Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 95
Invisible : 0
Total : 96
· Suprême JTM
13218 membres inscrits

Montréal: 10 déc 02:50:20
Paris: 10 déc 08:50:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Montréal vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 29 sept 2010 à 14:32 Citer vertical_align_bottom

J'y ai laissé plus que mon cœur
Des souvenirs et du bonheur
J'y ai laissé mon propre monde
Et sans arrêt les larmes grondent

J'ai dans le sang ton froid mordant
Tes flocons voletant au vent
Ton automne aux mille couleurs
Tes feuilles rousses et tes odeurs

J'ai dans la peau ce peuple fier
Où se mélangent sang et chair
Ce Montréal cosmopolite
Aux cent cultures hétéroclites

J'y ai eu l'amour et la peine
Et je t'ai encore dans les veines
Malgré le mal que tu m'as fait
Comment ne pas toujours t'aimer

Je t'ai touché plus que du doigt
Je t'ai aimé bien plus que moi
J'ai pu lire au fond de ton âme
En traînant sur ton macadam


j'en ai croisé des yeux sincères
Des bras amicaux et ouverts
A ce jour encore je te pleure
De t'avoir laissé je me meurs

Je reviendrai te visiter
Même après mon dernier soupir
De là-haut j'irai te nourrir
De mon amour d'éternité


Stégo.

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
769 poèmes Liste
16387 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 30 sept 2010 à 05:05 Citer vertical_align_bottom

J'ai vraiment aimé ton poème et les sentiments qui te lien à Montréal
Moi aussi je développe un amour profond pour les viles où j'habite pour quelque temps

Amitiés
galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 30 sept 2010 à 07:43 Citer vertical_align_bottom

Un grand merci à vous pour votre passage apprécié, pour la petite histoire, j'y ai vécu un an, mais avant ça, je suis resté deux ans et demi avec une Montréalaise, nous étions entre deux continents puisque j'habitais en France, nous faisions le voyage chacun notre tour autant que possible. On a partagé, via le net, certainement plus que beaucoup de gens en couple depuis des années. C'était une passion dévorante et destructrice, même deux ans et demi après la rupture. Même en France, je vivais le Québec, Montréal et le souverainisme comme si j'y étais. Puis je suis rentré de mon année à Montréal en juin dernier et depuis je n'ai qu'une envie c'est d'y retourner définitivement mais comme chacun le sait, on ne fait pas toujours ce que l'on veut.

Je suis heureux qu'au travers de ma passion pour le Qc, j'ai pu vous toucher, ça vaut plus que tout ce que j'ai écris jusqu'à présent.

Merci encore.

Stégo.

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
4363 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 30 sept 2010 à 13:39 Citer vertical_align_bottom

Tous les avis se recoupent apparemment. Je connais quelqu'un qui y vit depuis quelques mois, et qui s'y plaît tellement qu'il voudrait y faire sa vie... Cette région doit avoir un effet magnétique sur les gens, je crois... très joli poème en tous cas.

  Ma dernière parution "Confidences d'un piano" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 30 sept 2010 à 15:36 Citer vertical_align_bottom

Oui on peut dire que c'est magnétique en effet, les gens sont moins nerveux (pas dans le sens mous attention), moins arrogants, plus respectueux (j'arrête là sinon on va croire que je n'aime pas mon pays) mais je suis imprégné du Québec, j'y peux rien, c'est comme ça

Merci Berni, Merci Tselano, heureux que vous ayez aimé.

Stégo.

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
704 poèmes Liste
28556 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 1er oct 2010 à 12:07 Citer vertical_align_bottom

Je ne connais pas le Canada , mais j'ai des cassettes de Félix Leclerc,
et quand il chante " le tour de L'île " l'île d'Orléans ça me va droit au coeur, car beaucoup de gens de La Rochelle sont partis il y a longtemps pour ce beau pays.
Peut- être quelques ancêtres.

Amitiés ODE 3117

  OM
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 1er oct 2010 à 17:12 Citer vertical_align_bottom

Oui, beaucoup de la région Poitou Charente et de la côte atlantique sont allés là-bas, ainsi que bretons et normands. Très belle chanson en effet, et l'île d'Orléans est une très belle île

Merci de ton passage ODE 3117.

