Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 33
Invisible : 1
Total : 36
· samamuse
Équipe de gestion
· FeudB
13327 membres inscrits

Montréal: 1er mars 04:42:36
Paris: 1er mars 10:42:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les éphémères (décembre 2016) : Au clair de l'hiver :: À pas de loup Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
16 février
  Publié: 8 déc 2016 à 07:03
Modifié:  8 déc 2016 à 08:23 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Dans la laitance du jour
Ombres fantomatiques
Arbres sentinelles statiques,
Ont revêtu leur givre velours.

Tout devient charme mystique
Rien ne change véritablement
Et pourtant tout paraît si différent
De par une vision presque hypnotique.

L'air devient fantôme maléfique
Semblant armé d'un couteau
Ciselant lèvres, tailladant peau,
Comme vulgaires oripeaux.

Dans le calme de cette transparence
Qui frissonne, tout semble dormir.
Seules, des empreintes auréolées d'incohérence
Pourraient sans doute faire frémir.

Mystère que ces pas, abandonnés peut-être
Comme cailloux pour des explorateurs
Voulant comprendre les méandres de certains êtres
Ou sonder les secrets de leurs propres cœurs.

Quand les ombres festoient, les limites se fourvoient
Au gré d'un temps menu, des escales incertaines
Au bras de cette autre, qui n'est autre que moi,
J'irai encore vers ces délices, voir où cela mène
.

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
327 poèmes Liste
5939 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
27 février
  Publié: 8 déc 2016 à 09:42 Citer     Aller en bas de page

C'est un clair de l'hiver un peu sombre- mais un poème d'atmosphère - j'ai apprécié ma lecture


Yvon

  YD
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4902 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
9 février
  Publié: 8 déc 2016 à 12:49 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
Une entrée furtive dans la pénombre de l'hiver.
Comme le dit Yvon, ce poème possède une belle atmosphère et suggère beaucoup sans lever son mystère.
J'ai vraiment aimé
amicalement

  Poésie, la vie entière
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
4650 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
26 février
  Publié: 8 déc 2016 à 16:18 Citer     Aller en bas de page

C'est un climat qui vous jette un froid
Les papillons errent dans un vrai mystère
La nature veille dans un doux sommeil
Sur les pas des hommes comme des fantômes

 
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
1059 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
19 février
  Publié: 10 déc 2016 à 08:48 Citer     Aller en bas de page

Un peu Fantasy, un peu Fantastique par les descriptions .... Effets désirés et réussis.
Quelques tournures à alléger ... peut-être ..... histoire de chipoter !!

  ODH MAD
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
544 poèmes Liste
24321 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 février
  Publié: 11 déc 2016 à 11:31 Citer     Aller en bas de page

J'irai avec toi voir où cela mène, je suis certaine de bien curieuses découvertes, en plus des images que tu décris si joliment et de tes sensations
Bises amicales PAPILLON
ODE 31 - 17

  OM
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
5904 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
23 février
  Publié: 12 déc 2016 à 10:14
Modifié:  12 déc 2016 à 10:52 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

J'y vois la belle description d'une nature en hiver. Crissant pas à pas j'ai suivi ces empreintes dans les bois sous les branches... Si je m'y perd je m'y retrouverais peut être.
Très jolie lecture qui m'emmène très loin. Merci pour le partage.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1515
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Il est une île (repost) (Poèmes par thèmes)
Auteur : Aude Doiderose
La poésie, c'est ghetto ... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Sidonie
Au bout des doigts (ephémère Février 2014) (Poèmes par thèmes)
Auteur : Catwoman
Un abandon résolu (Poèmes par thèmes)
Auteur : Bombadil
j'ai mal à la terre (Textes d'opinion)
Auteur : alain darras
Le temps a coulé sur sa vie (Poèmes par thèmes)
Auteur : Pieds-enVERS
(Autres)
Auteur :
Recette du Tourment d'amour (poème par thème) (Poèmes par thèmes)
Auteur : Aude Doiderose

 

 
Cette page a été générée en [0,0274] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.