Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 112
Invisible : 0
Total : 114
· Jevousaime · Andesine
13210 membres inscrits

Montréal: 2 oct 12:45:56
Paris: 2 oct 18:45:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Poupouffitude d'été : une affaire de F G vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Shangri-La Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
457 poèmes Liste
15221 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 25 juin 2020 à 03:01
Modifié:  25 juin 2020 à 03:02 par Shangri-La
Citer vertical_align_bottom

Il se passe toujours quelque chose dans mon monde rose et bleu.


Hier, après plus de trois mois d’aveuglement conscient, j’ai enfin décidé d’ouvrir les yeux afin de faire le test, que dis-je « THE TEST ».
A l’image de mes nombreuses consœurs d’infortune, je suis montée sur la balance et là : LE drame !

OMG !


Il faut avouer que pendant le confinement j’avais omis de confiner les alimentspassainsdutoutmaisquifonttellementdebien. Bref !

Étant une poupouff accomplie et ayant plus de jugeote qu’un poussin de trois jours (oui oui, n’en doutez pas, ce n’est pas parce qu’il y a plein de dindes dans la nature que j’en fais forcément partie), je me suis intéressée aux différentes options qui s’offraient à moi pour m’offrir un été topissime :

- sans avoir des jambes d’1m10
- en ayant une poitrine imposante soumise aux lois de la gravité (on se calme messieurs)
- avec une silhouette plus contrebasse que violon.
- En ayant une bouche magnifique (réel atout) mais qui sera très souvent masquée.
Hors de question de tout miser sur le combo serre-cuisses/serre-taille, intenable en cas de grosse chaleur, croyez-moi sur parole.

J’étais en intense concertation avec mon moi intérieur, en faisant tournicoter mes nattes au crochet du plus bel effet, parfaitement en symbiose avec mes sandales tressées noires à talons bien sûr, lorsque mon sauveur est apparu en la personne de Jay B (en fait c’est JB mais dire Jay B exacerbe mon côté Beyoncé). Jay B c’est ma copinepain : l’ami qui visualise hyper bien tous les problèmes existentiels de la gente féminine (en fait, surtout les miens et ça me convient parfaitement) et qui, très souvent, trouve LA solution.

Après m’avoir fait me lever, tourner, remettre puis ôter mon masque, regardé des pieds à la tête, à l’envers puis à l’endroit, il a déclaré, inspiré : « Ma chérie, mise tout sur les fesses. Sois la Kim Kardashian de l’éducation nationale. Tu as un atout de taille : Tu as la FG : tu as la Fesse Glutineuse. » WHAT ? Quoi ?
« Oui, la fesse glutineuse, celle qui ondule de gauche à droite et de droite à gauche au rythme de tes pas. C’est simple : il te suffit d’accentuer ta chaloupe naturelle et ton royal postérieur chaloupera aussi.

Jay B président ! Mon Sauveur ! Que dis-je, le sauveur de toutes les femmes déconfituréesdudéconfinement !
Mesdames, qu’on se le dise : cet été, la fesse sera glutineuse. – Bon, il faudra tout de même préparer sérieusement la période post-vacances, en septembre, la FG ne sera plus à la mode –
Bon, en attendant, je vais devoir faire les boutiques. C’est vrai quoi ! Même la FG a droit à sa garde-robe !

Eh oui, être poupouff, c’est aussi savoir résoudre des problèmes fondamentaux.


Petite dédicace à In Poésie, ma source d'inspiration du jour

 
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
829 poèmes Liste
23106 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 25 juin 2020 à 03:24 Citer vertical_align_bottom

Tes chroniques sont toujours un régal : légères et indispensables comme la lecture de Cosmopolitan dans un jacuzzi.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
430 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
15 août
  Publié: 25 juin 2020 à 05:28 Citer vertical_align_bottom

Ça fait du bien de poupoufiner de temps en temps, surtout lorsque cela est servi avec art !

J'ai un doute, en revanche, sur cette définition :

"Oui, la fesse glutineuse, celle qui ondule de gauche à droite et de droite à gauche au rythme de tes pas. C’est simple : il te suffit d’accentuer ta chaloupe naturelle et ton royal postérieur chaloupera aussi."

N'est-ce pas là plutôt la définition de la "fesse lutineuse" ?

