Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 30
13208 membres inscrits

Montréal: 25 sept 00:32:28
Paris: 25 sept 06:32:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Le beau, le sage, le tendre, le cher... vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 22 oct 2006 à 08:58 Citer vertical_align_bottom


Le beau le dur métier , celui de faire face…
De plonger son regard en plein coeur de l’humain
J’écris, ma vie pleine de questions,
Je la défends, autant que je peux, déchirant le papier…
Je jette mes mots comme on jetterait des pierres….

Le sage, le doux métier, celui d’accepter…
De noyer son regard au plus profond du sien.
Je fuis, ma vie pleine d’illusions
Je cours, le plus loin que je peux, sautillant sur mes pieds,
Je chasse les pensées qui pleurent le mot fin.

Le tendre, le vrai métier, celui de partager
D’échanger son regard, sans penser à demain
J’oublie, ma vie et les soupçons,
Je me promène, le plus gai que je peux, en essaimant mes rêves,
Je chante le bonheur, pour conquérir sa main…

Le cher, le riche métier, celui d’exister…
De partager son regard, pour ne vouloir faire qu’un.
Je ris, ma vie pleine d’horizon…
Je trace, du plus fort que je peux, dessinant le chemin,
Je souris à la vie, il fait beau ce matin.

Nuages le 21 octobre 2006

  Eve Lindep
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19463 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 22 oct 2006 à 09:14 Citer vertical_align_bottom

Et il fait beau dans ton coeur je l'espère Nuages.
Tant de questions et de doutes pour s'avouer enfin que l'amour sait tout dépasser ...

Un écrit qui me touche, comme très souvent avec toi

Bisous
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
jessy

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
370 commentaires
Membre depuis
20 septembre 2006
Dernière connexion
1er août 2008
  Publié: 22 oct 2006 à 09:19 Citer vertical_align_bottom

Le premier métier qui devrait être exercé. (AIMER)
Avec toutes ces années de pratique peut-être qu'on y arriverait


Jess

 
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 22 oct 2006 à 09:19
Modifié:  22 oct 2006 à 09:23 par Nuages
Citer vertical_align_bottom

Vinie,

L'automne apporte sa nostalgie, pourtant ici pas d'automne j'ai du être for matée il y a longtemps et je n'ai pas du remettre les programmes à jour....
Bisous et merci d'être toi.

Hélas Jessy ou tant mieux...l'amour est un éternel renouveau. Aimer après avoir aimer, donner après avoir donné, oui je crois, la quête de soi passe par la quête de l'autre, en amitié comme en amour.
Bisous

Nuages

  Eve Lindep
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 22 oct 2006 à 10:53 Citer vertical_align_bottom

C'est un "roseau pensant"
Bien sûr qu'on y plonge direct dans tes mots, parce qu'ils viennent du coeur, et qu'on les ressent très fort !

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 22 oct 2006 à 11:19 Citer vertical_align_bottom


Je plie et ne romps pas, ainsi va la vie....
Bisous

  Eve Lindep
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5973 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
21 juin 2021
  Publié: 31 oct 2006 à 03:08 Citer vertical_align_bottom

"Je souris à la vie, il fait beau ce matin."

Sourire à la vie qui vous sourit est gage de soleil dans le coeur Eve-nuage. Quelque soit les tâches auxquelles la vie nous contraint, l'amour est une récompense aux mille et une questions!

Puisses-tu encore sourire à la Vie!

Amicalement

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
20 octobre 2020
  Publié: 2 nov 2006 à 07:37 Citer vertical_align_bottom

Le roseau à plié aux attaques de la vie,
Le chêne lui s’est rompu, sans avis,
Il était trop rigide et se pensait si fort ;
Il ne reste à terre que son grand corps.

J’aime saisir ta pensée,
Elle envahi mon ciel.
Bises
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 2 nov 2006 à 12:29 Citer vertical_align_bottom

Aimer c'est exister, heureux de voir ce sourire se dessiner sur ton visage.

Bisous.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 4 nov 2006 à 16:25
Modifié:  4 nov 2006 à 16:55 par Nuages
Citer vertical_align_bottom

Yvano,
Je suis comme les Nuages, et donc je te fais partager mon ciel.

JP,
J'aime bien envahir ton ciel, merci soleil

Patrick,
Je vois ton sourire et cela est un cadeau, tu as raison aimer c'est exister.

Nuages Bisous

  Eve Lindep
pengyou42
Impossible d'afficher l'image
bientôt la voie lactée sera notre autoroute
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
271 poèmes Liste
1884 commentaires
Membre depuis
10 octobre 2015
Dernière connexion
13 février 2018
  Publié: 16 mai 2008 à 22:51 Citer vertical_align_bottom

Nuage.....(sur une musique de Django?)

une poème très profond qui porte sa lumière sur la qualité de l'interface que l'on à avec "l'autre" et ce qu'il en résulte sur le "moi"
j'ai bcp aimé
l'iconoclaste

  pengyou42
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 17 mai 2008 à 22:40 Citer vertical_align_bottom


Merci d'être venu te poser sur mes mots et merci de si bien transmettre le fond de mes pensées,

Amitiés

Eve

  Eve Lindep
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1782
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0273] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.