Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 331
Invisible : 0
Total : 331
13363 membres inscrits

Montréal: 27 sept 22:13:43
Paris: 28 sept 04:13:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Contes fantastiques :: L'enchanteresse, origine des Mystérieuses Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
angelina23

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
73 commentaires
Membre depuis
7 avril 2005
Dernière connexion
4 mars 2019
  Publié: 18 avr 2005 à 15:31
Modifié:  5 jan 2008 à 19:21 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

A Plaunesvilles près de Fontainebleau vers 1879 vivait une jeune fille bien mystérieuse.
Elle vivait seule sans famille, dans un quartier de cette ville (introuvable sur une carte moderne croyez-moi). Elle était âgée de 16ans, et on pensait que c’était une enchanteresse. Les jeunes hommes l’aimaient beaucoup car elle était belle, avec une jolie silhouette élancée. Si bien qu’elle était très admirée de tous. De plus, elle dansait merveilleusement bien, et sa voix était tout aussi enchanteresse.
Or, parfois, la jeune fille se promenait dans la forêt, de jour comme de nuit. Le jour, elle y cueillait des baies, chantait, dansait tourbillonnant sur sa robe rosée. Elle s’amusait à échapper aux éventuels jeunes hommes qui la poursuivaient, ne se laissant jamais attraper par l’un deux.
Le plus étrange dans tout cela, étaient les soirs de pleine lune où l’astre de la nuit était très haut dans le ciel étoilé, inondant la forêt. Ces soirs là, lorsqu’un jouvenceau entrait dans la forêt pour la retrouver, il la voyait en plein rituel : dans une clairière, elle se baignait dans une source parfumée de pétales de roses, elle priait la Lune, sa chère mère comme elle disait. Là, on aurait pu la prendre pour une nymphe, mais le terme enchanteresse convenait tout aussi bien. Les prétendants la regardaient attentivement, et dès que l’un d’eux était vu par l’enchanteresse, jamais on ne le revoyait. Ce fut à partir de ses disparitions étranges qu’on commença à voir la nymphe de manière différente. Pourtant, la nymphe n’était ni agent du bien, ni un agent du mal, alors pourquoi ces disparitions ?
De moins en moins de jeunes ne s’intéressaient à elle, de peur de ne subir le même sort que les précédents. Ils commençaient à avoir de plus en plus peur d’elle. Ils décidèrent même de la pourchasser pour l’emprisonner et lui demander de ramener les disparus, malheureusement, elle restait introuvable ; il y eut encore plus de disparitions de ceux qui la cherchaient, car elle connaissait la forêt mieux que personne et les perdaient en les amenant sur des fausses pistes afin de pouvoir s’échapper.
Après l’histoire de l’enchanteresse qui ne disparut pas des mémoires, mais resta en sommeil, associa beaucoup d’histoires mystérieuses à l’enchanteresse (ces histoires étant appelées Les Mystérieuses,(ici date de l’histoire), et on espérait que celle-ci allait enfin réapparaître pour trouver des réponses aux questions.
Néanmoins, ce que personne ne savait , était que la jeune fille agissait selon ses propres lois, ses lois ne visant ni à faire le bien, ni à faire le mal, car cette jeune fille agissait pour son propre intérêt. Alors quel était son but ?

  Le poème le plus pur est celui qui vient d'émerger de notre imaginaire. Le modifier à l'escès revient à vouloir défiger un instant d'extase qui pourtant est unique.
Arcange
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
16 commentaires
Membre depuis
11 avril 2005
Dernière connexion
14 janvier 2006
  Publié: 18 avr 2005 à 18:14 Citer     Aller en bas de page



j'aime bien ton histoire , ca me plait bcp , j'adore les comptes fantastique , et tout se qui s'y rapporte bravo a toi , c'etait un bon moment de lecture encore BRAVO !


amitiés ARCANGE

  La vie est le sacrifice de l'imcompréhension.
erasmus

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
44 commentaires
Membre depuis
8 avril 2005
Dernière connexion
7 septembre 2013
  Publié: 19 avr 2005 à 06:39 Citer     Aller en bas de page

plein de questions en suspend... j'adore ça.

J'ai beacoup aimé ton style, j'ai hâte de te lire à nouveau

mais au fait... as tu une idée du pourquoi???

  l'espoir est un risque à courrir
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 30 juil 2008 à 03:54 Citer     Aller en bas de page

Les légendes d'Avalon m'ont beaucoup plu, ton histoire d'enchanteresse me rappelle un peu ces histoires, je vais m'empresser de lire les mystérieuses...


Amitiés


Justine

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1368
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0219] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.