Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 32
· Xuyozi · nenette90 · ode3117 · Maya2550 · zouzou31
13741 membres inscrits

Montréal: 3 août 09:29:44
Paris: 3 août 15:29:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Ephémères Mai 2017 : Silences :: Des silences ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 11 mai 2017 à 10:36
Modifié:  27 nov 2019 à 03:47 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Il y a des silences plus brûlants que la braise,
cachés dans ces tiroirs où vivote l'espoir
ces joies qui refusent de parler d'au revoir,
ces larmes qui coulent, appelant l'exérèse *.

Il y a des silences aux frontières de l'oubli
au lit des rivières, sous nos âmes mondaines,
aux mâts de cocagnes qu'on gravit à grand peine
où nos rêves cheminent petit à petit.

Il y a des silences glorieux ... qui s'imposent
et ceux qu'on oppose devenant orgueilleux,
des silences précieux qui confinent à l'hypnose
dans les regards complices des jeunes amoureux.

Il y a des silences en retrait de nos vers
quand nos âmes tentent d'agiter la poussière
des murs ourdis ** des consciences endormies,
où patiente le vent qui commande l'hallali.

Il y aura toujours des silences dans l'air
des ombres au tableau où s'enlisent nos mots,
de blanches colombes, et de vieux légionnaires
pour laisser sur le fil ... quelques lettres en écho.

J'ai couru ces chemins, encombrés d'artifices
mais le seul qui ait eu le goût vrai du délice
c'est celui qui me laisse en regard du tableau
contempler ton image, ton visage et ta peau.

* ablation, ** tissés

-- dans les montagnes où se perdent les nuages

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
14988 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 11 mai 2017 à 10:46
Modifié:  11 mai 2017 à 12:02 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé ma lecture ( avec une préférence pour l'avant dernière strophe).

Les silences disent beaucoup parfois.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
banniange

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
410 commentaires
Membre depuis
6 mars 2016
Dernière connexion
19 février
  Publié: 11 mai 2017 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

Quand le poète se fait peintre,on contemple en silence son beau tableau!

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 11 mai 2017 à 12:02
Modifié:  11 mai 2017 à 13:08 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour

Merci à vous
Je dois dire qu'en vous lisant j'apprends aussi beaucoup de vous.
J'aime ces lectures et ces échanges c'est plaisant.
Je me demande si je ne devrais pas enlever la première strophe que je trouve un peu compliquée quand même

Bonne journée
Christophe

 
banniange

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
410 commentaires
Membre depuis
6 mars 2016
Dernière connexion
19 février
  Publié: 11 mai 2017 à 12:48 Citer     Aller en bas de page

Je me permets en toute modestie et sympathie, le premier vers est de toute beauté, le deuxième compte treize pieds (si on compte" purgatoires où" avec la liaison ça fait 5 pieds) mais bon c'est pas obligé, peut-être que ça alourdit un peu le vers...Cela dit la poésie n'est pas la dactylographie et votre poème reste fort beau!

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 11 mai 2017 à 13:20 Citer     Aller en bas de page

Je te remercie pour ton commentaire.
En fait je pense avoir encore des progrès à faire (c'est peu dire) sur le plan technique ( cela sans enlever le sens et les sonorités aux mots). C'est pas simple.
J'ai quand même l'impression en te lisant que l'accroche peut être améliorée.
Merci à toi
Bonne soirée
Christophe

 
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a aucun sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
2445 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 11 mai 2017 à 14:49 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
276 poèmes Liste
6308 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
3 août
  Publié: 11 mai 2017 à 15:58 Citer     Aller en bas de page

Toutes ces gradations de silence sont un beau voyage introspectif. C'est un beau texte qui a du sens.

Maintenant pour compléter ce qui a été dit ci-dessus, selon la métrique classique il y a plus d'un vers à 13 syllabes, un à 14 et même un à 11. Normalement il ne faudrait pas de e muets à la césure.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 11 mai 2017 à 15:59
Modifié:  11 mai 2017 à 17:53 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Oh Merci Margot

C'est un très grand compliment que tu me fais là Jiçé.

