Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 63
Invisible : 0
Total : 64
· Jake Warren
13333 membres inscrits

Montréal: 15 avr 19:16:41
Paris: 16 avr 01:16:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: mon ami le poète.... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 30 sept 2008 à 21:18
Modifié:  30 sept 2008 à 21:25 par mourad
Citer     Aller en bas de page

Un poète est mon ami, il ne sait quoi dire
Quoi écrire pour tous les autres et pour lui-même
Il se mire dans un miroir, il commence à rire
Et à gueuler telle la folie sur toutes nos chaînes

Qu’il fouille bien son cœur mais cela fait bien longtemps
Qu’il s’est emporté par un fastidieux sommeil
Après une longue journée qu’il crut du printemps
Mais l’hiver est moqueur avec sa neige des fois vermeille

Ceci peut paraître absurde mais mon ami insiste
Avec sa voix enrouée, tellement il a crié
Que même sa voix d’antan n’a laissé nulle piste
Dans ma mémoire d’enfance lugubre mais variée

Et tel un cul-de-jatte, ce rescapé de Waterloo
Qui entraîne sa chaise sur ses rêves, sous ses maux
Sa voix traîne ce qu’elle a sauvé comme des mots
Ces mots,


Oh printemps ! Tous tes encens me souriaient
Tes roses lilas m’enivraient, me châtiaient
Oh printemps ta tendre main me caressait
Mon échine et ton tapis vert se confessaient
Oh printemps ton oiseaux artiste fredonnait
Une chanson avec mes mots à sa dulcinée

Et ses chants faisaient d’un printemps invétéré
Une seule journée qui toute la joie réverbérait.

Les yeux de mon ami brillent à mille feux
Et la paix d’un seul sourire éteint ses mille cris
Un sourire si pur qu’il rallume tous les feus
De mes souvenirs d’enfance, des anges mais meurtris

Ah la vie, sacrée vie, maudite vie, qui es tu ?
Et toi ma mémoire… Que tu m’as oublié! Que fais-tu ?
Surtout pas cette bougie, elle dort, laisse là, m’entends-tu ?
Oui celle là, la petite blanche, un petit ange n’est ce pas ?
Pour l’amour de Dieu, ne la réveille pas, ne l’allume pas !
Le vois tu, son feu avale les autres feus dans ses pas
Vers ma conscience, le présent et ses grands appas

Il ne subsiste que moi, et dans ce moi
Une seule bougie, un seul feu et qui me brûle
Et qui me refait, je le vois, je les vois, et je m’émois
C’est un enfant, deux enfants, qui dansent et qui jubilent

Nous étions deux gamins, moi et mon ami
Nous étions deux gouttes d’eau dans une mer
L’enfance et toutes ses espérances !

Il était un petit rêveur mon cher ami
Moi dans mon sommeil et lui sous le soleil
Rêvait d’un autre ciel, d’un autre soleil
Et d’une douce pluie pour nos espérances

Et quand il rêvait, il ne m’écoutait point
Et ses yeux d’aigle s’envolaient très très loin
Il n’est plus là mon ami, je le savais bien

Et un matin sur le chemin de la vielle école
Sur cette ruelle qui traverse la médina
Comme toujours c’est son regard qui décolle
Mais il revient cette fois avec d’étranges paroles
C’est la ruelle qui devient un gentilhomme
Et mon ami son porte parole

Ce fut la première muse
Ce fut le premier vers
Et le baptême du poète.

Te rappelle tu mon ami que nous étions heureux ce jours là !
Et depuis chaque matin des images qui naissent par-ci… par-là
Dans une fontaine, dans une rose ou dans une robe rose
Et tu rêvais toujours que tu sois content ou morose

Reviens mon ami encore cette fois
Reviens mon ami encore comme toujours
Et redeviens cet ange avec sa foi
En ses rêves qui transpercent les jours.

Et je le prends entre mes bras comme au bon vieux temps
Et j’essaie de le faire danser comme au bon vieux temps
Mais son corps répond une danse macabre
Et il me chuchote
Je veux mourir debout comme un arbre

Et là
Son regard qui divague et me gèle les mains
J’imagine qu’il doit neiger dans son cœur
Et sombre l’éclat de ses yeux, ce sont les noirs câlins
De l’angoisse qui le noie dans sa fureur

Et dans la nuit de ses yeux des foudres annoncent
D’impétueuses pluies de feu et d’acide
Et l’acide fend ses chaînes et c’est la folie qui danse
Et le feu la neige, et des flots avides
Lui dévorent les yeux après le cœur
Mais c’est mon ami le poète qui pleure ??

Et il hurle, et il hurle encore
A Dieu toutes les vérités !
Adieu mes beaux mensonges !
Car ce poète en moi,
Ce grand baratineur
Il meurt, il meurt encore et encore.



