Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 15
Invisible : 1
Total : 21
· JYL · Estéhesse · ode3117 · Marco
Équipe de gestion
· Catwoman
13225 membres inscrits

Montréal: 29 jan 03:54:04
Paris: 29 jan 09:54:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Je veux bâtir mon futur vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
30 novembre 2022
  Publié: 11 avr 2012 à 15:42
Modifié:  13 avr 2012 à 15:14 par Jeanne
Citer vertical_align_bottom

Je veux bâtir mon futur


Chérie, tu me vois vraiment en couple ?
Les choses ne sont pas si simples.
Je sais comment les choses vont se passer
Je garde les traces de mon passé,
Douloureuses traces de mon passé.
Toutes ces choses que je ne peux effacer
Tu sais, je suis vindicatif,
Impulsif,
Explosif.
Mon amour ne peut être qu’incisif,
Nocif,
Oppressif,
Avec toi, je serai trop agressif
Sans aucun motif,
Te remerciant de ton amour par un canif.
De ma jalousie corrosive
Tu seras la captive,
Te châtiant pour des liaisons fictives.
Je sais que je te ferai payer les trahisons des autres
Devenant la victime de mes propres fautes.
Et puis, je ne mérite plus d’être aimé.
Vivre avec moi , où ça peut mener ?
Qui voudrait se reposer sur quelqu’un d’instable ?
Sans cesse, je pète un câble
Trop facilement irritable,
Un vrai dog.
Et puis, il y a mes problèmes d’alcool et de drogue
T’imagines notre fiston
Avec de la bière dans son biberon ?
Quel père serais-je en ivrogne ?
Je suis clean mais j’aurai beau lutter
Un jour ou l’autre, je vais rechuter.

C’est dur, dur, dur
Tout ce que j’endure,
Mais je veux bâtir mon futur.
C’est dur, dur, dur
De jeter toutes ces ordures,
Mais je veux bâtir mon futur.
C’est dur, dur, dur
De trouver une ouverture
Dans le passé et sa clôture,
Mais je veux bâtir mon futur.
C’est dur, dur, dur
Mais je trouve de l’énergie dans l’écriture.
C’est dur, dur
De se libérer de ce démon qui me capture,
Me torture,
Mais je veux bâtir mon futur.


Tu as l’air ravagé à l’extérieur
Je suis horrifié par ta maigreur.
La vie n’a plus de saveur,
Tout me semble éteint à l’intérieur.
Je ne vois plus de lueur,
Je ne vois plus en toi que de la froideur,
Plus de couleurs, que de la noirceur,
Sur ton visage de la pâleur.
Ton bonheur
A été fissuré par les séismes destructeurs
De tes erreurs,
Érodé par toutes ces pleurs,
Balayé par les tornades de ta douleur.
Mais est venue l’heure
De reconstruire cette demeure.
Laisse travailler l’ouvrier qu’est ton cœur,
L’amour sera son mur porteur.
Tu veux changer,
Ne plus voir le manque te démanger,
Engage-toi, laisse la te prendre pour pilier.
Tu es troué de partout mais laisse-la faire de toi son bouclier.
Tu tiens à peine debout, mais laisse tes gosses faire de toi leur héros.
On ne peut pas tout recommencer à zéro,
Mais tu tiendras tellement à eux
Qu’ils ne te permettront plus de replonger
Dans l’enfer et ses feux,
Ils ne laisseront plus la haine te ronger
Habitué à la bassesse,
Pour eux tu voudras être une altesse,
Tu briseras la chaîne de ton passé,
Pour eux tu voudras te dépasser,
Te transcender.
Si tu veux de l’amour, il ne te reste qu’à le demander.

C’est dur, dur, dur
Tout ce que j’endure,
Mais je veux bâtir mon futur.
C’est dur, dur, dur
De jeter toutes ces ordures,
Mais je veux bâtir mon futur.
C’est dur, dur, dur
De trouver une ouverture
Dans le passé et sa clôture,
Mais je veux bâtir mon futur.
C’est dur, dur, dur,
Mais je trouve de l’énergie dans l’écriture.
C’est dur, dur
De se libérer de ce démon qui me capture,
Me torture,
Mais je veux bâtir mon futur.


