Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 33
Invisible : 1
Total : 34
13741 membres inscrits

Montréal: 2 août 01:27:28
Paris: 2 août 07:27:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Anecdote de l'histoire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 19 juil 2009 à 07:36
Modifié:  8 déc 2009 à 00:38 par Didier
Citer     Aller en bas de page

Mai 399 avant J.C. L’agora d’Athènes est comble de 500 juges bruyants. Il y a procès. Mélétos, Anytos et Lycos se sont rendus il y a quelques temps au Portique de l’archonte roi afin de déposer plainte contre celui qui donna naissance à l’art d’accoucher les âmes, celui que l’on accuse d’impiété envers les dieux et de pervertir la jeunesse de la cité en des idées nouvelles. Socrate.
Dans la Grèce antique il n’y a pas d’avocat, on doit parler soi-même, autant pour accuser que pour défendre. Un seul jour solaire est accordé, où il faut tout dire, tout réfuter et rendre le jugement. Un tiers du temps pour chacun des trois éléments : accusation, défense, sentence. La clepsydre accorde aux orateurs une durée de 44 khoe, un khoe mesure 3 minutes, cela fait 1 heure et demie pour un discours. Sous les colonnes attiques du Péloponnèse il n’y a pas d’appel possible, sauf celui du jury du peuple, encore faut-il le demander. Les débats terminés, un premier vote à lieu pour savoir si l’accusé est coupable. A 60 voix d’écart ce jour là le grand philosophe fut condamné.
Une procédure sans faille indique qu’il faut ensuite revoter pour déterminer la peine, celle-ci n’étant jamais donnée par un code antérieur ou une jurisprudence quelconque. Socrate ne trahit pas ses idées et provoque à nouveau les juges à l’exemple d’une vie dédiée à la vérité. L’énervement est à son comble ! Le drame roule vers sa conclusion. La mort va être requise. Critias l’ami du maître s’effondre.
Depuis le début, un jeune homme aux épaules larges, les lobes percés par des boucles d’oreilles, suit les débats. Aristoclès. Il sent la fin approcher. Soudainement, d’un pas rapide, le grec fend la foule, bondissant au pupitre des harangues. Les paumes vers la foule il s’écrit « Athéniens ! Moi qui suis le plus jeune de ceux qui à cette tribune sont montés… ». Il ne peut continuer, la clameur s’élève au-dessus de sa voix en hurlant crescendo « Descend ! Descend ! ». Moquerie facile retournant contre lui la phrase lancée par l’orateur d’à peine 20 ans. La situation est inextricable, c’est trop tard ; il doit quitter la tribune et s’éteint dans la foule.
Alors Mélétos se penche vers Lycos et lui susurre à l’oreille « qui est donc celui-ci ? »
« Lui ! C’est Aristocles, mais je sais qu’au gymnase ses amis l’appellent Platon ».

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5038 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 19 juil 2009 à 14:20
Modifié:  19 juil 2009 à 14:20 par chimay
Citer     Aller en bas de page

Comme toujours en histoire, saura-t-on jamais ce qu'il s'est réellement passé ? L'attitude provocante de Socrate est étonnante, surtout que le climat politique était confus, Athènes venait de perdre contre Sparthe, on cherchait des boucs émissaires. Sympa en tout cas

  La musique danse, la poésie chante
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 21 juil 2009 à 07:56 Citer     Aller en bas de page

On a pas mal d'info sur ce procès passionnant tant par sa forme que ses remous. L'anecdote est tout à fait historique même dans les détails.
Merci d'être passé lire.

 
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 7 déc 2009 à 12:55 Citer     Aller en bas de page

Didier

Ce passage à l'histoire est très intéressante et surtout très bien décrite..

Merci pour ça

Sélénaé

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 8 déc 2009 à 00:44 Citer     Aller en bas de page

Que tu sois venue lire ce texte me fait plaisir. Amitiés.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 16 mars 2010 à 15:07 Citer     Aller en bas de page

Hum, je pense que ces sujets t'intéressent aussi probablement beaucoup, ça fait plaisir !
La philo n'est guère en vogue, il faut reconnaître que certains thèmes sont rébarbatifs, cependant combien de satisfactions viennent avec elle. Bah, c'est comme ça.
Tu soulèves aussi quelques points qui peuvent être discutés avec intérêt, mais ce n'est peut-être pas le lieu d'aller plus profondément sur de simples commentaires.
Merci de ton appréciation en tous cas, c'est bien sympa et, à bientôt probablement au fil des mails.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 18 juil 2011 à 12:49 Citer     Aller en bas de page

Ce sera un grand plaisir de te le dire un jour. Mais je commencerai quand même par... "Il était une fois, dans la Grèce antique..." Et ton visage sourira d'être là-bas..

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1553
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0237] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.