Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 55
Invisible : 0
Total : 55
13743 membres inscrits

Montréal: 4 août 14:52:29
Paris: 4 août 20:52:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: A l’indépendance, je t’épouse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
733 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
3 août
  Publié: 10 juin 2020 à 10:24
Modifié:  10 juin 2020 à 12:49 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Kinshasa, 1960. Nous sommes en début d’année. La Table ronde belgo-congolaise se prépare. Les délégués sont désignés par province. Un vent de changement souffle sur le pays.

Un homme d’une vingtaine d’années se promène au centre-ville, dans le quartier des Européens. Une jeune fille belge sort des cours et cherche des yeux la voiture de son père. Elle a quinze ans, seize ou peut-être dix-sept. Le Congolais la croise et lui dit « à l’indépendance, je t’épouse ». Elle en parle à son père. Quelques semaines plus tard, avant la fin de l’année scolaire, avant le 30 juin où tout basculera, elle est rapatriée en Belgique. Un avion entier d’adolescentes décolle dans un vol spécial pour Zaventem.

Bruxelles, juin 2020. Je m’arrête de lire. Scotché, paralysé comme un lion pris dans un phare. Je pense à l’auteur de cette phrase. Je ressens sa douleur, toute sa frustration. Une volonté de s’affranchir. Se servir du mariage comme tremplin social, être enfin respecté. Prétendre à l’égalité matrimoniale : l’ultime liberté à conquérir.

J’ai des sentiments contrastés qui se bousculent. Cette demande en mariage teintée d’espoir et de désespoir suscite une révolte en moi et, en même temps, me fait sourire tellement elle est naïve. Non ! L’indépendance ne sert pas à ça. Elle ne dispense pas de faire l’effort qui accompagne toute conquête. Le jeune homme n’avait rien compris. Il aurait pu dire ceci : « A l’indépendance, je ferai de bonnes études. Certaines disciplines universitaires seront enfin accessibles aux Africains. Pendant ce temps, tu seras devenue majeure. Une fois bien formé, je t’inviterai à prendre un verre. Tu tomberas sous le charme de mon érudition. Tu seras sensible à ma poésie. Mon humour te fera mourir de rire. Et comme tu ne voudras plus me quitter, nous ferons un bout de chemin ensemble. Et cela, personne ne pourra nous l’interdire ».

Mais qu’est-ce qu’elle est longue cette tirade ! Le père aurait eu de temps de s’interposer. Le jeune Congolais avait peut-être raison d’être bref : « A l’indépendance, je t’épouse ».

https://www.youtube.com/watch?v=P17ppvfPNFY&gl=BE


  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
349 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
2 août
  Publié: 11 juin 2020 à 03:25
Modifié:  11 juin 2020 à 04:31 par Quitterie
Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce texte Joker. Lire Congo, de Vuillard.

Le jeune homme avait raison : sexe et colonisation semble être indissociablement liés, les travaux philosophiques/historiques sont de plus en plus nombreux à s'intéresser à cette corrélation (Elsa Dorlin en 2006 ou, plus récemment, et pour ne citer que les plus marquants et médiatisés, l'ouvrage collectif - très critiqué au demeurant - Sexe, race & colonie, en 2018 ). Le jeune homme avait raison, et mettait, inconsciemment, sans doute, le doigt sur un puissant ressort - non moins inconscient - dont l'indépendance portait probablement, elle aussi, une partie des espoirs : l'égalité des choix dans l'amour, ou, plutôt la possibilité de choisir également, et non plus seulement d'être choisi ou écarté.

Indépendance cha cha : le titre est, évidemment, incontournable, et fait partie des classiques dans ma famille, avec toute la joie, l'énergie, les promesses d'une vie nouvelle, mais aussi l'amertume et, pour partie, l'abattement rétrospectifs de bien des matins blêmes qu'il comporte ;-) Peut-être en utiliserai-je la version instrumentale dans ma petite série (si je parviens à la boucler un jour ... )

Merci pour vos considérations !

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
744 poèmes Liste
15881 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
4 août
  Publié: 11 juin 2020 à 04:37 Citer     Aller en bas de page


Quelle richesse dans vos mots, cher Joker !

Merci aussi à Quitterie pour suggérer des lectures intéressantes.
Je vais voir tout de suite.
La suite de l'indepéndence et ses consequences visibles encore trop bien aujourd'hui me font imaginer une suite plus compliquée ou juste pas surement simple pour votre demande de mariage.
Au plaisir de vous lire encore !

gala


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
733 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
3 août
  Publié: 13 juin 2020 à 01:57 Citer     Aller en bas de page

Merci Quetterie pour ton commentaire et pour ces propositions de lecture. Je suis ravi de voir que tu t'intéresses à mon beau pays.

