Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 30
13208 membres inscrits

Montréal: 25 sept 00:12:36
Paris: 25 sept 06:12:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes : :: P'tite Julie... vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3773 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 13 jan 2008 à 12:19
Modifié:  22 jan 2008 à 04:58 par colline
Citer vertical_align_bottom

P’tite Julie


Mer si belle mais si cruelle
Qui, des enfants, ôte les Pères
Mer si pure mais si rebelle
Qui ravage le cœur des mères

Tu lances tes lames de fond
Sur les maris pauvres pêcheurs
Qui franchissant le Rubicon
Subissent ta vile fureur

Mauvaise mer qui sacrifie
A ses humeurs tous ces marins
Tu ne crois pas que ça suffit
Tous ces malheurs tous ces chagrins ?

L’’était jolie « P’tite Julie »
Caressant tes cheveux d’écume
Glissant sur ton corps endormi
Aussi légère qu’une plume

Ce jour, dans tous les ports Bretons
Les bateaux sont restés à quai
Rien ne s’agite sur les ponts
C’est là le prix de ton forfait

Demain les marins courageux
Sur tes eaux reprendront la pêche
Sans oublier ceux qui d’entre eux
Sont pour toujours en cale sèche…



Naej 12 Janvier 2008





Texte protégé par Copyright

n° 00043414




  Carpe diem...
JCboy


Chante, ô ma muse, des merveilles au-delà de mes compétences
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
207 commentaires
Membre depuis
27 septembre 2007
Dernière connexion
23 mars 2016
  Publié: 13 jan 2008 à 13:43 Citer vertical_align_bottom

Un poème qui manque d'aplomb pour rendre le drame plus véritable...

l'avant dernière strophe m'agace particulièrement (le mot forfait et quai).

C'est tout de même bien écrit...

JC.

 
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3773 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 13 jan 2008 à 19:31
Modifié:  13 jan 2008 à 19:32 par colline
Citer vertical_align_bottom

Fugitive : Oui, et cela arrive trop souvent, hélas !

*************************************************

Papy K : Et quand ce n'est pas la mer, ce sont les sous-marins... mais chut ! secret d'état...

*************************************************

Hernani : La mer aux multiples facette... telle l'humanité...

*************************************************

Jcboy : Héhé ! je vois que tu entretiens ta réputation ! C'est normal de manquer d'aplomb quand on parle de la mer... Il faut prendre le temps de s'amariner... Je vois pourtant que toi tu n'en manques pas ! Serais-tu un marin d'eau douce ?
Désolé de t'agacer... moi, tu m'amuses !
J'espère que ça ne t'a pas trop coûté le petit compliment de la fin ? t'étais pas obligé tu sais !

*************************************************

Lacrima : Ils en connaissent les risque mais il faut bien vivre...

*************************************************

Merci à vous tous !

  Carpe diem...
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15625 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 14 jan 2008 à 10:00 Citer vertical_align_bottom

Des mots, des images, des faits qui font mal...merci Naej pour ce partage... Alex

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 14 jan 2008 à 20:35 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir Naej, oui merci pour tous ces hommes et ces femmes qui perdent leur vie pour nourrir leurs enfants.Tu as un grand coeur.À très bientôt.Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1056 poèmes Liste
17040 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 15 jan 2008 à 08:52 Citer vertical_align_bottom

naej...
je te remercie d'avoir su aborder ce sujet avec une telle intensité qui ne peut laisser le lecteur insensible...tes mots sont bien trouvés,et par ce poème,je pense aux familles éplorées et au courage des marins qui se lancent dans les étendues bleues...
une lecture émouvante,sincèrement.
amitiés à toi.
pyc.

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 15 jan 2008 à 09:18 Citer vertical_align_bottom

Lulu...

Comme quoi nous pauvres humains n'avons aucun contrôle sur la nature....et tu l'as fort bien écrit, décrit et imagé dans ton poème.

j'ai ressenti tout plein cette vague meurtrière qui m'enlèverait quelqu'un que j'aime.

Bisous tout fort,

Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3773 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 19 jan 2008 à 05:35 Citer vertical_align_bottom

Maureen : Toujours flatté de susciter une émotion... à bientôt aussi, c'est certain!

*************************************************

Ericp : je vais essayer, promis ! à l'occasion...

*************************************************

Mariesarah : Oui, hélas, la mer ne fait pas de cadeau...

*************************************************

Pyc : C'est un sujet récurrent propre aux habitants des côtes... A chaque fois, ce sont des drames humains... et ça arrive trop souvent...

*************************************************

Okana : Je ne sais pas si j'ai un grand coeur, mais ces drames qui reviennent sans cesse comme le ressac m'attristent profondément...

*************************************************

Le Fou : je vois ce à quoi tu fais allusion... T'as raison, on s'en "Fou" !

*************************************************

Alex : C'est ce dont ces mots et ces images parlent qui fait mal Alex...

*************************************************

Rêve : "Courage" oui ... il en faut pour affronter l'Océan...

*************************************************

Merci à vous !

  Carpe diem...
Rêveuse de Bulle


Enfant des nuits noires.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
1617 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2006
Dernière connexion
12 novembre 2012
  Publié: 1er févr 2008 à 03:20 Citer vertical_align_bottom

La seconde passion de mon grand-père après les airs fut la mer. Je suis une fille de l'eau, née dans une presqu'île singulière qui à la base était une presqu'île de pécheurs.
Ton poème m'a beaucoup touchée, je pense aux familles et à la tristesse qu'elles doivent ressentir...
Marin est un métier qui même de nos jours, est resté difficile.

  Ne contemple pas le sac pesant sur tes épaules, et fonce vers le chemin qu'il te reste à parcourir...
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3773 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 20 mars 2008 à 09:35 Citer vertical_align_bottom

Thibault : La mer ne fait pas dans les sentiments... Elle n'a aucun vague à l'âme... Elle...

************************************************

Rêveuse de bulles : C'est un des métiers les plu dur que je connaisse...

**************************************************

merci vous 2 !

  Carpe diem...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1830
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0272] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.