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19469 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 25 juin 2020 à 07:45
Modifié:  25 juin 2020 à 07:45 par Bestiole
Citer vertical_align_bottom

Citation de Adamantine
Bon, il faudra tout de même préparer sérieusement la période post-vacances, en septembre, la FG ne sera plus à la mode –



on s'en fout y'aura plus la plage

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Shangri-La Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
457 poèmes Liste
15221 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 25 juin 2020 à 07:51 Citer vertical_align_bottom

Citation de Aude Doiderose
Tes chroniques sont toujours un régal : légères et indispensables comme la lecture de Cosmopolitan dans un jacuzzi.


Avec un verre à la main, c'est tout à fait moi !

Citation de Quitterie
Ça fait du bien de poupoufiner de temps en temps, surtout lorsque cela est servi avec art !

J'ai un doute, en revanche, sur cette définition :

"Oui, la fesse glutineuse, celle qui ondule de gauche à droite et de droite à gauche au rythme de tes pas. C’est simple : il te suffit d’accentuer ta chaloupe naturelle et ton royal postérieur chaloupera aussi."

N'est-ce pas là plutôt la définition de la "fesse lutineuse" ?



Ou fesse aguicheuse peut-être ? Qu'importe la terminologie quand on a l'art et la manière

Citation de Bestiole

Citation de Adamantine
Bon, il faudra tout de même préparer sérieusement la période post-vacances, en septembre, la FG ne sera plus à la mode –



on s'en fout y'aura plus la plage


Pas faux mais le combo gros pull, gros pantalon d'hiver (ou robe en laine), ça ne sublime pas la fesse glutineuse et mon postérieur a terriblement besoin d'être sublimé

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
13477 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 25 juin 2020 à 08:16 Citer vertical_align_bottom

Ah mais que tu es drôle Adamantine... A te lire j'en arriverais presque à aimer les miennes (j'ai dit presque...)

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Shangri-La Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
457 poèmes Liste
15221 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 26 juin 2020 à 01:50
Modifié:  26 juin 2020 à 01:51 par Shangri-La
Citer vertical_align_bottom

Citation de Maschoune
Ah mais que tu es drôle Adamantine... A te lire j'en arriverais presque à aimer les miennes (j'ai dit presque...)



Ma chère, j'ai passé tellement d'années détester mon corps (41 si je compte bien) et à le soumettre à des tortures diverses et variées (encouragée par les "il faudrait que", "tu devrais", "il faut que tout" et le pire, "il suffit de"), que j'aspire, non plus à l'aimer, mais uniquement à le laisser un peu tranquille ; ce qui m'amènera je crois, une certaine sérénité. Bisous ma doudou.

En attendant la poupouff que je suis va partir à la recherche d'une tenue pour mon week-end spécial copines (je ne sais vraiment pas quoi me mettre). Si vous avez des idées, je suis preneuse

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11710 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 26 juin 2020 à 03:53 Citer vertical_align_bottom

- en tant que premier garçon à entrer dans cet échange (en mots cela va de soit)
- j'ai en souvenirs les mains de ces braves militaires en état de privations, en 68, qui aidaient les charmantes enveloppes féminines, à monter à l'arrière des camions militaires, pour remplacer les transports en commun.
faire la même chose maintenant, ce serait attendre une paire de claques, ou sous un regard indigné, entendre "je vais vous poursuivre (en rêves ce serait trop demander) pour harcèlement sexuel. ces mains bonetteuses, seraient aussi coupables en air bag avant, que pour les amortisseurs de sièges.
- pour nous (les incompris, mais en s'illusionnant en sachant autoriser, à se rendre être comprenant quant même) une seule main suffit.
- pour la tenue envisageable (pour les yeux qui soient envies âges ables). un monokini string, sur les plages, en ville ça pourrait plaire, mais les outragées jalouses, demanderaient des arrestations.
- je pense à cette institutrice qui dit à "toto", j'aime bien votre façon de penser. (aux sujets des glaces en cornets de deux boules)
- j'ai l'impression d'être en hors sujet. pas si sûr en y pensant bien. (p'où p'ou fine (p pour pensées ?)

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19469 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 26 juin 2020 à 05:54 Citer vertical_align_bottom

Citation de Adamantine


En attendant la poupouff que je suis va partir à la recherche d'une tenue pour mon week-end spécial copines (je ne sais vraiment pas quoi me mettre). Si vous avez des idées, je suis preneuse



ça dépend si tu nous invites

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Shangri-La Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
457 poèmes Liste
15221 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 26 juin 2020 à 09:06 Citer vertical_align_bottom

Hé hé, j'ai trouvé une robe t-shirt noire toute simple

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19469 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 26 juin 2020 à 09:41
Modifié:  6 juil 2020 à 18:10 par Bestiole
Citer vertical_align_bottom

Mince je peux pas taper l'incruste

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
539 poèmes Liste
11092 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 27 juin 2020 à 01:26 Citer vertical_align_bottom

Vinie,

Y'a plus qu'à en organiser une.

