Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 18
· Spartiate
13220 membres inscrits

Montréal: 8 mai 18:24:23
Paris: 9 mai 00:24:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: L'estropié Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 28 avr 2007 à 09:49
Modifié:  28 avr 2007 à 10:34 par (...)
Citer     Aller en bas de page

Il était estropié, mais seule son âme était brisée
La vie pour lui n'avait plus qu'un goût amer
Sous les regards fuyants, il se sentait lésé
Sa seule envie: se jeter dans la mer...

Il était estropié, mais son corps était normal
Et pourtant, oui pourtant, il s'en allait boitant
La tristesse étant son unique mal
Il boitait, oui, mais juste intérieurement...

Il était estropié, mais nul ne voyait où
Ne parvenait à localiser la blessure
Il se disait blessé et on le disait fou
La souffrance était sa morsure...

Il était estropié, mais personne ne pouvait voir
Que c'est le bonheur qui lui fut amputé
Et les autres, dans leur glaciales tours d'ivoire
Niaient qu'il était réellement estropié...


  The Leprechauns told me to do it.
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
671 poèmes Liste
18645 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
2 mai
  Publié: 28 avr 2007 à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Pas loin d'un coup de coeur... Celui-là...

Avec un peu plus de résonances de vers en vers, il ferait de vrais ravages...

J'aime beaucoup...

Merci.

Amicalement,

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 28 avr 2007 à 13:05 Citer     Aller en bas de page

Merci pour la jolie phrase, Edna, merci à toi aussi Tilou pour ta réponse, je vais paraître inculte, mais qu'est ce que tu entends par "résonances de vers en vers"?

  The Leprechauns told me to do it.
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
671 poèmes Liste
18645 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
2 mai
  Publié: 28 avr 2007 à 13:48 Citer     Aller en bas de page

Vi désolé... M'exprime mal...^^ Non, je parlais de faire des rimes "intérieures"... (je ne suis pas sûr que cela s'appelle ainsi...^^)

D'ailleurs, pas forcément faire des rimes... mais simplement des rappels sonores, soit en consonnes soit en voyelles... Enfin, j'ai du mal à expliquer^^ M'embrouille...

Si j't'ai perdue... c'est normal^^ Moi aussi..

A bientôt....

Amitiés

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Tulipe

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
230 commentaires
Membre depuis
11 février 2007
Dernière connexion
4 octobre 2019
  Publié: 28 avr 2007 à 13:59
Modifié:  28 avr 2007 à 14:00 par Tulipe
Citer     Aller en bas de page

ah desilusionnée, çà faisait longtemps! ton retour me fait plaisir, mais çà, tu le sais déjà!
L'estropié du coeur, ... j'aime cette idée...on ne voit bien qu'avec le coeur!
J'espère que le tien ne l'est pas trop!





A très vite

  Tulipe
Nuance
Impossible d'afficher l'image
Les yeux expriment ce que les mots dissimulent...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
119 commentaires
Membre depuis
5 avril 2007
Dernière connexion
5 avril 2011
  Publié: 28 avr 2007 à 23:21 Citer     Aller en bas de page

J'adore !
Ton poème me rappelle un peu moi, mais surtout ma douce... il me rappelle un poème que j'ai fais (Psychiatrie vs amour).

C'est l'idée qu'il est réellement malade, mais qu'au dehors, on ne le voit pas. Il faut creuser pour comprendre, avoir un minimum de sensibilité. Ne jamais se fier aux apparences.
Ta manière simple aussi d'écrire, mais avec des mots si bien choisis.

Il s'en va directement dans mes favoris, et je le nomine


Au plaisir de te relire
Nuance

  Il n'y a jamais qu'une façon de voir quelque chose
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 29 avr 2007 à 11:24 Citer     Aller en bas de page

merci beaucoup Nuance, contente de faire partie de tes favoris !

merci Tulipe, et surtout merci pour tes messages!

Tilou, tu veux parler d'allitérations ou d'assonances?

  The Leprechauns told me to do it.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2673
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0218] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.