Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 20
· ode3117
13462 membres inscrits

Montréal: 16 juin 13:21:58
Paris: 16 juin 19:21:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Sous la soie de ses dessous Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 30 mars 2009 à 05:14
Modifié:  25 mai 2009 à 17:37 par OuLiPoMad
Citer     Aller en bas de page

Au détour d'un regard
dénué de tendresse
se dévoile la haine
de son corps enlaidi

Ses cuisses et ses seins
striés d'enfantement
se cachent sous la soie
de dessous sans attrait

Que pour avoir la paix
elle choisit sans dentelle
afin de préserver
son âme qui chancelle

Elle est jeune pourtant
mais ne sera plus belle

Le poids de ses tourments
s'agite autour d'elle
comme des petits chiots
si beaux et pleins de vie

Et ces tous petits corps
Bien sûr elle les adore
Comme elle aime leur père
parti chercher jeunesse

Elle est belle pourtant
mais ne le sera plus
au regard des passions
que l'on découvre nue

Au détour des regards
loin du prisme de l'amour
de laideur en beauté
résignée pour toujours

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1597 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 30 mars 2009 à 05:17 Citer     Aller en bas de page

Puissant !

Tout simplement.

 
--La Ligne

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
69 commentaires
Membre depuis
30 mars 2009
Dernière connexion
14 décembre 2009
  Publié: 30 mars 2009 à 06:14 Citer     Aller en bas de page

Je trouve que ça reflète bien ce "baby blues" que toutes les mères décrivent à la naissance d'un enfant et puis, comme dit plus haut, au delà de tout ça c'est puissant, il y a beaucoup de vérité et à la fois de tendresse esthétique pour cette jeune mère qui a perdue sa jeunesse... Bravo!

  Eymeric
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1039 poèmes Liste
16774 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 30 mars 2009 à 06:56 Citer     Aller en bas de page

"Et ces tous petits corps
Bien sûr elle les adore
Comme elle aime leur père
parti chercher jeunesse"

Tant de désenchantement dans ce poème...et cette strophe que j'ai cité ci dessus, qui je trouve, fait passer un message de solitude...Elle est seule à les aimer ces petits corps.
des vers avec une intensité dramatique à laquelle je ne suis pas resté insensible.
courage à elle !
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 30 mars 2009 à 08:16 Citer     Aller en bas de page

je rejoins PYC dans son commentaire , triste mais si réel ! merci pour ce moment

amitiés
james

  Membre de la Société des poètes Français.
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
127 poèmes Liste
5959 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
7 juin
  Publié: 30 mars 2009 à 08:37 Citer     Aller en bas de page

Triste mais très bien observé. Poème émouvant.
Merci pour ce partage.

L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
27 février
  Publié: 30 mars 2009 à 09:16 Citer     Aller en bas de page

Au détour de tes mots
Y a le coeur qui fait mal
Aux contours de ces maux
C'est l'émotion qui s'emballe





  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Fleur Du Vent

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
303 poèmes Liste
2630 commentaires
Membre depuis
2 février 2006
Dernière connexion
3 juin 2020
  Publié: 30 mars 2009 à 09:19 Citer     Aller en bas de page

La maternité se fait rarement en douceur...

Amicalement
katia

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 30 mars 2009 à 11:50 Citer     Aller en bas de page

Un écrit qui fait mal, j'espère ne jamais ressentir ces émotions là en me regardant après avoir eu des enfants...


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Amie plume


L'amitié, c'est la similitude des âmes (Alcuin)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1035 commentaires
Membre depuis
16 mai 2008
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 30 mars 2009 à 12:41 Citer     Aller en bas de page

Un poème emprunt de tristesse et de solitude amère... très émouvant
Bien amicalement
Thérèse

  «Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.» Abbé Pierre
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 30 mars 2009 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

Ce n'est pas comme un handicap mais bon il est vrai que la gestation marque (c'est le cas de le dire).
Merci à tous de m'avoir lue.



 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 31 mars 2009 à 13:23 Citer     Aller en bas de page

Un grand bravo à toi

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 31 mars 2009 à 17:21 Citer     Aller en bas de page

Z'êtes gentils.
Merci

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 2 avr 2009 à 07:48 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème mais constat amère de la maternité pour ne pas dire cruel, déjà "la haine de son corps enlaidi", c'est dur, très dur...

Au détour d'un regard
dénué de tendresse
se dévoile la haine
de son corps enlaidi

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Eylork Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
Il y a des jours avec et des jours sang.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
3850 commentaires
Membre depuis
24 juin 2007
Dernière connexion
9 novembre 2020
  Publié: 3 avr 2009 à 09:07 Citer     Aller en bas de page

il est vraiment marquant ce poème... j'y repenserai à chaque fois que je verrai une femme enceinte

merci beaucoup pour ce partage!

  Aller au superflu pour couper court à l'essentiel.
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 18 avr 2009 à 14:01 Citer     Aller en bas de page

Merci de vos superlatifs.
Et je peux après réflexion dire que cette femme peut s'apparenter à une "étrangère" dans ce corps devenu tel qu'il est et qui deviendra encore pour en faire une paria de son enveloppe.



 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1244
Réponses: 15
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0334] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.