Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 34
· wippi · samamuse · André
Équipe de gestion
· Emme
13330 membres inscrits

Montréal: 13 avr 05:57:37
Paris: 13 avr 11:57:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Se pendre dans des filets et pêcher avec un nœud coulant Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
an empty lake


C'était presque ça les deux premières fois...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
928 commentaires
Membre depuis
30 janvier 2009
Dernière connexion
15 février 2017
  Publié: 7 juin 2011 à 16:38 Citer     Aller en bas de page

Je ne lutte pas contre la pluie, le dernier round a déjà sonné.

Les pinups gardent leurs panneaux levés.
Les projecteurs sont devant moi, phares de bus ; pas de fenêtre ni de règle, les gouttes attaquent mon visage, des petites balles pour des revolvers silencieux.
Je suis immobilisé, les genoux plaqués contre l’acier d’un siège, les alvéoles s’agrandissent. Mes yeux sont brouillés comme une chaine cryptée ou des œufs. Dernier arrêt je sors, trébuche dans une flaque, je ne cherche pas l’abri du hall, un chemin pour rentrer, juste un chemin.

Mon teeshirt devient une seconde peau, mon écharpe de soie un surplus de graisse sous mon cou. Cette pluie est irrégulière, les coups s’enchainent : directs puis crochets… Je passe ma langue sur mes dents, crache l’eau tombée sur mes lèvres, je voudrais qu’elles soient mouillées après un long baiser.
J’ai les cheveux saule pleureur, j’avance imitant une danse inconnue dans les inondations. Face à la pluie mes mains jouent les prolongations alors que le match est terminé. Je suis devenu lourd mais je ne mettrais aucun membre au sol.
J’aurais dû parier contre moi et cacher le ticket sous l’aquarium.

Le terrain prend un bain de boue, j’aperçois ma chambre derrière la piscine. J’ai l’impression de marcher sur l’eau, je prends les escaliers au figuré, laisse mes traces partout si quelqu’un veut me suivre. J’ouvre la porte à la manière d’un pion en stop motion, mes fringues font un tas difforme dans un coin. La pluie s’éloigne victorieuse, suivie des journalistes. Moi je quitte le ring, arrache la serviette du fil comme du sparadrap et tombe, K.O.




© An empty lake
extrait de "Jusqu'à ce que l'Inde entre nous meurt"

 
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 7 juin 2011 à 16:55 Citer     Aller en bas de page

Originale image de la mousson ... Le titre est excellent ... Je retiens aussi particulièrement ces deux suites de phrase : "Je suis devenu lourd mais je ne mettrais aucun membre au sol.
J’aurais dû parier contre moi et cacher le ticket sous l’aquarium. "
You're not singing in the rain mais ça m'a plu et je reviendrai ...
Amitiés de Mr B.

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
422 poèmes Liste
1102 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 8 juin 2011 à 13:39 Citer     Aller en bas de page

belle carte postale en chaire et en os.

mandrinmodern

 
an empty lake


C'était presque ça les deux premières fois...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
928 commentaires
Membre depuis
30 janvier 2009
Dernière connexion
15 février 2017
  Publié: 10 juin 2011 à 16:51 Citer     Aller en bas de page

hey Mr B ! merci de ton passage... faudrait vraiment que je me bouge pour une bière un de ces quatre avec le.. chat noir

merci beaucoup mandrinmodern , plus d'os que de chair d'ailleurs !

biz

 
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 3 août 2011 à 06:06 Citer     Aller en bas de page

pas vu le chat depuis quelques temps ... mais ce serait avec plaisir ... rien de telle qu'une mousse bien fraîche sous le soleil du bord de Maine ...

A plus

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
an empty lake


C'était presque ça les deux premières fois...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
928 commentaires
Membre depuis
30 janvier 2009
Dernière connexion
15 février 2017
  Publié: 8 août 2011 à 08:57 Citer     Aller en bas de page

ouaip, mais moi en ce moment je suis enterré en Vendée sans connexion internet à moi ...!!

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 966
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0188] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.