Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 20
· valise · cro
Équipe de gestion
· Catwoman
13323 membres inscrits

Montréal: 14 mai 00:36:00
Paris: 14 mai 06:36:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Tu as toujours tout de moi. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 14 août 2005 à 10:00 Citer     Aller en bas de page

Tu as toujours tout de moi.

Ternir ta bouche entrouverte,
Pour oublier ton éclat nouveau.
Ton sourire... à Elle.
Ton dos ignorant... à Moi.

Cracher ma peine dégoulinante,
Noire, sur ton visage parfait.
Souiller ta personne de ma colère
Injustifiée. M'en vouloir encore...

Effacer définitivement
Ton amour réduit au millimètre.
Alors qu'il était infinité.
Alors qu'il se voulait fort.

Laver tes yeux de mes larmes,
Et lancer de doux éclats de verre
Dans ton coeur
Trop joyeux.

Te blesser avant
Que tu ne me désarmes
Complètement.
Pour te rappeller ma douleur.

Ecrire mes maux sur ta peau.
A l'encre amer de mon sang.
Avec mes mains d'acier fragile.
Avec le compas de mes doigts argentés.

Te marquer de moi
Avant de disparaître.
Te saoûler de moi
Pour ne plus me soumettre.

Je me donne à toi,
Je me gâche,
Pour ne plus jamais
Appartenir à qui que ce soit.

Je ne veux plus vivre
Ce que j'ai vécu.


Pas sans toi...

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Mary


Pour le monde, tu n’es que quelqu’un, mais pour quelqu’un, tu es le monde.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
203 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2005
Dernière connexion
7 février 2017
  Publié: 14 août 2005 à 10:09 Citer     Aller en bas de page

Quel magnifique poème quoi que triste pour toi... Mais un conseil: n'oublies surtout pas les bons moments que vous avez passés ensemble même s'il t'a fait vraiment mal. En espérant ton sourire. Continue et ne lâche surtout pas!!!!

Amitié
Mary

  Ce matin en me réveillant tout près de toi, j’ai vu une plume...elle appartient a un ange!
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 14 août 2005 à 10:32 Citer     Aller en bas de page

C'est pas forcément exactement mon histoire , mais ça me fait plaisir...

Oui les bons moments, c'est eux qui nous font tenir...

Merci beaucoup Mary, pour ton soutien et d'avoir apprécié.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril 2020
  Publié: 14 août 2005 à 10:50 Citer     Aller en bas de page

j'aime beaucoup Julie la douce violence qui se degage de ton poème , comme si tu combattais la violence qui est en toi en l'opposant à ta douceur.....:-)))))))))) merci pour ce partage...........

Psyché

 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 14 août 2005 à 11:15 Citer     Aller en bas de page

Oui, c'est un peu ça. Je me sens parfois terriblement en colère (contre la personne en question, contre moi), mais je l'aime, je ne veux pas lui faire de mal au fond. Je ne veux que son bonheur. Mais à défaut de pouvoir lui faire du bien, je veux touché cette personne, une dernière fois. Je me bat un peu contre moi-même, contre cette idée, que malgré ma peine, je refuse.

Merci d'être venue me lire Psyché et d'avoir apprécié

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 15 août 2005 à 09:18 Citer     Aller en bas de page

J'appellerai ça du "self défense"..
Encore un écrit percutant Julie !!

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 15 août 2005 à 09:34 Citer     Aller en bas de page

Oui, on peut voir ça comme ça

J'ai si peur de disparaître de son coeur...

Merci beaucoup Ptitebulle, contente de te voir par ici.

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
18899 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 18 août 2005 à 07:21 Citer     Aller en bas de page

Très touchée par ce texte Julie
Je te découvre et c'est un régal à chaque fois
merci de ce partage

Amitié, Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 18 août 2005 à 08:31 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Vinie

Je suis très contente que ça t'ai touché et plu. Merci à toi de t'être arrêter un moment pour me lire et pour laisser une marque de ton passage, ça me fait plaisir.

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
betty-kristy


Si la vie m'a appris quelque chose , c'est qu'il faut aimer pour vivre et vivre pour aimer ,hors l'A
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
21 avril 2006
Dernière connexion
1er mars 2011
  Publié: 29 mai 2006 à 06:07 Citer     Aller en bas de page

comme tu décris bien ces griffes acérées qui nous viennent soudain quand l'être aimé méchamment nous blesse...J'ai apprécié, comme toujours.
Marie

  Betty-Kristy
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 29 mai 2006 à 12:46 Citer     Aller en bas de page

Ces griffes d'amour désespéré, qu'on finit par haïr elles aussi...

Merci d'être passée par ici, Marie

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
xebeche


please send me more, yellow birds...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
1454 commentaires
Membre depuis
31 octobre 2006
Dernière connexion
24 juin 2009
  Publié: 20 oct 2007 à 13:41 Citer     Aller en bas de page

un poème rageur..
mais tendre au fond.
j'aime le contraste, et la griffure que laissent tes mots dans l'esprit.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2290
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0255] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.