J'ai repris dans un de mes manuscrits ta définition du vouvoiement, j'espère que tu ne m'en voudras pas.

Merci Gala, tes mots me touchent.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
349 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
2 août
  Publié: 15 juin 2020 à 05:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de Joker
Merci Quetterie pour ton commentaire et pour ces propositions de lecture. Je suis ravi de voir que tu t'intéresses à mon beau pays.

J'ai repris dans un de mes manuscrits ta définition du vouvoiement, j'espère que tu ne m'en voudras pas.



Le Congo est une source inépuisable d'intérêt.

Pour le voussoiement, je ne vous en veux pas : mon armée d'avocats saura, sans animosité aucune, dans le respect des règles de la plus élémentaire des bienséances et dans toute l'élégance et la riante rigueur du droit et de ses clauses léonines, retrancher le taux le plus élevé qui se puisse des divers droits, royalties, prix, consécrations, reconnaissances, dons, cadeaux, rémunérations, avantages, bénéfices et autres que votre brillant manuscrit ne manquera pas de vous attirer dès sa publication. Vous serez surpris, bien sûr, mais la colère passée, vous vivrez dans l'édénique ravissement de pouvoir brandir cette intemporelle définition qu'il me prit, un jour, de coucher par écrit sous l'un de vos textes succulents.

 
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
979 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 15 juin 2020 à 10:27 Citer     Aller en bas de page

🙏
Ho! Merci 🤗😘🤗

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
733 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
3 août
  Publié: 15 juin 2020 à 14:11
Modifié:  15 juin 2020 à 14:14 par Joker
Citer     Aller en bas de page


Merci Miette.

Merci Quitterie.

Voici ce que ça donne :

Je gazouillais en lui parlant. Comment continuer à appeler « p’tit loup », « Grosminet », « Scoubidou », un homme qui m’a vue nue dans ma salle de bains en train de ramper comme une salamandre ?

Ce qui s’était passé aurait dû nous détendre, mais il y avait une forte tension dans l’air et le vouvoiement était de rigueur. Le « vous » qui sortait de ma bouche ne signifiait pas un éloignement, au contraire, il avait la beauté d’une promesse et le charme d’une évolution possible. Je me connais, le « tu » aurait signifié un irréversible éloignement, un accomplissement qui n’ouvre sur rien, vous savez, ces plaisirs qui ravissent mais dont le goût s’efface dès le lendemain...

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
744 poèmes Liste
15881 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
4 août
  Publié: 20 juin 2020 à 10:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Quitterie

Citation de Joker
Merci Quetterie pour ton commentaire et pour ces propositions de lecture. Je suis ravi de voir que tu t'intéresses à mon beau pays.

J'ai repris dans un de mes manuscrits ta définition du vouvoiement, j'espère que tu ne m'en voudras pas.



Le Congo est une source inépuisable d'intérêt.

Pour le voussoiement, je ne vous en veux pas : mon armée d'avocats saura, sans animosité aucune, dans le respect des règles de la plus élémentaire des bienséances et dans toute l'élégance et la riante rigueur du droit et de ses clauses léonines, retrancher le taux le plus élevé qui se puisse des divers droits, royalties, prix, consécrations, reconnaissances, dons, cadeaux, rémunérations, avantages, bénéfices et autres que votre brillant manuscrit ne manquera pas de vous attirer dès sa publication. Vous serez surpris, bien sûr, mais la colère passée, vous vivrez dans l'édénique ravissement de pouvoir brandir cette intemporelle définition qu'il me prit, un jour, de coucher par écrit sous l'un de vos textes succulents.





Galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
744 poèmes Liste
15881 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
4 août
  Publié: 20 juin 2020 à 10:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de Joker

Merci Miette.

Merci Quitterie.

Voici ce que ça donne :

Je gazouillais en lui parlant. Comment continuer à appeler « p’tit loup », « Grosminet », « Scoubidou », un homme qui m’a vue nue dans ma salle de bains en train de ramper comme une salamandre ?

Ce qui s’était passé aurait dû nous détendre, mais il y avait une forte tension dans l’air et le vouvoiement était de rigueur. Le « vous » qui sortait de ma bouche ne signifiait pas un éloignement, au contraire, il avait la beauté d’une promesse et le charme d’une évolution possible. Je me connais, le « tu » aurait signifié un irréversible éloignement, un accomplissement qui n’ouvre sur rien, vous savez, ces plaisirs qui ravissent mais dont le goût s’efface dès le lendemain...





Galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 645
Réponses: 8
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0285] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.