Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 136
Invisible : 1
Total : 139
· In Poésie · Jean-Claude
13217 membres inscrits

Montréal: 2 déc 15:37:59
Paris: 2 déc 21:37:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Symphonie confinée vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
129 poèmes Liste
1283 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
10 novembre
  Publié: 30 mars 2020 à 11:05 Citer vertical_align_bottom

La tendresse, symphonie confinée

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13538 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 30 mars 2020 à 12:45 Citer vertical_align_bottom

Merci Marie-Paule pour ce joli moment

Prends soin de toi et de tes proches...

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
129 poèmes Liste
1283 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
10 novembre
  Publié: 30 mars 2020 à 16:52 Citer vertical_align_bottom

Citation de Maschoune
Merci Marie-Paule pour ce joli moment

Prends soin de toi et de tes proches...



Il y a en ce moment l'angoisse, le stress, l'enfermement... Mais ! Il y a aussi partout des élans de fraternité, de solidarité, de créativité, qui me touchent tellement...
Toi aussi, fais attention à toi et à ceux que tu aimes.

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
366 poèmes Liste
11765 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 31 mars 2020 à 04:26 Citer vertical_align_bottom

ma tristesse est dans cette acceptation et cette soumission dans l'acharnement à faire des constats d'inconforts.
alors que c'est le moment de réfléchir avec des partages, de faire des sauvegardes d'idées, de vécus, de souvenirs, de projets, qui sans ce confinement n'aurait pas lieux, et de dialoguer virtuellement par l'informatique, ces rapprochements ne sont pas contagieux, ou plutôt à partir de ces genres de contagions, si ces fraternités, ces laïcités, ces ouvertures à faire vivre avec d'autres regards, pouvaient continuer après le tunnel de ce confinement.
GBBD et MSP merci MARIE-PAULE.

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
129 poèmes Liste
1283 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
10 novembre
  Publié: 31 mars 2020 à 04:33 Citer vertical_align_bottom

Citation de samamuse
ma tristesse est dans cette acceptation et cette soumission dans l'acharnement à faire des constats d'inconforts.
alors que c'est le moment de réfléchir avec des partages, de faire des sauvegardes d'idées, de vécus, de souvenirs, de projets, qui sans ce confinement n'aurait pas lieux, et de dialoguer virtuellement par l'informatique, ces rapprochements ne sont pas contagieux, ou plutôt à partir de ces genres de contagions, si ces fraternités, ces laïcités, ces ouvertures à faire vivre avec d'autres regards, pouvaient continuer après le tunnel de ce confinement.
GBBD et MSP merci MARIE-PAULE.


Oui, si seulement elles pouvaient survivre au confinement, la fraternité, la solidarité, la créativité qui se manifestent en ce moment... l'humanité, en somme.
Merci à toi, samamuse

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 706
Réponses: 4

Page : [1]

 

 
Cette page a été générée en [0,0192] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.