Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 23
· Xuyozi · zouzou31 · ode3117
13737 membres inscrits

Montréal: 27 juil 10:26:43
Paris: 27 juil 16:26:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Comme un nuage après l'orage Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 29 mars 2011 à 12:42 Citer     Aller en bas de page

Des mots courent dans l'électricité codée jusqu'à sonner à une porte électronique. Plus d'oiseaux aux pattes serties, plus de papiers colorés tout timbrés de fleurs ou de pays. Juste le silence d'un courant inerte, sans forme.
Je raconte n'importe quoi, mais dès fois l'envie me prend de baragouiner n'importe quoi ! Ces lettres n'ont pas de sens, juste celui d'un instant fugace qui parle tout seul.
Ils sont ni poésie ni pensée. Ils sont vides, leur vacuité est leur essence, n'être rien par nature constitue leur substrat. Mais je les écris quand même histoire de ne rien dire. Je vais sur le clavier à petit pas, fait de petites touches.
J'ai touché en syllabe le néant d'une composition passagère. Me voilà content d'un clin d'oeil qui n'a aucun objet si ce n'est de passer, comme un nuage après l'orage que l'on chercherait dans un ciel redevenu bleu.

 
Iloa


Un sourire ou une Grimace...au choix !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
127 commentaires
Membre depuis
28 mars 2011
Dernière connexion
2 mai 2012
  Publié: 29 mars 2011 à 17:36 Citer     Aller en bas de page

Hum, moi j'ai vraiment aimé ton texte.
Tant de choses sont dites...

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 30 mars 2011 à 02:30
Modifié:  30 mars 2011 à 02:38 par Didier
Citer     Aller en bas de page

Vénusia, j'en redis le sens x fois, c'est un écrit pour rien, juste une petite sensation transmise sur le papier.

Iloa. Dès fois on voudrait écrire sans sujet précis. Mais la forme d'un texte restera de l'écriture quand même, et, de rien, naîtra un peu quelque chose. Merci d'avoir apprécié.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 31 mars 2011 à 03:33
Modifié:  31 mars 2011 à 03:33 par Didier
Citer     Aller en bas de page

Oui, c'est exactement ça, et, à bien y regarder, sans qu'il y ait l'ombre d'un moulin dans le texte, tu leurs apportes quand même de l'eau !

 
Une plume d'or


L'écriture pour soigner les points de sutures
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
102 commentaires
Membre depuis
17 avril 2011
Dernière connexion
3 avril 2013
  Publié: 1er mai 2011 à 10:10 Citer     Aller en bas de page

très beau poème
Même si il a été écris
Sans but précis
Il dégage une sensation

Comme je dis toujours
Et comme tu a dis en d'autre mots

Même si il n'y a pas de thème précis
L'écriture restera toujours la même

Car

L'écriture sans âme n'est que lettre !

Bonne continuation

  J'ai le coeur d'un enfant , c'est le seul organe en moi qui n'est jamais adhéré au changement
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 1er mai 2011 à 10:23 Citer     Aller en bas de page

Une sensation sans but, c'est bien ça oui. Ecrire comme ça.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 23 juin 2011 à 03:15 Citer     Aller en bas de page

Eh bien, à vrai dire, en ce qui me concerne, ça va faire deux ou trois fois que je souhaite commenter certains de tes textes, tout en y renonçant à la dernière minute, non seconde. C'est le syndrome d'en dire trop ou pas assez, sorte de balancier qui fait naître des étincelles sur la pointe d'une plume, tout en lui versant une bruine quasi bretonne.
Mais ça me plaît bien ce balancier, il est à lui seul une sensation agréable.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1745
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0252] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.