Tu gueules, tu beugles,
Mais t’es devenu aveugle.
Tes paupières fermées à la glu
De tes sanglots.
T’avances à toute vitesse sur une route en verglas,
Tu ne le vois pas, mais la solitude te glace,
Te cingle,
T’étrangle.
L’essentiel tu négliges
Et surtout tu te négliges.
T’es en manque de repères.
Tes potes ,c’est toi qui les as repoussés.
Leur préférant ton repli,
Tu as toujours fui
La vie
Comme si elle était
La peste ou une MST.
Si, comme tu dis,
La vie est une maladie,
La haine est un médicament trop fort,
Tu as tord.
Pour se protéger du dasse, un peu de latex suffit
Et le préservatif de la vie
S’appelle espoir.
Pas besoin de la haine et son char
Car
Tu es le premier à être par elle écrasé.
Maintenant, par elle tu es dépassé.
Tu es la victime de cette haine qui te domine,
Tu t’es entouré d’un champ de mines
Et tu as marché sur elles
Ta vie n’est plus du tout belle.

C’est dur, dur, dur
Tout ce que j’endure,
Mais je veux bâtir mon futur.
C’est dur, dur, dur
De jeter toutes ces ordures,
Mais je veux bâtir mon futur.
C’est dur, dur, dur
De trouver une ouverture
Dans le passé et sa clôture,
Mais je veux bâtir mon futur.
C’est dur, dur, dur,
Mais je trouve de l’énergie dans l’écriture.
C’est dur, dur
De se libérer de ce démon qui me capture,
Me torture,
Mais je veux bâtir mon futur.

 
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
23116 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 11 avr 2012 à 16:13 Citer vertical_align_bottom

Il y a de la vérité et du souffle dans ce que tu écris. C'est fait pour être scandé, chanté, hurlé, c'est pas le genre de texte qu'on dit "dans sa tête"… quoique.
Bref, j'aime

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pipa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
850 commentaires
Membre depuis
22 février 2012
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 11 avr 2012 à 17:28 Citer vertical_align_bottom

Je suis tout a fait d accord avec Aude.


Il faut le.chanter, ca te dirais que je le mette en musique avec mes gadjos?

  la vie est belle, même si....
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
30 novembre 2022
  Publié: 11 avr 2012 à 17:32 Citer vertical_align_bottom

Aude Doiderose Oui, la plus part de mes textes d'ailleurs sont destinés à être "scandé, chanté, hurlé",rappés quoi
Merci d'aimer

Pipa Je m'attendais à tout sauf à ça. Waw ! ça me ferait très plaisir même

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 12 avr 2012 à 03:36 Citer vertical_align_bottom


Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Ikaro


Et j'y crois dur comme fer / C'est au bout du rouleau que j'échouerai sur de belles plages
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
526 commentaires
Membre depuis
15 septembre 2011
Dernière connexion
4 juillet 2022
  Publié: 12 avr 2012 à 16:49 Citer vertical_align_bottom

 
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
30 novembre 2022
  Publié: 14 avr 2012 à 18:25
Modifié:  14 avr 2012 à 18:26 par Balzak
Citer vertical_align_bottom

Marcel41 et Ikaro Merci pour votre passage

godetia68 Waw ! Que de compliments ! Ils me font énormément plaisir, surtout venant de ta part. Merci à toi.

Cat à Strophe Cela viendra dans pas si longtemps que ça. Peut-être que cet été, je mettrais sur internet la version rappée de mes textes. Merci à toi pour ta lecture et ton commentaire.

 
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
30 novembre 2022
  Publié: 16 avr 2012 à 11:23 Citer vertical_align_bottom

Oui, trois émotions, trois voix, trois moments différents ... Je suis ravi que tu aies apprécié, bonne continuation à toi aussi.

 
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1056 poèmes Liste
17043 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 17 avr 2012 à 01:05 Citer vertical_align_bottom

je me sens vraiment en phase avec ton refrain...construire demain avec les maux d'aujourd'hui...avancer, mais sans pouvoir se délester du poids de la vie récente ou lointaine...ça me parle, tout cela !
et je pense que ça parle aussi à d'autres.
amitiés très sincères à toi.
pyc.

 
Claire de lune


Chacun de nous est une lune avec une face cachée que personne ne voit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
985 commentaires
Membre depuis
21 septembre 2007
Dernière connexion
6 janvier 2021
  Publié: 20 avr 2012 à 06:58 Citer vertical_align_bottom

J'aime bien ! Ca donne envie de le chanter !

Des paroles justes et qui sonnent comme des coups de poings.

Merci

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2162
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0294] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.