Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 56
Invisible : 0
Total : 58
· Lou Malou · Audrey Deroze
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 13:38:31
Paris: 6 oct 19:38:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Acrostiches :: Amour et Destinée vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 6 juil 2002 à 10:57 Citer vertical_align_bottom

À Jane…

AMOUR ET DESTINÉE

Jaunâtre sont les feuilles rognées de ton existence
Aux lueurs qui se cristallisent en tes yeux
Nulle part ailleurs que dans l'univers immenses
Éclots en silence le paradis de tes amours fièvreux


AMOUR ET DESTINÉE
(Reprise, Essai I)


Jaunâtres sont les feuilles écornées de ton existence
Aux lueurs qui se cristallisent en tes yeux,
Nulle part ailleurs que dans l'univers fiévreux
Éclos en secret, le paradis de tes amours intenses

(Reprise, Essai II)

Jaunâtres sont les feuilles écornées de ton existence
Aux lueurs qui se cristallisent en tes noirs yeux,
Nulle part ailleurs que dans ton regard intense
Éclos en secret, le paradis de tes amours fiévreux

(Reprise, Essai III)

Jaunâtres sont les feuilles écornées de ton existence
Aux lueurs qui se cristallisent en tes yeux noirs, immenses
Nulle part ailleurs que, sous l'emprise de tes sens
Éclos, en secret, le désir de ton amour intense

AMOUR ET DESTINÉE
II
(Reprise)

Jaunâtres sont les feuilles écornées de ta paradisiaque existence
Aux lueurs qui se cristallisent en tes grands yeux noirs, immenses
Nulle part ailleurs que, sous l'emprise fiévreusement amoureuse de tes sens
Éclos le désir secret de ces caresses indolentes perçu dans ton regard intense

Brisant alors la monotonie de mon propre aveu de silence
Les gestes insolents que je pose sur ton admirable corps
Omet les mots que je ne manquerais pas de vouloir te dire
Wagner, Beehtoven ou autre musicien n’auraient pu décrire
En cet instant pareille musique sculpturale décrivant l’accord,
Retrouvé, de nos chairs nues imbriquées un à l’autre, frémissant
Sous les spasmes de nos orgasmes tendrement partagés et gémissants.


  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 12 juil 2002 à 10:44 Citer vertical_align_bottom

Merci Tiptop !
Hum, c'était un amour de "passage" qui n'a pas duré assez longtemps, mais qui a été assez "intense", alors...
Le problème, c'est qu'elle parlait la langue de Shakespear, alors j'suis pas sûr qu'elle comprendrait si elle venait à le lire... Mais, ça reste un merveilleux souvenir...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Tharrek


A man can be himself only so long as he is alone.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
1289 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2004
Dernière connexion
17 février 2017
  Publié: 10 mars 2005 à 14:41 Citer vertical_align_bottom

L'écho de ton talent se reflèche sans chacun de ses mots.
L'oeuvre est abordé de façon très intéressante. Félicitation. Ta façon d'écrire est très impressionnante et très inspirante!

Tharrek

  Vivre de larmes pour me nourir de ses lèvres!!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2965
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0167] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.