Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 100
Invisible : 0
Total : 100
13207 membres inscrits

Montréal: 27 sept 00:47:18
Paris: 27 sept 06:47:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Le dentier vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 8 nov 2009 à 01:11
Modifié:  8 nov 2009 à 02:29 par Tilou8897
Citer vertical_align_bottom

Le dentier


Avec fort coulis de bave et de crasse
Ont jailli de bouche édentée, ces dents
Dans ces "accidents" qui vous embarrassent

C'est dégoûtant! Or, je m'en débarrasse...
Mais voici qu'un "quelconque" me les tend
Avec fort coulis de bave et de crasse

Que faire d'un couillon qui vous harasse
Quand un dentier dégueulasse, il retend
Dans ces "accidents" qui vous embarrassent

Avec ça tout s'y mêle, s’y étend,
Grain de maïs, pois, navet, on s'y entend
Avec fort coulis de bave et de crasse
Dans ces "accidents" qui vous embarrassent

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
829 poèmes Liste
23105 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 8 nov 2009 à 04:57 Citer vertical_align_bottom

Il doit bien exister une pâte pour coller ce traître dentier ?

Original, impitoyable, drôle de poème d'un genre spécial.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 8 nov 2009 à 05:14 Citer vertical_align_bottom

très réussi, l'effet est saisissant

  La musique danse, la poésie chante
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 8 nov 2009 à 17:30 Citer vertical_align_bottom

Merci de vos commentaires, "Aux doigts de rose" (Aude Doiderose), Charline, Vénusia, vos présences ici me ravissent et bien sûr chimay, ce poète du site qui m'a appris la musicalité de la poésie et avec ses explications dans la section technique, en plus, un travail phénoménal. Oui, grâce à toi, poète de l'éternel, je m'essaie à des formes plus "classiques" mais j'ignore si j'y arrive vraiment... Quoiqu'il en soit, ce poème peut-être ne manque-t-il pas de "mordant" (ou l'inverse!)

Charline, je sais pas s'il vaut mieux avoir mangé ou pas avant, mais tu peux certainement prendre l'apéro en tout cas!

Ouais, Venusia, t'a tout saisi... Désolé pour ta boustifaille ratée... Charline, elle raffole de tout, invite-la à manger !
Aude, oui, de la colle à dentier, ça doit se trouver !

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 9 nov 2009 à 06:21 Citer vertical_align_bottom

bon, eh bien j'espère que je vais garder mes dents longtemps. Ton dentier ne me fait point envie.
Merci pour cette lecture amusante.

 
angetine au sol


J'ai juste rêver un jour que je pouvais rêver pour de vraie.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
3034 commentaires
Membre depuis
22 mars 2005
Dernière connexion
4 août 2016
  Publié: 9 nov 2009 à 14:30 Citer vertical_align_bottom

ah un bon vieux dentier! ça fait du bien !


bien rigoler aussi

ami t'y es
angtine au sol

  Le parfum subsiste toujours au creux de la main qui offre la rose
Marine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
4952 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2002
Dernière connexion
23 mars 2015
  Publié: 10 nov 2009 à 06:45 Citer vertical_align_bottom



et bien à défaut de bises je te sers la main !

Bon retour Martin

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
6124 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 10 nov 2009 à 15:27 Citer vertical_align_bottom

Superbe les sonorités, la forme
A le lire j'en ai... Plein la bouche
Un style plein de mordant!
J'ai beaucoup aimé.
Merci

L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
6507 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 10 nov 2009 à 19:04 Citer vertical_align_bottom

Donc villanelle mais qui ne fait pas dans la dent telle...........
tu l'as cuisinée comme des spaghettis: al dentier....
je pense que le mec sans son dentier a du se sentir désarmé jusqu'aux dents non?
Beau jeu sur les sonorités

jc

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 11 nov 2009 à 01:40
Modifié:  11 nov 2009 à 01:57 par Lograth
Citer vertical_align_bottom

Merci, rimarien !!
Tjrs aussi perspicace...

Merci aussi, Viridiane, Angetine, Marine (super heureux de te "revoir"), l'oncle (Lacase).
C'est toujours amusant de voir un poème faire rire un peu ou semer le doute ou alors, troublant dans sa forme...
Bonjour à tous et encore merci !

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 11 nov 2009 à 02:58 Citer vertical_align_bottom

Un sujet..surprenant. Mais pourquoi pas? Très bien écrit. A lire loin des repas! .
Blague à part. Il est très bon! Merci
Amicalement
Arabesques

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1056 poèmes Liste
17040 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 12 août 2011 à 18:03 Citer vertical_align_bottom

dire qu'un jour, on sera peut être une personne devant porter un dentier...si ça m'arrive, je ne manquerais de penser à ton texte, en me disant que tu n'es sans doute pas loin du tout de la vérité dans cette description hardie.
un sujet qui n'est pas ordinaire du tout, mais j'ai apprécié !
amicalement.
pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2510
Réponses: 11
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0275] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.