Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 229
Invisible : 0
Total : 230
· wippi
13210 membres inscrits

Montréal: 2 oct 19:09:22
Paris: 3 oct 01:09:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Aux âmes citoyennes vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 24 nov 2018 à 15:28 Citer vertical_align_bottom

Avertissement : c'est une chanson pas très "fine" face à d'autres écrits que j'ai pu produire. Cependant, fallait que ça sorte. Merci de votre indulgence et comprenez surtout le message que je cherche à faire passer.

A toi qui es citoyen comme moi
Avec consternation et désarroi
Je te vois en train de mollarder
À coups de réseausocialité
Sur ceux que tu assimiles à tort
Aux haineux et casseurs de tous bords

Qu’importe le combat que l’on mène
La cause pour laquelle l’on se démène
Y’aura ces violences que tu hais
Ne regarde pas le monde en biais
Tu sais qu’on est dans la même galère
Accepte ma main et soyons phrères (1)

Ta manif’ n’est pas mieux que la mienne
Nos divisions sont antédiluviennes
Face à l’abattement existentiel
Tout combat peut se faire en parallèle
Partage ta voix et ta colère
Avec moi et tous les autres hères

Arrête de jouer l’opposition
L’apaisement et la cohésion
Sont les tous premiers pas grégeois
Vers des doléances sans langue de bois
Je ne rabaisse pas tes propres luttes
Enterrons nos douloureuses disputes

J’aime la planète qui nous abrite
Bien qu’on ne soit que des parasites
Battons-nous contre ceux qui la détruisent
A coup de greenwashing qui amenuise
Leurs méfaits dégoulinants d’inconscience
Leurs mensonges puant la condescendance

Choisissons l’alliance à l’aliénation
Nous nous battons pour plusieurs intentions
Aucune n’est moins idiote qu’une autre
Toutes seront chantées en patenôtre (2)
Je ne suis qu’une cis-hétéro blanche
Mais moi aussi, j’ai le cœur qui flanche

Aux âmes citoyennes, ne renions pas nos larmes et prenons les armes.


© Lunastrelle

_________________________


(1) Dérivé du mot phratrie, issu de phratria : membre d’un clan. J’ai choisi ce terme pour inclure tous les genres (masculin, féminin, neutre, non-binaire…).

(2) : suite de prières marmonnées. Là, le mot est employé pour mettre en avant que toute idée doit être défendue comme elle se doit et, qu’ensemble, elles gagnent en force sans perdre leur unité.

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
In Poésie


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
324 poèmes Liste
6891 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 25 nov 2018 à 01:12 Citer vertical_align_bottom

Eh bien ! C'est très bien. Il faut que ça sorte, comme tu l'as si bien dit.

À mes yeux, le seul combat qui vaille, est le combat intérieur : se changer soi-même. À partir de là, tout devient possible.
Gandhi ne disait-il pas : "Sois le monde que tu veux voir" ?

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
marchepascal


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
367 poèmes Liste
3039 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 25 nov 2018 à 01:46 Citer vertical_align_bottom

Texte sur La défense de notre citoyenneté, nos capacités à rétablir la vérité...
L’union fait la force, allons enfants main dans la main, hisser le drapeau de la cohésion...

En avant toute ! Compagnons
Marche ! Allons les bienfaisants
Pleins de grâce et rébellion
Agitez drapeau " Ô vent "
Brandis la lumière, éclair
Frappe l'imbécile, fasse qu'il tombe
À terre ses acolytes fiers
Pas de quartier aux immondes
La guerre, je demande la mort
Aux irréductibles couillons
Qu'il en soit ainsi...Dehors !
Partez loin de nos régions.


marchepascal


    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 25 nov 2018 à 06:24
Modifié:  25 nov 2018 à 06:25 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

In Poésie : Ah, se changer soi-même... La grande question. Être capable de s'allier à ceux et celles qui veulent défendre des idées identiques, même s'ils défendent des idées différentes par ailleurs, j'ai l'impression que c'est devenu de plus en plus dur au fur et à mesure que le temps passe...

Bizzz, JB .


Marchepascal : Hélas... Puisque ceux et celles que nous voulons interpeller demeurent sourds, il ne nous reste plus que les méthodes triviales, bien qu'un jour, peut-être, l'espèce humaine dépassera ce schéma pour se battre contre toute forme d'injustice, pour les causes qui lui tiennent à cœur...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
979 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 26 nov 2018 à 07:36
Modifié:  26 nov 2018 à 07:37 par Sans Nom
Citer vertical_align_bottom

Citation de Lunastrelle
Hélas... Puisque ceux et celles que nous voulons interpeller demeurent sourds, il ne nous reste plus que les méthodes triviales(...)



Comme disait Brassens, le bonheur des gens contre leur grès, c'est une pente bien savonneuse
"Ô vous, les boutefeux
Ô vous les bons apôtres
Mourez donc les premiers, nous vous cédons le pas
Mais de grâce, morbleu!
Laissez vivre les autres!
La vie est à peu près leur seul luxe ici-bas"
Merci de votre partage

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 27 nov 2018 à 07:16 Citer vertical_align_bottom

Miette : eh oui... Quoi qu'il en soit là, la pente elle n'est plus savonneuse, mais carrément huileuse. Merci de ton passage .

