Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 348
Invisible : 0
Total : 348
13363 membres inscrits

Montréal: 27 sept 21:27:22
Paris: 28 sept 03:27:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Contes fantastiques :: Les Amours au coeur de Cendres Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
angelina23

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
73 commentaires
Membre depuis
7 avril 2005
Dernière connexion
4 mars 2019
  Publié: 19 déc 2005 à 05:16
Modifié:  14 juil 2010 à 11:37 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Dans la vallée de Lumière,
S’éveillaient les Divins et les Amours,
Vivant en symbiose depuis toujours
Voués les uns aux autres pour l’éternité ;

Les Divins ouvraient les paupières
Et autour de leurs lits d’or, au jour
Des bébés joufflus et souriants
Beaux aux ailes de velours
Innocents comme des anges
C’étaient les Amours

Or, un jour, ceux –ci se mirent à grandir
Et leurs cœurs, de cendres, s’obscurcirent

Leurs traits se mirent à s’endurcir
A l’aube de l’adolescence
Leurs cœurs pourrirent
Léchant l’essence de la violence

La Lumière s’éteignit
Au Massacre de Divins
Dont les âmes se réfugièrent
En l’être humain

Dépendants des Divins
Les Amours au cœur de cendres les imitèrent,
Et vinrent à leur tour d’une flamme sombre
Donner vie à la chair

Ainsi l’être humain fut créé
Si bon, si mauvais
Autrefois il ne savait qu’aimer
Aujourd’hui il ne sait que haïr

Que choisira-t-il pour l’avenir ?

  Le poème le plus pur est celui qui vient d'émerger de notre imaginaire. Le modifier à l'escès revient à vouloir défiger un instant d'extase qui pourtant est unique.
Beauty


Beauty and Monster for ever!!!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
100 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2006
Dernière connexion
18 décembre 2007
  Publié: 19 mai 2006 à 09:55 Citer     Aller en bas de page

Les bébés sont symbole de pureté,
résultant de l'union de deux êtres aimés,
mais chaque ange a en soi
un autre côté qu'il naime pas
mais l'amour sera les ramener
quand l'adolencence les aura quitter
A leur tour parent, il vont élever
un nouveau-né, ce petit monstre appelé un bébé
Et c'est à ce moment qu'ils vont réaliser,
que le cycle va de nouveau recommencer....

Beauty.....
Très beau poème, en passant.

  Beauty
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 14 avr 2008 à 15:51 Citer     Aller en bas de page

Mais les phénix renaissent toujours de leurs cendres j'ai foi moi en ça!


Beau poème je trouve, inachevé car... L'espoir manque, et je crois qu'il peut être écrit...


Amitiés


Justine

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1012
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0197] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.