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
756 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: 27 juin 2020 à 05:50 Citer vertical_align_bottom

En attendant la plage, je suis dans le métro. Je vois des femmes pressées qui m'offrent généreusement le spectacle de leurs fesses gambadeuses.

Super texte, Adamantine.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
688 poèmes Liste
28011 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 27 juin 2020 à 12:30 Citer vertical_align_bottom

Et dire que j'ai entendu un individu dire "j'ai toujours rêvé comme le faisaient les hommes préhistoriques en les tirant par les cheveux de passer les femmes entre deux grosses pierres"
Y'a des cinglés.
Je me souviens d'une amie à l'adolescence qui s'était faite tatouer un bateau sur les fesses et quand elle portait le bikini à la plage, le bateau tanguait et c'était du plus bel effet.

Bises ADAMANTINE, j'ai apprécié ton texte
ODE 31 - 17

  OM
Shangri-La Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
457 poèmes Liste
15221 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 27 juin 2020 à 14:10 Citer vertical_align_bottom

Samamuse : Effectivement, les fesses inconnues, même tentantes ne sont pas faites pour être touchées/frôlées par des mains inconnues.

Vinie et Cath : Désolée mais on pourra poupouffer ensemble à l'occasion

Joker : J'ai une grande passion pour les bras et les torses d'hommes (vêtus bien sûr), pour les nuques masculines aussi. je pourrais passer des heures à les regarder.

ode3117 : Ma chère, je tangue sans bateau J'ai passé un excellent moment et le fait de ne pas passer mon temps à penser que les autres examinent à la loupe tout ce que je mange m'a permis d'en profiter comme rarement (En vrai, ils s'en fichent comme de leur première couche culotte).

 
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4259 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 28 juin 2020 à 06:53 Citer vertical_align_bottom

Citation de Adamantine

Après m’avoir fait me lever, tourner, remettre puis ôter mon masque, regardé des pieds à la tête, à l’envers puis à l’endroit, il a déclaré, inspiré : « Ma chérie, mise tout sur les fesses. Sois la Kim Kardashian de l’éducation nationale. Tu as un atout de taille : Tu as la FG : tu as la Fesse Glutineuse. » WHAT ? Quoi ?
« Oui, la fesse glutineuse, celle qui ondule de gauche à droite et de droite à gauche au rythme de tes pas. C’est simple : il te suffit d’accentuer ta chaloupe naturelle et ton royal postérieur chaloupera aussi.



J'adore cette définition de la FG
JB devrait faire breveter cette "fesse glutineuse"
Parce que bon, ça a l'air quand même plus sexy, que la fesse gélatineuse !
Merci Mag, toujours un plaisir de te lire

  la vida son dos dias...vivelos !
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19469 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 6 juil 2020 à 18:12 Citer vertical_align_bottom

Citation de Adamantine


Joker : J'ai une grande passion pour les bras et les torses d'hommes (vêtus bien sûr), pour les nuques masculines aussi. je pourrais passer des heures à les regarder.



Tu voulais dire velus pour les torses plutôt non ? non parce que moi je préfère sans vêtements perso

Bon aujourd'hui j'ai fait un check fessier, je suis sur la bonne voie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11710 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 7 juil 2020 à 05:02 Citer vertical_align_bottom

dis ADAMANTINE pour ta robe t-shirt noire toute simple, l'ourlet du bas, se situ où ?
- muse gronde SAM qui ose "un petit penchant, qui ferait entrevoir, une protection dentelée de la même couleur"
pire que le bouillon gras, avec des tas d'yeux qui regarde. hélas ce serait une soirée entre copine. entre nous les mecs les palabres nous suffisent.
- j'aimerai bien être une mouche, pour voir et me poser, sans être écrasé par une tapette. du rêve n'est-ce pas.
l'ETRE DE LUMIERES, penserait plus au tas misé. façon d'avoir un petit tamis.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 533
Réponses: 17

Page : [1]

 

 
Cette page a été générée en [0,0400] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.