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11710 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 19 déc 2018 à 04:53 Citer vertical_align_bottom

merci à tous ces commentaires, et milles merci à ton texte d'ouverture.
il nous est offert (que les médias n'en fassent pas une farce)des temps de palabres en mairies, ouverts à toutes les présences qui accepteront d'entrer dans ces entemelages de points de vue, en souhaitant des distributions de temps de paroles respectueux et respectés. en enregistrant avec des ponctions en différent lieux de brouhahas, sur de bons et multiples supports technologiques, toutes ces formulations spontanées ou longuement préparées avant, et des relectures d'enregistrements qui permettront de revenir calmement sur des richesses qui auront semblées être inexploitées. pour envoyer à paris les motivations populaires légitimes, et pour vérifier que les médiatisations ne les déformeront pas de trop avec des pouvoirs de diffusions à réactualiser en tenant compte des besoins d'imageries des visuels qui représentent 50% de la population, avant que les décideurs de Matignon, Bercy, l'Elysée, en fassent trop de concentrés n'ayant plus beaucoup de saveurs.
un autre thème existe pour "mars" sur le site, "quelle Europe".
merci Lunastrelle de cette générosité de lieu d'échanges.
grosses bises de Sam.

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 27 jan 2019 à 15:35 Citer vertical_align_bottom

De rien . C'est fait pour ça.

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
gillesdepont


Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
770 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 13 févr 2019 à 12:52 Citer vertical_align_bottom

Très beau texte, je ne vous connaissais pas avant de vous découvrir ce jour. La poésie, le texte ne doit pas être uniquement pour glorifier le beau ou pleurer sur un amour perdu. Il peut et vous y réussissez très bien être dans l'édification des lecteurs.

Bravo pour votre engagement

Gilles

  gilles
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 14 mai 2020 à 16:20 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir Gilles, navrée pour cette réponse très tardive, je n'ai pas vu votre commentaire jusqu'à ce jour !
Je vous remercie d'être passée par ici, vous avez tout à fait raison .

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1056 poèmes Liste
17040 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 19 févr à 06:51 Citer vertical_align_bottom

Je pense, comme cela a déjà été dit, que l'écriture peut prendre le large, parler de choses diverses et variées, et si je comprends ton introduction, je trouve que ton texte mérite d'exister, tu as des choses à dire et tu les dis, et tu les dis bien en usant de ton talent dans l'écriture. Je ne peux que t'encourager à avoir des idées et les défendre.
amitiés sincères.
pyc.

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
4105 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 19 févr à 09:18
Modifié:  19 févr à 09:27 par actuaire
Citer vertical_align_bottom

]Bonjour Lunastrelle,


Je suis heureux de me retrouver sous vos lignes.

D'autant plus que comme toi, je suis à un e prêt un cis-hétéro et content de l'être.

Intégrer des clans n'a jamais été une aspiration. J'ai par contre toujours côtoyé la différence, source d'enrichissement et d'ouverture d'esprit indispensable atout pour vivre en société.

Ce n'est pas l'endroit, ni le bon moment, pour répondre in extenso à votre réflexion poétique sur l'état de la démocratie sur notre continent, ou l'état de la République Française (étant étranger et donc pas citoyen)


Cependant je tiens a formuler quelques questions de fond...


L'Homme, contrairement à tous les autres constituants de l'Univers, est doté depuis sa naissance de la Conscience d'Être et son corollaire le Libre Arbitre, qui vit et devient dans l'espace et le temps.

En dehors des polémiques qui pourraient naître du choix de certains mots, ce paragraphe mène indirectement à trois interrogations fondamentales :

D'abord, l'Homme est t'-il vraiment encore conscient de l'étendue et de l'impact de tous ses actes tant vis à vis de Soi-même que vis-à-vis d'Autrui, dans le présent et le futur, et qu'il laisse en héritage aux générations futures ?

Ensuite mais aussi fondamentalement, l'Homme dispose t'-il vraiment encore d'un libre arbitre pour s'émanciper, en toute liberté, des influences tentaculaires et concentriques induites par un pouvoir médiatique à croissance exponentielle, visant à aliéner les masses pour des intérêts généralement purement financier ?

Et finalement, y a t'il selon la flèche du temps plutôt une dégradation, une amélioration ou une stagnation de cet état de fait au courant de la dernière décennie.


Chacun devrait, à mon humble avis, méditer sur ces questionnements de fonds en n'oubliant pas d'y intégrer des aspects tels que la croissance inquiétante de la pauvreté, de l'exclusion sociale, du chômage, de l'individualisme, de la mondialisation et ses effets désastreuses tant sur le plan culturel, écologique et sociétal, du matérialisme et tant d'autres évolutions des plus inquiétantes. Sans oublier la responsabilité écrasante des médias manipulant les faibles et les non-instruits


Bien à vous chère Poète,
Amicalement,

Etienne

cis: relatif à la configuration spatiale d'un isomère, de même formule chimique mais à caractéristiques différentes.

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1946
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0311] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.