Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 16
Invisible : 0
Total : 17
· patrick dabard
13185 membres inscrits

Montréal: 4 déc 17:30:51
Paris: 4 déc 23:30:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: La mort du canari Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 2 déc 2012 à 13:26
Modifié:  2 déc 2012 à 13:28 par Mr Barnabooth
Citer     Aller en bas de page


Le canari est mort - noyé certains diront -
Pourtant malgré les vents sa cage était ouverte
Il ne s’est pas sauvé par la fenêtre verte
J’entends déjà causer - d’autres oiseaux mourront.

Il regardait dehors du haut de mon balcon
Quand ruisselait le temps sur son visage inerte
Il ne s’est pas sauvé par la fenêtre offerte
Au vent de la ferveur de mon cerveau faucon.

Ne sonnent plus les chants le canari s’ait tu
Il ne chantera plus notre amour débattu
Pour naître Marylou et ses joues de framboise.

L’Amour est carnassier sous sa fragile armure
Et Toi plus friable qu’un quernon d’ardoise
Le canari est mort dans ton regard de mure.



© Mr B. ..... Décembre 2012

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 4 déc 2012 à 05:01
Modifié:  4 déc 2012 à 17:00 par Mr Barnabooth
Citer     Aller en bas de page

Merci. Cela fait plaisir d'avoir quelques commentaires sous mes textes. lorsque tous les sonnets même les plus mauvais de ce site deviennent populaires sauf les miens, on commence à se poser quelques questions.

Effectivement Thib, le derniers vers, le plus percutant, est le seul vers qui se conserve dans l'esprit du lecteur. C'est d'ailleurs ce vers surgit de nulle part qui est venu sonner dans ma tête à l'origine de la composition de ce poème. Le reste n'est qu'une ballade alexandrine exprimant la lassitude par les jeux d'eaux et de vents afin de parvenir jusqu'à la chute. Merci particulièrement d'avoir exprimé la notion d'éclaboussure, c'est exactement l'effet recherché dans ce poème.

J'en arrive souvent à me demander, de toute mon écriture, ce qu'il me resterait demain comme encre entre les mains auprès de ma mort ou plus tard si la postérité me gagne. Il est encore trop tôt pour savoir si ce dernier sera encore débout, mais plusieurs alexandrins de tout âge me tendent alors la main.

Bonne journée.

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1438 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 9 févr 2014 à 21:58
Modifié:  9 févr 2014 à 21:59 par Joey
Citer     Aller en bas de page

Superbe, fluide et bien écrit.
Ne doute aucunement de la grandeur de ton sonnet. On y sent ton amour pour les mots. Je regrette de l'avoir lu tardivement (j'étais peu actif sur le site).
Merci en tout cas, ce poème appelle à la relecture afin de redécouvrir le petit canari qui a pu s'échapper lors des premiers instants, pour en saisir tout signe de vie.
Des vers exquis !

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23748 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 11 avr 2014 à 15:08 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

Un sonnet que j'aime beaucoup par son écriture ainsi que la verve employée, bravo !

Par contre une seule remarque

Et Toi plus friable qu’un quernon d’ardoise

La seule erreur ou oublie , je pense c'est le E non élidé

Amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
Orange_douce

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2013
Dernière connexion
1er juin 2016
  Publié: 29 jan 2015 à 04:28 Citer     Aller en bas de page

magistralement mené, superbe écriture que je découvre ici ! merci pour ce plaisir là,,j'ai bien fait de suivre les traces de Monsieur egfrild

orange

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2159
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0189] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.