24 août 2008 à 13:57 Citer     Aller en bas de page

Merci chère amie...

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 30 août 2008 à 18:41 Citer     Aller en bas de page

merci poète pour tout l'intérêt que tu accordes a mes écrits

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 891
Réponses: 5
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0189] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.