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
alalea


et d'un si vis pacem, on baise amor....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1159 commentaires
Membre depuis
28 septembre 2010
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 24 oct 2010 à 17:20 Citer vertical_align_bottom

''Ce Montréal cosmopolite
Aux cent cultures hétéroclites''

C'est vrai qu'il est comme ça, mon Montréal!
Et les odeurs, de Chinatown à la Petite Italie.... hum....
Belle narration d'amour, d'une femme et d'une ville.
xx

 
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 31 oct 2010 à 18:00 Citer vertical_align_bottom

Ça me met toujours le coeur dans tous ses états quand j'entends parler de Mtl par une habitante pur laine Merci d'avoir aimé Alalea, encore plus touché venant de quelqu'un de là-bas, j'ai beau l'avoir écrit, mais je le répète, j'aime le Québec, Montréal et les québécois.

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
alalea


et d'un si vis pacem, on baise amor....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1159 commentaires
Membre depuis
28 septembre 2010
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 1er nov 2010 à 18:47 Citer vertical_align_bottom

Alors Stegobulle, rend toi heureux et reviens s'y!

''j'en ai croisé des yeux sincères
Des bras amicaux et ouverts
A ce jour encore je te pleure
De t'avoir laissé je me meurs''

Beaucoup dans tes maux de cette femme tu te panses
mais aux nôtres dans ces mots, tu penses,

À vol de presque rien, ton rêve... tu en as quand même de la chance...
xxxx



 
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 3 nov 2010 à 19:01 Citer vertical_align_bottom

Ah Alalea, si tu savais comme j'aimerais, pour l'heure ce n'est pas possible mais je me suis promis d'y revenir et bien sur, je ne resterai jamais sans reprendre l'avion qui fait battre mon cœur . Jamais... et ce le plus vite possible.
La femme aimée appartient au passé mais reste liée à Mtl et à tout ce qui s'y rapporte, ça fait enfler mon cœur deux fois plus.

xoxo

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Musiletine


Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. [Chamfort]
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
127 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2007
Dernière connexion
12 mars 2014
  Publié: 8 avr 2011 à 22:05 Citer vertical_align_bottom

J'adore!
La Nostalgie des expériences merveilleuses que tu as vécues à Montréal transparaît dans tes vers.
Merci pour ce partage et j'espère que tu auras la chance d'y retourner et qui sait, de revoir ta dulcinée!

Amitiés,

Musiletine

  Musiletine *
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 10 avr 2011 à 10:10 Citer vertical_align_bottom

C'est moi qui te remercie Musiletine ! Je suis heureux d'avoir réussi à faire transparaître ce qui me tient tant à cœur. Y retourner oui, sans aucun problème, et le plus souvent possible, mais pour ce qui est de revoir mon ex-dulcinée, là je crois que c'est râpé, je n'ai plus aucune nouvelle depuis trois ans que l'on s'est séparés, et je le regrette d'ailleurs, mais bon, qui sait, je tomberai peut-être dessus par hasard une fois où j'y serai

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 5 juin 2012 à 05:35 Citer vertical_align_bottom

Le Lys, fleur magnifique et symbole cher à mon coeur, tu me vois heureux d'avoir pu te toucher ainsi car pour moi, cela devient bien plus qu'un partage, presque une légère main tendue vers la tienne prête à effleurer...

Merci, merci beaucoup.

Stégo.

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Miro

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
403 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2004
Dernière connexion
11 mars 2021
  Publié: 4 oct 2014 à 10:46 Citer vertical_align_bottom

Magnifique.
Montréal, quelle ville paradoxale en effet.
Je la connais aussi.
Merci pour ce très joli poème.

Miro

  Miro
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 9 oct 2014 à 04:37 Citer vertical_align_bottom

Heureux que cela te plaise, un grand merci à toi Miro. En effet, on ne peut pas aller à Mtl et ne pas l'aimer

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2694
Réponses: 15
Réponses uniques: 7
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Sculpte-moi en douceur (Amour)
Auteur : Esperanza
Eternité (Amour)
Auteur : Antineutrino
C'était en juin et j'ai eu froid ! (Tristes)
Auteur : Cookiss*
C'est lui ou moi.... (Autres)
Auteur : Sidonie
La vache qui broute des sonnets (Loufoques)
Auteur : Estérak
Le bonheur d'écrire (Amitié)
Auteur : josette
Le cauchemar de Van Gogh. (Autres)
Auteur : Narcissange
Mon Interdit (Amour)
Auteur : Audrey Deroze
Noces (Amour)
Auteur : Audrey Deroze
Le sang (Tristes)
Auteur : Isidore Hortis
Je suis vagabonde... (Autres)
Auteur : Anna Couleur
Elle Vient... (Tristes)
Auteur : TARIK
La courbe des passions (Poèmes par thèmes)
Auteur : Narcissange
Comme je t'imagine par Mido Ben et Ishtar (Collectifs)
Auteur : Adamantine
Papier divin d'écrivain . (Autres)
Auteur : ladysatin

 

 
Cette page a été générée en [0,0340] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.