Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 7
Invisible : 0
Total : 7
13194 membres inscrits

Montréal: 27 juin 22:42:56
Paris: 28 juin 04:42:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: Ici vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1]
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 2 avr 2009 à 10:09
Modifié:  2 avr 2009 à 11:30 par patrick dabard
Citer vertical_align_bottom

Ici, on a vite fait de vous tailler un costume sur mesure, à la mesure de la médisance et de la bêtise.

Ici, il y a une meute de juges de la vie qui siègent à la cour des procès d’intention.

Ici, les paroles prononcées en privé changent subitement de couleur quand elles deviennent publiques.

Ici, toute vérité n’est pas bonne à dire et si par hasard vous vous aventurez sur ce terrain, même ceux qui vous connaissent bien et depuis longtemps finissent par douter de votre bonne foi et par vous soupçonner de je ne sais quelle mauvaise intention.

Ici, il est très mal vu de troubler la tranquillité de certains, de brûler les yeux de pauvres innocents avec des paroles « subversives », de blesser les chastes oreilles de ceux qui ont horreur d’entendre crier, même si ce sont des cris du cœur.

Ici, on n’aime pas les grandes gueules.
Ici, on aime et on choit les béni-oui-oui qui ne se posent et qui ne posent jamais la moindre question.

Ici, on aime les discours lisses et les gens « sérieux » qui ne sortent jamais du cadre établi de ce qu’il est convenu d’appeler la bienséance et qui n’est autre qu’une atrophie de pauvres consciences trempées dans l’eau de javel.

Ici, n’agitez pas le drapeau de la transparence, on vous l’arrachera des mains pour vous le coller sur la figure en guise de bâillon.

Ici, c’est comme ailleurs et ça ressemble étrangement a ce monde bouffé par l’indifférence et l’hypocrisie la plus totale.

J’interdis les réponses pour éviter que les pleurnicheurs habituels qui disent en avoir marre de tous les posts de ce genre, (posts que néanmoins ils s’empressent de lire) ne viennent encore se lamenter.
Pour les éventuelles réactions (allergiques ou autres), ma boite aux lettres est ouverte et je réponds toujours (même aux messages insultants et désobligeants).


  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Page : [1] :: Réponses non permises

 

 



Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1378
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0292] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.