Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 42
· porticcio · Andjik
13431 membres inscrits

Montréal: 16 juin 09:56:15
Paris: 16 juin 15:56:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: J'ai tué la France Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 23 août 2012 à 08:41
Modifié:  25 août 2012 à 11:10 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page






(Ce texte ne généralise absolument personne et ne vise en aucun cas une personne précise ni connue vous remarquerez que selon le paragraphe ce n'est jamais la même personne, je ne débat point je cherche juste à exprimer la diversité intérieure : une pensée pour "L'hexagone")










Chaque fois que j'me ballade pour une veste ou un jean
Clope au bec et produit américain au creux d'ma main
Du haut d'mes talons j'fais du lèche vitrine à la Chine
J'hurle à faire sauter les carreaux, quoi de plus sain ?





Le soir j'geule politique devant un écran corrompu et censuré
Croyant chaque seconde qu'ils font d'leur possible et que c'est bien
Jamais content mais jamais déçu non plus et j'retournerai voter
Choqué des infos, il ont pris tous nos biens et dire qu'on a tendu la main






Assise au bureau de discussions stériles télé-réalité et double réseau
Les coups de fil se suivent mais j'ai pas encore eu ma pause café
J'me sens responsable de cette société pour la retraite et pour de faux
J'dirai sans être désolée qu'ils doivent partir tout en m'étant remaquillée





J'vais pleurer à chaque naissance, pauvre gosse il sait pourquoi il crie, lui...
Alors à douze ans j'lui parlerai du sida et même s'il l'a il devra vivre déjà mort
Puis la famille recomposée, dévastée pour les dix premiers jours d'une vie
J'dirais qu'il y a pas mieux qu'avoir un bébé, il m'fixera comme si j'avais tort





Dans mon p'tit jardin planqué, juste sous la véranda, j'ferai pousser des belles plantes à récolter
J'irai vendre pour mes fins de mois et surtout pour noël, les cadeaux ils ne s'inventent toujours pas
Et sans scrupules je maintiendrai que le père noël nous a pas oublié et qu'il ne faut pas s'inquiéter
Une vérité sur laquelle un jour les enfants cracheront lorsque l'un dans son sommeil comprendra




Puis j'serai fière de mes jours fériés,
Second après-midi de congés payés pour une révolution
Celle qui a failli tout changer
Sauf l'esclavage et par intérêt encore des manipulations





J'donnerai tout ou plutôt une petite radio, celle de la cave pour une des associations
Manger du bonheur avec des chanteurs et des chambres à un ou deux millions
La conscience tranquille, la tête sur mon oreiller je serai content de ma malversation
Et à chaque manifestation, j'donnerai un euro à un mendiant plutôt que ma maison








Comme un être de valeur et surtout de contrefaçon.






 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
4122 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 23 août 2012 à 10:13 Citer     Aller en bas de page

C'est vrai qu'aujourd'hui la diversité..n'assure pas l'émergence de vraies valeurs.....

tant elle est en vécu contre-facon des véritables identités...

La France saura par sa langue et ses écrits rassemblées l'intime conviction du rassemblement autour de valeurs de promotion humaine et sociale... à faire passer par "l'éducation républicaine"

oh la la ..je suis peut être hors sujet..

Mais ces tableaux très réalistes, au ton un peu grisonnant..font réfléchir ...




  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 23 août 2012 à 13:16 Citer     Aller en bas de page

Pour tout dire ce texte je le vois comme une énorme caricature à la fois dramatique et sarcastique et pourtant bien vraie

 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 24 août 2012 à 05:56 Citer     Aller en bas de page

Merci ViTaLiC Tu me couvres de compliments depuis peu ^^ j'en suis ravie, hélas je me sens pourtant dénuée d'inspiration en ce moment ...

 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 25 août 2012 à 12:56 Citer     Aller en bas de page

Oui je le sais mais c'est comme si j'avais fait le tour du monde et qu'il me reste à savoir quels pays retourner voir ..

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 834
Réponses: 4
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0331] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.