In poésie : Oh oui il y a bien des déséquilibres dans ma métrique. Hésite pas à m'expliquer ce qui tu veux dire par "il y a pas de e muets à la césure en poésie classique. Tu peux faire çà si tu veux, si tu as le temps, ... en MP et illustrer cela avec un exemple. Je suis preneur. Je regarde quand même sur le net pour ma culture. J'ajoute quand même que la perfection technique n'est pas mon premier objectif ... cela étant cela peut changer. L'avenir est imprévisible. Merci à toi pour ce commentaire constructif

PS : Voilà ce que j'ai trouvé sur le net http://www.ralentirtravaux.com/lettres/cours/versification2.php pour le cas du e muet. Je trouve ce site bien moi.

Je suis heureux que ce texte perfectible vous ait plu.

Bonne soirée
Christophe

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
276 poèmes Liste
6308 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
3 août
  Publié: 11 mai 2017 à 18:28 Citer     Aller en bas de page

Je viens de lire cette page du site que tu as indiqué. C'est parfait. Yakafer !

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Inconnue

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
244 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
30 novembre 2020
  Publié: 11 mai 2017 à 18:55 Citer     Aller en bas de page

Un silence qui en dit long sur les bruits de votre coeur Ciidnos..

Mais, il est la plus belle chose que nul ne peux taire lorsque qu'il est véritable

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
744 poèmes Liste
15874 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
2 août
  Publié: 11 mai 2017 à 18:56 Citer     Aller en bas de page



Peut -etre tes cesures imparfaites ou autre me font ressentir des echos de mon silence dans tes vers ....
Bravo.

Amicalement

Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
6021 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
3 août
  Publié: 12 mai 2017 à 01:42 Citer     Aller en bas de page

Dans notre monde où règne sans cesse le bruit, j'ai adoré tous tes silences. Belle partition du thème

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
169 poèmes Liste
5003 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
1er août
  Publié: 12 mai 2017 à 03:24 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Christophe,
C'est très bien et je n'ai pas compté mon plaisir à la lecture de ton beau poème, bien structuré et convaincant

Je pense que les renvois à explications sont inutiles...ici non, mais il m'arrive de me déplacer dans le dictionnaire à l'occasion

Amitiés

  Poésie, la vie entière
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
3759 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
22 juin
  Publié: 12 mai 2017 à 05:58 Citer     Aller en bas de page

J'aime...(sans expliquer les "pourquoi" vu le "thème", ça m'arrange)...

Amitiés
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
12 mai
  Publié: 12 mai 2017 à 06:38 Citer     Aller en bas de page

Pareil pour moi, je viens juste chuchoter un :" j'aime beaucoup" et je m'envole aussitôt !

 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
1163 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
27 juillet
  Publié: 12 mai 2017 à 09:52 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi Christophe pour ces vers charmants. Aussi irréguliers soient-ils,
ils ont leur authenticité. Et j'aime ce qui boite un peu. (Voir préambule dans mon journal).
Bien amicalement.
JMJ

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
435 poèmes Liste
4916 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 14 mai 2017 à 01:08 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Christophe,
les silences sont aussi une forme d'expression. Bravo pour cet écrit dont les silences en disent long.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
343 poèmes Liste
2927 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
28 juillet
  Publié: 14 mai 2017 à 07:20 Citer     Aller en bas de page

Ah la peinture, des silences qui s'appellent méditation, méditer se libérer l'esprit par ce regard du silence apparent, à nous de la doter d'une musique mélodieuse à tomber raide devant


Le coeur peut battre la chamade


Merci, une lecture aux images multiples


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 14 mai 2017 à 09:52 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Christophe..
Parfois je ne sais qu'écrire comme commentaire ... Tellement que mes piètres mots semblent dérisoires face aux sentiments que votre texte m'inspire...
Bravo et merci

Avec toute mon amitié
V

 
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 mai
  Publié: 16 mai 2017 à 12:18 Citer     Aller en bas de page

absolument splendide et très émouvant, Christophe!

effectivement, certains silences, à eux seuls, sont très éloquents sur nos sentiments, surtout en amour...

merci pour ce magnifique et talentueux partage,

délicieuse soirée,

sincères amitiés,

Josette

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2050
Réponses: 24
Réponses uniques: 17
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0445] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.