  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
23654 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
15 avril
  Publié: 1er oct 2008 à 08:30 Citer     Aller en bas de page

Mon cher Mourad ta plume de poète me plaît beaucoup
tu résumes ce que fait le poète ce qu'il pense , et ces amours qu'il a ! merci pour ce texte magnifique !

toutes mes amitiés

james

  Membre de la Société des poètes Français.
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 1er oct 2008 à 09:56 Citer     Aller en bas de page

bonjour Mourad, tu as réussi à faire parler le poète que tu es avec grande intelligence de mots et de sentiments sublimes .....

Merci mon ami poète, vraiment .....

amitiés

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 1er oct 2008 à 22:03 Citer     Aller en bas de page

Soleildesiles: chère Sophie...ton encouragement...est une flamme pour le poète en moi....merci énormément

véronique: chèère amie....les mots sont impuissants pou servir de remerciements

James : merci a toi cher ami pour tous tes encourgement

clovis67: merci Pierre...ces votre lecture qui dévoile ce texte

JUANITO: merci pour ton commentaire si apprécié

dominique bouy:merci beaucoup pour ton petit mot hautement encourageant

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Mana
Impossible d'afficher l'image
La poésie est à la littérature, ce que le rêve est au sommeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
40 commentaires
Membre depuis
11 mai 2007
Dernière connexion
29 novembre 2009
  Publié: 2 oct 2008 à 01:42 Citer     Aller en bas de page

Salut,

Que dire de plus puiske tout est dit, ou du moin presk...

peut etre une derniere chose...

...encore !

Amitiés,
Raimana.

 
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 2 oct 2008 à 09:52 Citer     Aller en bas de page

merci poète pour ton passage et ton commentaire si apprécié

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 2 oct 2008 à 21:54 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Mourad, vraiment de la belle poésie écrite d'une belle plume. Un poème merveilleux. bravo . Amitié Okana avec tendresse...

  Nicole chaput. *Okana *...
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 21 oct 2008 à 17:41 Citer     Aller en bas de page

merci bcp chère okana....ton encouragement est tjrs source d'un énorme plaisir

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 21 déc 2008 à 19:18 Citer     Aller en bas de page

merci bcp Rihab pour ton passage si apprécié

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Blitzkrieg lullaby


Making love with his ego, Zigy sucked up into his mind... Like a lepper Messiah...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
262 commentaires
Membre depuis
7 juin 2009
Dernière connexion
13 juillet 2015
  Publié: 29 juin 2009 à 14:51 Citer     Aller en bas de page

Merci cher Mourad pour ce poème magnifique et émouvant, qui reflète bien la citation d'Artaud que tu as épinglée à ton profil...
Encore merci...

 
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 29 juin 2009 à 17:39 Citer     Aller en bas de page

que mes mots ne sont pas anodins pour ta perception est un rehaut pour eux...merci chère marine

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
rubis


la vie est comme un livre il suffit d'ouvrir la premère page pour en comprendre le contenu...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
102 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2009
Dernière connexion
4 janvier 2012
  Publié: 16 oct 2009 à 18:30 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Mourad
Bonsoir tout le monde

Il m'est impossible de passer sans lire tous les poèmes
et à chaque lecture je trouve un plaisir intense de m'attarder sur les belles descriptions ...
certes le poète est malheureux il ressort sa mélancolie avec force et votre poète intérieure a su comment se libérer pour pouvoir nous fournir une pensée et son mystère ...
en effet votre poème est très lent mais j'ai eu beaucoup de plaisir à le lire et à le relire pour pouvoir comprendre vos dires et votre beau verbe
n'a t on pas dit que le poète est le fils de sa nature ...
c'est vous le poète et c'est votre histoire à travers ce chef d'oeuvre bien fait

Merci pour le beau partage

Rubis

  Mon cœur est riche et n’ose dire qu’il est sire si tu es son roi tiens bien les rênes de mes mots et sois sans maux
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
16929 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
14 avril
  Publié: 6 août 2013 à 18:41 Citer     Aller en bas de page

j'ai beaucoup apprécier ma lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
25 février 2019
  Publié: 7 août 2013 à 04:49 Citer     Aller en bas de page



C'est une très belle ritournelle poétique .... au poète !

  Vers Cassés
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2513
Réponses: 13
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

D'hier à Demain... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Bidon / Ville (Poèmes par thèmes)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline
Sitôt (Autres)
Auteur : Sybilla
Et j'écrirais un "je t'aime" dans l'univers... (Amour)
Auteur : pyc
Fleur de femme (Textes érotiques)
Auteur : Ashimati
À fleurs d'orages... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Un géant aux yeux d'océan (Tristes)
Auteur : Ossette
Un assassin sur parchemin (Poèmes par thèmes)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline
Couleur Femmes (Amour)
Auteur : Ashimati
La création (Poèmes par thèmes)
Auteur : Sybilla
Dans les abysses de l'esprit... (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
En millier d'étincelles d'eau... 2 (Amour)
Auteur : Tendresse54
un poème pour deux (Amour)
Auteur : mourad
Les années ont passé. (Tristes)
Auteur : Ossette
Les mots du temps (Poèmes par thèmes)
Auteur : Adamantine

 

 
Cette page a été générée en [0,0338] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.