Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 12
Invisible : 0
Total : 12
13346 membres inscrits

Montréal: 16 mai 23:03:22
Paris: 17 mai 05:03:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Poches du temps Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
25 février 2019
  Publié: 19 jan 2013 à 21:19
Modifié:  21 févr 2013 à 16:23 par Vers cassés
Citer     Aller en bas de page

Poches du temps


Souvenez-vous nobles gens,
Que nous partons de la terre sans artifice,
Souvenez-vous de la veuve et l’indulgent,
Du temps, ses maraudes et ses vices.

Et nos âmes qui se heurtent dans l’enclave,
Du sombre brouillard au soir, où va la nuit ?
Et nos peurs qui épousent les silhouettes et les bruits,
Des destins, fades et monotones, qui meurent mais savent,

De nos souffles, longs et courts, l’agonie
De nos matins laids et saouls, mais aussi la pluie bénie,
Les enfants qui pullulent, leurs rires câlins,
Qui bercent le jour de leur grâce, et nos cœurs de leurs saintes mains.



  Vers Cassés
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
513 poèmes Liste
10354 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 20 jan 2013 à 06:37 Citer     Aller en bas de page

Retrouver l'âme d'un enfant, oublier la notion de temps. Peut-être que cette candeur peut nous sauver.
Catherine

 
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
25 février 2019
  Publié: 20 jan 2013 à 13:42
Modifié:  26 jan 2013 à 23:59 par Vers cassés
Citer     Aller en bas de page

Merci Catherine de passer par ici

En effet, il y'a parfois lieu de croire que cette innocence immaculée

Est notre seul bouclier

Cordialement

Vers Cassés

  Vers Cassés
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 26 jan 2013 à 21:35 Citer     Aller en bas de page

Vers cassés

Si tout le monde pouvait avec le temps qui passe garder leur âme d'enfant tout irait pour le mieux, partout et toujours

J'adore le titre "la poche du temps et le pseudo "vers cassés" originaux

Sélénaé

 
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
25 février 2019
  Publié: 26 jan 2013 à 23:59 Citer     Aller en bas de page

Merci infiniment Sélénaé de passer par ici

Eh oui, ces douceurs infantiles nous auraient épargné bon nombre de choses

Merci pour le clin d'oeil au titre et au pseudo, C'est gentil

Amicalement

Vers Cassés

  Vers Cassés
Mayemi
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
23 commentaires
Membre depuis
23 février 2013
Dernière connexion
18 septembre 2013
  Publié: 6 mars 2013 à 14:17 Citer     Aller en bas de page

L'enfant est un matin, on aime s'y réfugier quand on est déjà un soir, parce qu'on en a compris la richesse.

Mayemi

 
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
25 février 2019
  Publié: 6 mars 2013 à 16:13 Citer     Aller en bas de page




Cette citation vaut bien des poèmes Mayemi, j'en suis admirateur

Merci de blêmir ma poésie par la tienne

Sincèrement

Vers Cassés

  Vers Cassés
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 818
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0240] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.