Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 21
13526 membres inscrits

Montréal: 26 jan 00:09:10
Paris: 26 jan 06:09:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: J'ai perdu mes rêves... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 22 avr 2009 à 14:14 Citer     Aller en bas de page




J’ai marché longtemps ce matin là
Au hasard des chemins, du vide de ma pensée
J’avais un manteau brodé de mélancolie
Mes rêves se sont enfuis par les poches déchirées
Et je les cherche encore

Oh, aidez-moi, j’ai perdu mes rêves !
Peut-être à la campagne, au détour des sentiers
Quand je regardais les rayons de soleil trouer le sol,
Les nuages s’écraser dans les champs gelés
Et s’ils s’étaient noyés dans une flaque de boue ?

Oh, aidez-moi, j’ai perdu mes rêves !
Peut-être en ville, dans le chaos de la foule
Quand je comptais les visages qui fuient les sourires,
Les châteaux de cartes dont les toits s’écroulent
Et s’ils avaient été piétinés par un passant qui s’en fout ?

Oh, aidez-moi, j’ai perdu mes rêves !
Peut-être en moi, entre le réel et les illusions
Quand mes propres douleurs m’apprenaient à mourir,
Que j’assassinais les souvenirs de mille façons
Et s’ils étaient partis éblouir quelqu’un d’autre ?

Oh, aidez-moi, j’ai perdu mes rêves !
Peut-être en vous, sous nos vies qui s’emmêlent
Quand je cherchais la tendresse dans des yeux inconnus,
La lumière qui rendrait ses couleurs à mes réveils
Et s’ils ne retrouvaient pas le chemin de mon cœur ?

Oh, aidez-moi, j’ai perdu des rêves
Qui ne se remplacent pas



Echo

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Nabeille


Hâtons-nous de succomber à la tentation, avant qu'elle ne s'éloigne. [Epicure]
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
185 commentaires
Membre depuis
2 avril 2009
Dernière connexion
24 février 2019
  Publié: 22 avr 2009 à 16:34 Citer     Aller en bas de page

Et ce temps qui s'écoule inexorablement... les circonstances qui s'enchaînent... l'innocence qui s'enfuit ? Les rêves, s'entretiennent et évoluent... mais ne disparaissent jamais tout à fait.

sourires, amicalement...

Joli texte, au passage....

Nath, alias Nabeille.

 
Pikabu
Impossible d'afficher l'image
Rien ne sèche plus vite qu'une larme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
309 commentaires
Membre depuis
16 mars 2007
Dernière connexion
11 septembre 2013
  Publié: 22 avr 2009 à 16:46 Citer     Aller en bas de page

Si tu as perdu tes rêves, tu n'as pas perdu ton talent de poète. Bravo pour ce joli texte. J'ai adoré ton choix de thème rêves perdus.
Gaya

  Pikabu
Fleur Du Vent

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
303 poèmes Liste
2630 commentaires
Membre depuis
2 février 2006
Dernière connexion
3 juin 2020
  Publié: 22 avr 2009 à 16:47 Citer     Aller en bas de page

Un collègue et ami qui écrit aussi sur ce site m'a déjà dit : "qu'un homme est vieux que lorsque ses regrets prennent la place de ses rêves". J'estime qu'il a tout à fait raison, sache garder une part de rêve si tu veux avoir un but dans la vie, les rêves nous maintiennent en vie et nous permettent d'avancer...
Mis à part çà, ton texte est superbement écrit.
Amicalement
katia

 
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 23 avr 2009 à 03:20 Citer     Aller en bas de page



Bien triste malgré la beauté des mots

On perd ses illusions pour grandir, nos rêves au fond des yeux, toujours. (enfin j'crois)

Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Catimini84

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
115 commentaires
Membre depuis
17 avril 2009
Dernière connexion
12 juin 2014
  Publié: 23 avr 2009 à 04:06 Citer     Aller en bas de page

Je n'ai qu'un mot qui me vient : magnifique!!! Vraiment!!

