Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 125
Invisible : 0
Total : 127
· ode3117
Équipe de gestion
· Ashimati
13741 membres inscrits

Montréal: 3 août 12:56:36
Paris: 3 août 18:56:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: fragment d'opale Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Fallen heaven


il faut vivre ses rêves et non pas réver de vivre
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
422 commentaires
Membre depuis
23 mai 2004
Dernière connexion
1er juillet 2006
  Publié: 19 jan 2006 à 11:24
Modifié:  22 nov 2007 à 14:02 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page


Sous un ciel dévasté jusqu’a l’horizon
L’épaisse nuit des incertitudes traîne dans la brume
Deux chars d’eau et de feu surgissent de l’enclume
sur la plaine taillée à coup d’orage et d’érosion

le soleil s’enfonce au loin victime de la nuit
les courants de la lande filent froids et amers
comme cette tension entre ces chars désunis
et commence la bataille sous les étoiles d’hiver

punissant leur rêves puisque leur âmes sont libres
ils se battent ainsi pour le prix du plus fort
abreuvent leur esprits d’un tourbillon de lumière
ou la souffrance et la haine sont donnés sans efforts

en combattant ils essayent de mouiller la mer
voudraient rester gais comme un oiseau de bois
mais les courants de la lande ne restent pas hivers
toute chose prend fin même les combats

faut’il avoir l’oreille maritime pour entendre chanter la mer
de ma mémoire perdue il existait un sentiment
mais il fut fendu par une démence amère
et les étoiles ont fondu en une haine naissante

dans le creux de ta main prend cette larme pale
aux reflets irisés comme un fragment d’opale
et met la dans ton cœur loin des yeux du soleil
au fond du gouffre obscur ou l’amitié sommeille

  fallenheaven.skyblog.com
Fallen heaven


il faut vivre ses rêves et non pas réver de vivre
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
422 commentaires
Membre depuis
23 mai 2004
Dernière connexion
1er juillet 2006
  Publié: 14 févr 2006 à 07:58 Citer     Aller en bas de page


merci ça fais plaisir


fallen

  fallenheaven.skyblog.com
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
17 avril
  Publié: 17 avr 2006 à 16:33 Citer     Aller en bas de page

Oui, c'est vraiment très beau...
Merci pour ce joli moment de poésie...

 
passe-rose


Un coeur-sanglot sous des mots caresses.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
1er décembre 2006
Dernière connexion
16 février 2011
  Publié: 19 nov 2007 à 18:15 Citer     Aller en bas de page

Citation de Fallen heaven

dans le creux de ta main prend cette larme pale
aux reflets irisés comme un fragment d’opale
et met la dans ton cœur loin des yeux du soleil
au fond du gouffre obscure ou l’amitié sommeille



Merci pour ce pur moment de bonheur à te lire !!! J'ai adoré... Bravo Oui, ce fragment d'opale (je me suis nommée ainsi à une certaine époque) je le prend et le mets dans mon coeur si tu le permets. Je mets ton poème dans mes favoris.

Rose tendresse

  Je parcourerai le monde sur les ailes d'un papillon et répandrai sur mon chemin de la poussière d'ange qui se transformera en croissant de lune, en rayon de soleil, en arc-en-ciel, en sourire, en premier baiser, en rire de bébé et en amour inconditionnel d'une mère pour son enfant.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
18984 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
2 août
  Publié: 22 nov 2007 à 14:02 Citer     Aller en bas de page

superbe en effet

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3886
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0303] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.