Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 11
· Sihläryn · joycebardawil
13356 membres inscrits

Montréal: 25 sept 20:30:52
Paris: 26 sept 02:30:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Alea jacta est Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ibouflash

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
19 mai 2010
Dernière connexion
13 juillet 2019
  Publié: 21 févr 2012 à 08:51
Modifié:  10 mars 2012 à 02:17 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Alea jacta est.
Pas l'Ouest mais l'Est.
La pluie des yeux tout à couvert.
La nuit d'hiver tout à découvert.
Le vent ne bouge plus,
Le temps non plus.
S'arrêter. Elle ne compte point,
Le destin monte dans son train,

Elle est partie.

Vers de nouvelles aventures,
Laissant celles d'avant immatures,
La fumée faire place à l'ombre,
De l'espace allumé mourir sombre,
Les traits d'un avenir brouillé derrière,
Un cœur fendu en morceaux de pierres,
Un désert de misère comme rivière,
Tout s'étend vers une terre frontière,

Elle est partie.

Cent mots échouent comme feuilles.
Sans écho dans une pièce en deuil.
Chaque jour des merveilles naissent,
Mais aucune veille à celles qui disparaissent;
Des images et messages qui ravagent,
Pour des âges tous les paysages,
Traduisant les émotions des routards,
Aux destinations et départs sans retard,

Elle est partie.

Piétinant la moitié d'un cœur,
Agonisant de rancœur,
À cause du pur bonheur,
Dépassé tout à l'heure,
Avec le restant de l'air,
Tout l'oxygène de l'univers,
Vers un sûr incertain sans gêne,
Laissant encrés en moi tous ses gènes,

Elle est partie...

le 12 Février 2012 à NYC

  L'encre au bout du cœur
Ibouflash

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
19 mai 2010
Dernière connexion
13 juillet 2019
  Publié: 21 févr 2012 à 11:57 Citer     Aller en bas de page

>>Angel & Marianne
Merci pour votre compassion, la tristesse et la joie se côtoient chaque jour, chaque jour termine un autre jour, et bien que je sois loin de ce moment de tristesse, j'espère que j'ai laisse l'impression qui me dominait a ce moment précis quand je l'écrivais. La femme a ses mystères, d'ailleurs elle n'a jamais quitte la chambre...

  L'encre au bout du cœur
Ikaro


Et j'y crois dur comme fer / C'est au bout du rouleau que j'échouerai sur de belles plages
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
526 commentaires
Membre depuis
15 septembre 2011
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 21 févr 2012 à 14:45 Citer     Aller en bas de page

Très joli poème cher Ibouflash, d'une profonde tristesse qui ne laisse pas indifférent. J'espère que ça va mieux depuis ce 12 février.
A très bientôt compagnon de plume et merci du partage

 
Ibouflash

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
19 mai 2010
Dernière connexion
13 juillet 2019
  Publié: 21 févr 2012 à 22:48 Citer     Aller en bas de page

Ikaro, ça va mieux merci pour ton passage et commentaire

  L'encre au bout du cœur
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 22 févr 2012 à 02:21 Citer     Aller en bas de page

" Piétinant la moitié d'un cœur,"
Bon, avec une moitié restante en bon état, nul doute que la guérison viendra.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Ibouflash

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
19 mai 2010
Dernière connexion
13 juillet 2019
  Publié: 22 févr 2012 à 10:24 Citer     Aller en bas de page

Bien lu Marcel, voilà ce qui se passe présentement. Merci pour ton passage.

  L'encre au bout du cœur
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 565
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0198] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.