Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 9
Invités : 366
Invisible : 1
Total : 376
· SHElene · Nomis · patrick dabard · poêtrace · Laur'Ha · ode3117 · ***Béné***
Équipe de gestion
· Ashimati · Bestiole
13185 membres inscrits

Montréal: 5 déc 14:55:22
Paris: 5 déc 20:55:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Afrique, ma belle fleur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ibouflash

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
19 mai 2010
Dernière connexion
13 juillet 2019
  Publié: 9 jan 2012 à 13:06 Citer     Aller en bas de page

Le soleil brûle tes ailes.
Ailleurs où ta merveille pleure.
Ton cœur s'éteint en flamme à cause d'elle,
Celle qui, pour toi se leurre.

Tes ailes d’hirondelles épellent mille ficelles.
Tes vieilles veillées beautés aux étoiles pareilles
Du haut ciel aux profonds tunnels,
Aux détails précieux émerveillent chaque appareil.

Ciel et nuages s'effondrent.
Miel et carnages, tu goûtes.
Le bien et le mal peuvent se confondre,
Car chaque grain tombe dans la voûte.

Pour mille plaisirs connus chaque nuit,
À midi, dix mille peines soutenues.
Chaque pas, sous cette lumière nue,
Mon désir de moins n'est point retenu.

Afrique, ma belle fleur

Dans ton ciel profond de chagrins,
Brillent tes étoiles d'espoir.
Ce soir encore l'aube ne viendra point au matin,
Seules tes larmes à mon cœur diront bonsoir.

Afrique, ma belle fleur!
Afrique, ma demeure!
Ecoute tes pleurs !

Les enfants de tes enfants disent non,
À cette désolation continue sans nom.
Les mères de cette terre disent non plus,
À ces funérailles continues de leurs frères qui ne sont plus.

Tes rives sont ensevelies de corps,
Que les vagues refoulent de toute force,
Loin de cette océan qui voit tant de morts
Car chaque champs contient mille codes morse.

Afrique, où sont tes savants?
Tes parents? Tes diamants?
Tes amants ? Tes coutumes?
Tes enfants cachés par ces costumes?

La fleur sans eau grandit cent maux.
Chaque bataille se gagne avec un lot
De morts dehors alors que suffit un mot,
Un mot pour l'éternel repos:

Paix.


11 novembre 2011 NYC .

  L'encre au bout du cœur
Ibouflash

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
19 mai 2010
Dernière connexion
13 juillet 2019
  Publié: 10 jan 2012 à 23:37 Citer     Aller en bas de page

>>Forgotten Angel, Merci pour ton point de vue très juste. J'aurais bien aimé que les dirigeants du continent africain te lisent aussi. Et oui le Big Apple a ces moments d'inspiration pour moi.
>>Hindira merci pour ton commentaire, eh oui l'Afrique est une fleur qui demande beaucoup de soins. Et 2012 espérons est le début de la fin!

  L'encre au bout du cœur
Ibouflash

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
19 mai 2010
Dernière connexion
13 juillet 2019
  Publié: 3 févr 2012 à 15:15 Citer     Aller en bas de page

>> Kafrine, je retiendrais pour toujours un clair souvenir de ton commentaire. Merci !

  L'encre au bout du cœur
Mvano
Impossible d'afficher l'image
L'humanité chaussait le vaste enfant Progrès.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
2 commentaires
Membre depuis
8 avril 2012
Dernière connexion
28 avril 2012
  Publié: 8 avr 2012 à 17:42 Citer     Aller en bas de page

Admirablement beau , merci pour ce beau voyage sur les terres de mon continent !

  C.M.
Ibouflash

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
19 mai 2010
Dernière connexion
13 juillet 2019
  Publié: 22 nov 2012 à 08:22 Citer     Aller en bas de page

>> Mvano Merci pour ton commentaire, et au contraire le plaisir est mien

  L'encre au bout du cœur
Source Passionnée


Parce que la vie se danse à deux...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
1 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2012
Dernière connexion
10 février 2013
  Publié: 6 févr 2013 à 21:43 Citer     Aller en bas de page

Salut à toi Ibouflash!

Merci pour cet écrit et pour ta précieuse présence lundi dernier.

"La fleur sans eau grandit cent maux." Ton poème est tristement réaliste de façon magnifique. Afrique, belle fleur, fait briller tes étoiles d'espoir afin qu'elles deviennent enfin des soleils qui s'émerveillent dans la paix des aubes éblouissantes. Afrique, belle fleur, comment faire pour extraire la tristesse de tes pluies de larmes? Je voudrais que tu pleures de joie...

J'ai hâte de lire tes autres poèmes.

À bientôt.
Source Passionnée

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1113
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0198] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.