Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 19
· Jake Warren · wippi
13330 membres inscrits

Montréal: 13 avr 06:29:24
Paris: 13 avr 12:29:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: l'écriture automatique Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 15 nov 2008 à 08:05
Modifié:  15 nov 2008 à 09:05 par Éphémère
Citer     Aller en bas de page

L’écriture automatique…
L’encre qui s’élance
Sur le papier blanc
Blanc comme l’inexistence…
Et ces lettres là sont bien un être.
Qui se répand…qui se dissipe
Qui se dessine dans l’encre noire…
Une plume qui s’affine
Et que les nuits raffinent….
Pour ruisseler comme de l’eau…
Et du pinceau…
De ma cervelle…
Jaillit la lumière noire…

Regardez donc cette longue ligne
Qui recommence là où se termine
Le vol d’un cygne….
Le vol d’un souffle...du cyclone...
(Car je suis encore dans son œil...
Où tout est calme…et monotone.)
Je contemple par ma fenêtre
Les mots qui rêvent sous une robe
Et qui s’élèvent dans mon être…
Comme cet oiseau …qui va renaître
Et du chaos…et de ses abîmes
Il fera un ciel qui n’a d’égal…
Et voici encore une autre ligne !!!
Qui marque un jour d’une pierre blanche…
C’est peut-être la pierre philosophale !!!


La vie est courte….mais l’art est long
Autant qu’il y aura du blanc
Autant qu’il y aurait du noir
Et du chaos…
Des lignes enfanteront des lignes






  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 15 nov 2008 à 08:49 Citer     Aller en bas de page

un très beau poème ...

oui émouvant ...

ton écriture automatique est splendide ...j'aime toujours lire derrière tes lignes !!

je t'embrasse mon ami ...

continue d'écrire, encore et encore !!

  Seirén - ©
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 15 nov 2008 à 08:52 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup l'écriture automatique...il faudra que je me lance un de ces jours.
Amitiés
Echo

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
15556 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
11 avril
  Publié: 15 nov 2008 à 08:55 Citer     Aller en bas de page

Il est très beau Mourad et parfois sans que je sache pourquoi, j'ai moi aussi cette sensation étrange de vers venant d'ailleurs.... Alex

 
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 15 nov 2008 à 09:16 Citer     Aller en bas de page

Sophie: merci chère amie...ton passage est un prologue pour ce texte

idou: merci chère amie...ton encouragement est incontournable

echo: tu te lanceras un jour...et ça sera pour notre plaisir à tous merci

Alphonse BLAISE: merci chère amie...que la poésie soit toujours avec toi

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 15 nov 2008 à 10:47 Citer     Aller en bas de page

infiniment merci chère amie.....que je suis heureux de partager cette univers avec vous

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Symphonie


Il n'y a rien de plus fort au monde que la douceur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
866 commentaires
Membre depuis
3 septembre 2006
Dernière connexion
25 mai 2012
  Publié: 15 nov 2008 à 14:20 Citer     Aller en bas de page

Un style d'écriture que je ne connaissais pas, léger,troublant, captivant, j'ai adoré Amicalement. Symphonie

  Symphonie
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 15 nov 2008 à 17:09 Citer     Aller en bas de page

merci beaucoup por ton passage si apprécié symphonie

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 16 nov 2008 à 16:28 Citer     Aller en bas de page

merci Juanito pour ton passage hautement apprécié

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 17 nov 2008 à 00:41 Citer     Aller en bas de page

qu'il est fort et beau ton texte. Je connais très peu l'écriture automatique, mais cela ruisselle et m'enchante.
Merci beaucoup.

 
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 17 nov 2008 à 11:37 Citer     Aller en bas de page

merci Viridiane pour ton passage...et je suis heureux que mon texte a déclenché ta curiosité

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 22 nov 2008 à 05:20 Citer     Aller en bas de page

Pas si triste que ça cet écrit, ça fait du bien l'écriture automatique hein?


(Continue dans cette voie)

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 28 nov 2008 à 17:56 Citer     Aller en bas de page


La danse de tes mots viennent ricocher jusqu'a mon oreille pour
m'éclabousser de plaisir...

Merci pour ce profond poème...

Mes amitiés et au plaisir de te relire...

Yvon

 
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 21 déc 2008 à 19:18 Citer     Aller en bas de page

merci infiniment Rihab

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
4 mars
  Publié: 13 juil 2009 à 14:23 Citer     Aller en bas de page

Très émouvant ce texte très fort en émotion

je suis toujours ravie de venir te lire

La lionne

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1606
Réponses: 14
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Enfance perdue (Tristes)
Auteur : Racyne
La Fée des Glaces (Autres)
Auteur : Universia
Enchantement.. (Amour)
Auteur : okana

 

 
Cette page a été générée en [0,0273] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.