Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 22
· porticcio · Jean-Claude
13462 membres inscrits

Montréal: 16 juin 17:04:42
Paris: 16 juin 23:04:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Absinthe (le Sonnet au risque de la Mort) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
541 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
5 juillet 2020
  Publié: 27 févr 2013 à 15:04
Modifié:  27 mars 2015 à 13:04 par lastexit
Citer     Aller en bas de page





          Le triste et la folie ce soir font cabaret,
          S’abreuvent au carafon de ma pauvre cervelle,
          De concert, débouronnent, affabulent et se troublent.
          Tout le soir ! tout le soir je m’absinthe et m’absente...

          Se meurent doucement le sucre sur ma langue,
          Le Saint-père en ma pipe et la Fée dans sa bulle.
          Une Vierge benoîte, arrosée d’eau bénite,
          Me divertit du long ennui d’exister seul.

          Sans vous, sans vous ! sans Vous la Vie à rien ne rime !
          Je songe à m’en punir car cela m’est un crime.
          Lentement sur ma nuit le mot fin se dessine :

          Se sont lassés mon cœur, mon esprit et mon âme.
          Je relâche à l’instant la virgule d'acier
          Qui virgule des points, des points de suspension…




Sonnet en rimes blanches

in « les Solitudes sonores »
in « Fragments sauvés des ruines de mon esprit »

Eric Paul Andrieu
Montpellier, 1985
Révisons 2013



© ® L’auteur
___________________________________________________________________

- V2. 13 syllabes comptées pour 12 syllabes prononcées : « s’abʀœ:v’o kaʀafɔ ̃ də ma po:vʀə sεʀvεl’ ».
- V3. 14 syllabes comptées pour 12 syllabes prononcées : « də kɔ ̃sε:ʀ debuʀɔn’, afabyl’ e sə tʀubl’ ».

À la troisième personne du pluriel de l’indicatif présent, pour les verbes en « ent », la liaison avec la vo-
cale initiale du mot suivant se fait, selon le cas, avec le « t » du « ent » ou avec la consonne d’appui de
la syllabe qui porte le « ent ».

Lorsqu’à la première personne du singulier de l’indicatif présent, le verbe conjugué est assimilable à une
rime masculine, la liaison, à la troisième personne du pluriel, se fait avec le « t ».  Soit tous les verbes
en « ir » et les verbes irréguliers qui font leur troisième pluriel en « ent ».

Lorsque, conjugué à la première personne singulière, il est assimilable à une rime féminine, la liaison, à
la troisième personne plurielle, se fait avec la consonne d’appui. Soit tous les verbes en « er ».

La règle classique, depuis les temps de la Pléiade, interdit l’usage de cette dernière à l’intérieur du vers,
le verbe ne pouvant dès lors se trouver qu’à la fin. Ce qui de plus s'accorde à l'un des impératifs de l'ale-
xandrin : 12 syllabes prononcées pour 12 syllabes comptées.

Note : Dans la langue parlée de tous les jours, d'une personne à l'autre, et même chez la même person-
ne, on peut entendre l'une et l'autre liaison pour le « ent » des verbes en « er », sans nuire pour autant
à l'euphonie malgré la faute quand la liaison est faite avec le « t ».

- Fée (verte) ou Vierge (verte) : Absinthe.
- Saint-Père, semper : Ersatz de tabac (chèvrefeuille, chènevis) ; tabac.

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
340 poèmes Liste
2908 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 28 févr 2013 à 01:15 Citer     Aller en bas de page

À boire ces mots enivrent notre esprit chavire!
"Les émanations..."
Je titube!
De l'eau SVP que je m'y noie...


Marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4014 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
12 juin
  Publié: 28 févr 2013 à 02:56 Citer     Aller en bas de page

Merci

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
336 poèmes Liste
6087 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 28 févr 2013 à 08:46 Citer     Aller en bas de page


Yvon

  YD
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 28 févr 2013 à 08:49 Citer     Aller en bas de page

Une rencontre avec Verlaine et Rimbaud trinquant à leurs sonnets.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 1er mars 2013 à 04:17 Citer     Aller en bas de page

J’applaudis virtuellement, car je suis en admiration devant de si belles façons de dire....
Merci pour ce beau poème...
Amicalement,
Ludo.

  Ludothum.
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 1er mars 2013 à 04:26 Citer     Aller en bas de page

Eric

Laissons tout ça en suspension accroché au ciel de lit, la benoîte bénie d'alcool, l'absence en âme sainte et le tour est joué ....

Sélénaé joli et divertissant .....


 
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
541 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
5 juillet 2020
  Publié: 9 mars 2013 à 12:36 Citer     Aller en bas de page


! Chantal ! Sidonie ! NiNe !

           

Chez Nous, on la fait encore à l'Ancienne,
sous le manteau ; le risque n'étant pas de
sombrer  dans la  folie  mais de devenir  :
Aveugle !

     

BiZzz, éric

! SienKieWicz ! Pascal ! Yvon ! Marcel ! Ludo !

                   

Pour la folie, c'est davantage l'un de nos pastis
artisanaux  uniquement  composé de quelques
variétés d'anis : anis vert, fenouil, carvi, aneth
et badiane... C'est le fenouil qui rend dingue et
l'anis étoilé qui altère la mémoire..

                        

Amitiés, éric


(Désolé pour mon absence toute cette semaine)

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4014 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
12 juin
  Publié: 11 mars 2013 à 03:30
Modifié:  11 mars 2013 à 03:30 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

"anis vert, fenouil, carvi, aneth
et badiane... ".. plantes
Pour citer César (dans l'œuvre de Pagnol) au sujet de la composition du pastis et des dégâts sur le foie :"comment des plantes qui n'ont jamais vu un foie peuvent - elles être son ennemi ?"
Tu vois, je connais mes classiques
Bises.


  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
541 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
5 juillet 2020
  Publié: 16 mars 2013 à 11:50 Citer     Aller en bas de page


! Sidonie !



Comment pourraient-elles, en effet ?

Ah ! Bientôt 17 heures !

Coutume oblige : les verres perlent de gouttelettes...
Un petit zinc, trois tabourets, deux tables, une belote :

Un coin d'amis
et un coeur

   
       
   


« coma aiçò ! »
(coumé-sa)



BiZ, éric


  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1529
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Je suis Tactile (Amour)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline
Ouroboros (Poèmes par thèmes)
Auteur : Catwoman
Le ruisseau (Autres)
Auteur : Vers cassés
(Poèmes par thèmes)
Auteur :
A mon écrivain (rêve de plume) (Poèmes par thèmes)
Auteur : katiouchka
La rose et les épines... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Miroir au Bleu noir (Poèmes par thèmes)
Auteur : ballandine
Sous les épines de son cœur (Poèmes par thèmes)
Auteur : ChêneBourg
Blitz inside - Feudebelt et Ashimati (Collectifs)
Auteur : Ashimati
Mens pour une fois ! (Poèmes par thèmes)
Auteur : Vers cassés

 

 
Cette page a été générée en [0,0364] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.