  Catimini - Ne gâchons pas nos bons moments pour de mauvaises raisons
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 23 avr 2009 à 13:36 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous
Oui on peut égarer ses rêves de temps à autre
Ça ne m'est pas encore vraiment arrivé
J'ai imaginé ce que ça faisait
Très touchée par tous vos gentils commentaires
Au plaisir de vous lire bientôt

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1047 poèmes Liste
16886 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 23 avr 2009 à 16:48 Citer     Aller en bas de page

tes mots nous prennent, nous emmènent dans une tristesse des plus profondes qui ne peut nous laisser insensible...c'est encore plus fort de savoir que tu n'as fait qu'imaginer cela, mais en même temps c'est bien pour toi.
tu as écris avec humanité, ça se ressent vraiment !
Amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 24 avr 2009 à 15:25 Citer     Aller en bas de page

Oh pyc
Je n'ai pas une vie malheureuse, aucun drame n'est venu encore
J'écris de la poésie triste parce que c'est ce qui m'inspire le plus
Mais je n'écris pas que pour moi
J'essaie de mettre des mots sur ce que les gens, vous, eux, ceux que je ne connais pas...Ce que tout le monde endure un jour ou l'autre
Merci de ton passage

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 24 avr 2009 à 16:20 Citer     Aller en bas de page

Salut Echo,


Encore une fois, un poème empreint de réalisme écrit avec talent. C'est vrai qu'il y a des rêves qui ne se remplacent mais heureusement d'autres poussent ici et là .... et finissent par prendre forme.

Tout ça pour te dire que j'ai beaucoup aimé ton poème.

Jt'embrasse fort,


Amitiés, Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 25 avr 2009 à 16:15 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir à toi Mariesarah
Merci pour tes gentils mots
J'irai cueillir des rêves un de ces jours

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Mustang (libre) Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Tais toi et danse...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
3363 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2008
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 26 avr 2009 à 16:34 Citer     Aller en bas de page

Si tu as perdu tes rêves,c'est que tes mots nous les ont apportés.




pour ce poème.


Amitiés.




  Toute action entraine une réaction...
Lastum


Même quand l'oiseau marche, on sent qu'il a des ailes. (Antoine-Marin Lemierre)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
24 octobre 2008
Dernière connexion
26 novembre 2011
  Publié: 26 avr 2009 à 16:47 Citer     Aller en bas de page

Un rêve...parfait exutoire aux sentiments qui nous traversent...
Perdre ses rêves, perdre son enfance.... et que dire de ses rêves, seuls souvenirs de moments trop vite passés...
Non, perdre ses rêves, je ne le souhaite à personne.

Un magnifique poème, cri de désespoir dans cette société ou ne compte que l'argent, merci pour ces vers,

Camille

  Non. Et non. Jamais. Libre. Oui! Toujours. Alors non d'avance. Gardez vos chaînes dorés, j'ai mes tempêtes...
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
763 poèmes Liste
10473 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
3 décembre 2021
  Publié: 27 avr 2009 à 12:37 Citer     Aller en bas de page

Des reves qui s'eteignent mais d'autres naitront, en tout cas malgré la melancolie ton poeme est tres beau


Mystic

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 27 avr 2009 à 13:37 Citer     Aller en bas de page

mustang, j'espère t'offrir beaucoup de rêves encore

Oui Lastum, on ne comptabilise pas nos rêves et ils ne sont pas monnaie courante aujourd'hui
Car chaque rêve a une valeur différente pour chaque personne
Merci pour tes mots

Mystic
Merci. Des rêves il en nait au moins autant qu'il en meurt

Des baisers à tous

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 2 mai 2009 à 07:56 Citer     Aller en bas de page

Merci Inégale(ment) de ton passage

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Grga Pitic


"favoriser l'erreur et l'illusion, pour l'amour de la vie" Nietzsche
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
82 commentaires
Membre depuis
17 janvier 2007
Dernière connexion
20 mai 2011
  Publié: 3 mai 2009 à 08:57 Citer     Aller en bas de page

Bravo ici aussi. c'est d'une beauté simple et mature. j'aime énormément,

Grga

  "tout ce qui est utile est laid" T.Gautier
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 3 mai 2009 à 13:58 Citer     Aller en bas de page

Merci Grga

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3806
Réponses: 17
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0449] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.