Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 60
Invisible : 0
Total : 61
· Flora Lynn
13384 membres inscrits

Montréal: 15 juin 19:03:42
Paris: 16 juin 01:03:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Quand le sens se perd... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 4 août 2005 à 08:31
Modifié:  14 nov 2010 à 14:06 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Quand le sens se perd...

D'erreurs d'interprétation, ma folie imaginaire
Est dans un cri d'hystérie subitement née.
Mon prétendu mal être en est faux père,
Ma seule attitude en est mère supposée.

Mais laissez mon enfant ! Ce délire sans nom,
Qu'il ne vous rendent pas amers sans raison !
Seul lui sait. Que coulent mes larmes en illusion,
Déformant mes sourires en simple abstraction.

Peur et mal sont harmonieuses trahisons !
Joies et bonheur, mes artificielles dérisions !
Appât rance, quand tu nous attrapes et nous tiens,
L'imagination nous écrase tous dans sa chaude main.

Chers chercheurs, vos recherches peuvent cesser.
Cherchez trop, et vous risquez de chercher...
L'inexistence même et même de la trouver !
Voilà ce qu'on a, au plus profond de l'absurdité !

Rien n'est plus sensé que ce que je ne dis pas.
Les mots n'ont jamais existé, ils ne sont pas.
Je me permets ici, pardon, une petite leçon,
Pour un bon coup de pied dans votre raison !

Pansez-y de nouveau, à cette fausse plaie
Creuse et profonde, de mon cœur. Saignée
Répandant une encre aux reflets suspects
Inidentifiable trompeuse, hâtivement décodée.

Déversant des pensées réfléchies de mon cœur troublé,
Irréfléchies parfois, amorphes, découpées puis raccommodées.
Le sens s'oublie lui-même, la tête à l'envers, mon univers
En vers déformés, ne sais plus ce qu'il est, ni à quoi il sert...

Je n'écris pour Rien, pas pour le plaisir des maux !
Chassez les prétendus et les faux jugés.
Se faire du bien qu'avec l'allure des mots
Voilà là, l'unique, universelle, et incertaine vérité !

Je glisse sur la page, sans liens aucuns, vulnérables...
Des mots sans buts, conformément imbuvables,
En risquant une indigestion de malentendus
Et je vous fais tout boire, par amour de la seule vue...

Je suis libre dans un sens, mais pas dans l'autre !
Emprisonnée par d'étranges invités; lecteur...
En bon rationnel, captant un premier sens, en lueur
Incandescente brûlant sans exception tous les autres !

Rouleurs à sens unique, circulez !
Sachez qu'ici c'est à double sens,
Faites donc un bon plein d'essence,
Et repartez ! Vous avez loupé la route d'à côté...

Ô voyeurs de mots...
Aveugles de pensées !
Chut ! Plus un mot...
Réfléchissez...

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 4 août 2005 à 09:11 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais pas quoi dire

Merci...

Je suis ravie que tu sois passé par là.

Nominé ? Et dans tes favoris ? Tu veux m'achever ?! Lol. Plus sérieusement, ça me touche énormément...

C'est vrai que les vers sont longs, tout comme le tout d'ailleurs. J'me suis sérieusement "emballée" comme on dit quand j'ai écrit tout ça... Sans trop de retenue. C'est un de mes gros défaut, je parle pas trop souvent, mais quand je commence je m'arrête plus, et ça fait des phrases de quelques lignes, parfois plus (la preuve !).

Encore merci Rachid, et contente que ça t'ai plu

Tu me touches beaucoup.

Amicalement,
Julie.






  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
IciOuLa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
98 poèmes Liste
1474 commentaires
Membre depuis
21 octobre 2004
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 4 août 2005 à 10:31 Citer     Aller en bas de page

Comme on sent l'ivresse qui te saisit à l'écrire celui-ci... De jolies choses parsemées sur ta route : j'aime beaucoup...

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 4 août 2005 à 11:05 Citer     Aller en bas de page

Oh Julie ! Quel bonheur que cette lecture !!
L'impression d'être sur une scène de théâtre !
La fougue, les sons, les contre-sons, les sens,
les contre-sens !! Tout y est !!! C'est génial !
Merci !!

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 4 août 2005 à 11:52 Citer     Aller en bas de page

IciOuLa, merci beaucoup pour ton commentaire. Si j'ai réussi à faire passé ça c'est super. C'est vrai que sur celui-là, je me suis laissé aller, ça devait sortir. Contente que ça t'ai plus

Ptitebulle, ravie aussi que ça t'ai autant plus . Merci à toi de t'être arrêté pour regarder plus attentivement cette scène "mouvementée".

Merci beaucoup à vous deux !

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 6 août 2005 à 16:36 Citer     Aller en bas de page

Tu as plus d'une corde à ton arc. Et tu es bon archer. N'es-tu pas la fille de Molière en ces temps diserts? Je suis heureux d'avoir ressenti ton talent. verso


 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 6 août 2005 à 17:19 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais pas quoi dire, merci beaucoup verso

Non non, je ne suis rien de tout ça. Mais tu me touches vraiment, et en plein coeur

Merci...

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1917
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0267] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.