Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 24
· Personne
13200 membres inscrits

Montréal: 5 mars 08:32:28
Paris: 5 mars 14:32:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: apostrophes sans titre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 10 sept 2008 à 20:47
Modifié:  12 sept 2008 à 11:30 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page


Non non non, rien à dire
Oh ma douleur des si longues
Nuits de mes jours qui respirent
Le noir….et puis le noir
Hier devient des lendemains
Immuables et figés
Une belle statue qui me regarde
Par sa mine indifférente et blafarde
Ne me fais pas ainsi toi mon cœur
Toi mon bourreau et ma victime
Je ne peux te haïr, non plus t’aimer
Ni encore t’ignorer quand je marche
Quand je dors ou quand je respire….
Je ne peux que te porter…et te porter encore
Toi qui s’alourdit de jour en jour
Un jour tu tomberas au milieu du chemin
Sans pieds…sans mains…et sans douleurs
Et sans chemin….

La suite des rêves est fermée
Car on va peindre les anciens murs
Plus belle quand ils seront en gris
Ainsi que tous les meubles
Ainsi que le miroir
Qui ne sert plus à rien
Ce rien qui n’a pas de visage
Qui n’est ni bon ni mauvais
Et qui se grise aujourd’hui
Par tout ce gris qui s’engloutit
Dans la serrure
Que toutes les clefs ouvrent…
Même un petit regard misérable
Qui cherche sur le pavé noirci
Par des histoires pour bien dormir
Les clefs perdues de son sommeil
Car son cœur est fatigué…….

Si longtemps tu dormiras…..
Si longtemps je saignerai
Je te retrouverai plus fort…
Et tu palpiteras de bonheur
Oh mon cœur…mon cœur à moi.


  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
23553 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
4 mars
  Publié: 11 sept 2008 à 16:06 Citer     Aller en bas de page

une encre noire de douleurs , de l'amour haineux ?
amitiés Mourad

james

  Membre de la Société des poètes Français.
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 13 sept 2008 à 16:51 Citer     Aller en bas de page

merci beaucoup les amis, vos encouragements sont très chers et très précieux....Merci infiniment

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 16 sept 2008 à 13:54 Citer     Aller en bas de page

merci beaucoup Inégale (ment) pour ton passage et aussi pour ce gentil commentaire

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 704
Réponses: 3
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0172] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.