Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 34
13208 membres inscrits

Montréal: 25 sept 00:56:52
Paris: 25 sept 06:56:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Le poète déchu vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Nicolas Reuge

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1037 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 12 avr 2010 à 16:44
Modifié:  12 avr 2010 à 16:58 par Tilou8897
Citer vertical_align_bottom

Le poète déchu


Le papier est jauni mais vierge de tout mot,
Ainsi donc s’est tu qui sublimait ses maux,
Le poète n’est plus, sa plume s’est envolée
Vers un néant stérile où le verbe est volé

Par des peurs indicibles, ces succubes impies
Qui trompent feu le poète, l’enivre de dépit,
Et l’encre coagule dans sa cartouche usée,
Et feus ses vers chantants se font pièces de musée,

Les démones dansantes ravagent son cerveau,
Louvoyant dans sa chair, emmêlant l’écheveau
Des ses pensées-chimères et de son corps tremblant
Sous un grand soleil noir, l’astre mort accablant.

Le désastre a pris corps et les rimes s’effacent
Sous des vents d’outre-tombe où la faucheuse enlace
Le prince des mots déchu qu’aucun ne reconnaît,
Mais trêve de poésie le voilà qui renait !

  Electron libre, un point c'est tout.
LeChevalier

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
173 commentaires
Membre depuis
12 mars 2010
Dernière connexion
27 août 2016
  Publié: 13 avr 2010 à 02:50
Modifié:  14 avr 2010 à 10:07 par LeChevalier
Citer vertical_align_bottom

Je dirais un poème d'inspiration mallarméenne: de par le thème même, mais aussi l'emploi de certains vocables comme "néant", "stérile", "chimère" et, bien sûr "l'astre mort accablant". Les rimes aussi, sont riches, comme il se doit.

Ai-je raison, ou je suis trop dans le bain mallarméen et cela m'empêche d'y voir autre chose?

 
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
1er février
  Publié: 13 avr 2010 à 05:19 Citer vertical_align_bottom

Une renaissance qui n'est pas encore mienne
En tout cas, agréable lecture.

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Nicolas Reuge

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1037 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 15 avr 2010 à 08:15 Citer vertical_align_bottom

LeChevalier, je n'ai jamais lu Mallarmé, mais la comparaison me flatte tout de même, merci!

Samira, merci pour ce commentaire gratifiant!

Idem, patience, la renaissance viendra, merci...

Amitiés

Nicolas

  Electron libre, un point c'est tout.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1101
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0208] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.