Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 30
· Pichardin
Équipe de gestion
· Ashimati
13321 membres inscrits

Montréal: 25 févr 10:54:50
Paris: 25 févr 16:54:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Du danger d'être prof Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
24 février
  Publié: 20 oct 2020 à 17:58 Citer     Aller en bas de page

en hommage à Samuel Paty


la bougie sans flamme
lumière décapitée
par la haine aveugle




  MariePaule
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
502 poèmes Liste
10099 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
25 février
  Publié: 21 oct 2020 à 01:35 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

La lumière n'éclaire pas chacun d'entre nous, malheureusement.

Bises
Catherine

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
544 poèmes Liste
24300 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 février
  Publié: 21 oct 2020 à 02:29 Citer     Aller en bas de page

Un haiku qui me bouleverse.
Merci pour ces mots en hommage à Samuel.
Une pensée pour toutes les autres victimes

Merci AllantVers, bises amicales
ODE 31 - 17
Un coup de coeur

  OM
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
7466 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
24 février
  Publié: 21 oct 2020 à 06:02
Modifié:  21 oct 2020 à 06:02 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Deux pensées se chevauchent et aboutissent au même résultat :

'aveugle' = etre dans le noir
bougie sans flamme = être dans le noir

les jours sont sombres.

et j'ai mal


  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1135 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
24 février
  Publié: 21 oct 2020 à 06:53
Modifié:  21 oct 2020 à 10:22 par Jacques-Marie JAHEL
Citer     Aller en bas de page


Je n'en dirai pas plus. Tes simples mots, tel un ex-voto, suffisent.
Que ton inspiration reste vivante et salutaire dans le coeur de tous les professeurs, dans nos cœurs à tous.

Merci MariePaule.

 
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
24 février
  Publié: 21 oct 2020 à 07:04
Modifié:  21 oct 2020 à 07:05 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Tes mots sont à la hauteur de la violence et la barbarie qu'ils évoquent... Tout est dit... Tant de profondeur et d'images concentrées dans ton haïku MariePaule, le tout déposé avec pudeur et détermination... Merci... Lucie

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
3016 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 21 oct 2020 à 08:09 Citer     Aller en bas de page

Bonjour MariePaule, avec beaucoup d'émotion et de tristesse... simplement merci pour lui, merci pour sa famille et tous les enseignants. Puisse-t-il reposer en paix.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
24 février
  Publié: 21 oct 2020 à 16:45
Modifié:  21 oct 2020 à 17:25 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour vos réponses

Lorsque des événements aussi tragiques qu'absurdes me rappellent à la cruauté de ce monde j'écoute cette version désespérée de Imagine... I hope some day
Ou encore celle-ci Et si en plus...

  MariePaule
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4902 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
9 février
  Publié: 22 oct 2020 à 08:36 Citer     Aller en bas de page


Bonjour Marie-Paule,

"Jamais ne sècheront les larmes que nous n'aurons pas su pleurer sur le désastre de ces jours que nous voulions beaux, mais pourquoi désespérer ? Christian Bobin

Merci pour cette sobriété incantatoire.

JLOUIS

  Poésie, la vie entière
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
294 poèmes Liste
18783 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
24 février
  Publié: 22 oct 2020 à 15:33 Citer     Aller en bas de page

Bouleversant haïku, si juste

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
24 février
  Publié: 22 oct 2020 à 16:41 Citer     Aller en bas de page

Merci Georges, Jean-Louis, Vinie.

  MariePaule
AIMA


Ne vous inquiétez donc pas du lendemain car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
22 juin 2020
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 30 oct 2020 à 06:56
Modifié:  30 oct 2020 à 07:23 par AIMA
Citer     Aller en bas de page

: "La solitude me nourrit, sans elle je suis comme un autre privé de nourriture et d'eau. Chaque jour sans solitude m'affaiblit. Je ne tire pas de vanité de ma solitude; mais j'en suis tributaire".(Charles Bukowski)

En cela nous nous trouvons tous désespérés par tant d'horreur et nous nous plongeons dans des solitudes immenses, nous avons seulement vacations et vocations à nous rendre meilleurs pour des partages qui nous ont nourris de l'intérieur. Non pas à nos armes mais à nos âmes.
Ta bougie c'est certain n'est pas éteinte car cette dernière m'apporte ces suppléments d'arts que j'ajoute à tes vers, bien plus qu'une inspiration, mais au-delà, une expiation! merci! N'avons pas de reproche de recevoir, l'enseignement est la vertu de nos lumières, l'abdication du savoir est la verrue de nos viscères!

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
24 février
  Publié: 1er nov 2020 à 11:43 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ton passage, AIMA.

  MariePaule
Homme de l'ombre Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
10 commentaires
Membre depuis
18 novembre
Dernière connexion
1er décembre 2020
  Publié: 23 nov 2020 à 04:59 Citer     Aller en bas de page

Il n'y a pas de danger à être prof. On enseigne. Dès lors qu'un ou des individus qui ne sont pas d'accord avec une manière de penser agissent en assassinant, c'est la liberté qu'ils tuent et ce au nom d'un conditionnement séculaire. Le drame humain est là. Le meurtre en lui même est t-il plus répréhensible que toutes ces idéologies destructrices ?

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
24 février
  Publié: 23 nov 2020 à 10:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de Homme de l'ombre
Il n'y a pas de danger à être prof. On enseigne. Dès lors qu'un ou des individus qui ne sont pas d'accord avec une manière de penser agissent en assassinant, c'est la liberté qu'ils tuent et ce au nom d'un conditionnement séculaire. Le drame humain est là. Le meurtre en lui même est t-il plus répréhensible que toutes ces idéologies destructrices ?



Il n'y a pas de danger : allez dire ça à tous ces profs menacés, agressés pour un oui pour un non, ou au nom d'une idéologie quelle qu'elle soit, et qui se rendent à leur travail la peur au ventre ou sombrent en dépression.
C'est la liberté qu'ils tuent : oui bien sûr, c'est la liberté qui est visée, mais le drame, s'il est symbolique est aussi bien réel.
Le meurtre lui-même est-il plus répréhensible que toutes ces idéologies destructrices : ces idéologies sont bien évidemment en cause, et il faut les combattre âprement. Le passage à l'acte, toutefois, engage également la responsabilité de son auteur en tant qu'individu... de mon point de vue.

  MariePaule
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 394
Réponses: 14
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0346] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.