Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 36
Invisible : 0
Total : 40
· Avraham · In Poésie · Gio_Kinky
Équipe de gestion
· Nitrox
13549 membres inscrits

Montréal: 20 juin 09:38:19
Paris: 20 juin 15:38:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Ses pas sur les pavés Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
26 août 2020
  Publié: 17 mars 2013 à 04:24
Modifié:  13 avr 2013 à 13:00 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page




Edward Hopper



..............................Ses pas sur les pavés



..............................Elle a enfilé ses bas noirs
..............................Elle a recoiffé ses cheveux
..............................Lentement devant son miroir
..............................Elle a maquillé ses yeux bleus

..............................Puis elle a plié lentement
..............................Un à un sur son long bras blanc
..............................Ses vêtements dans sa valise
..............................Alors, elle s’est sentie moins grise.

..............................Elle a enfilé son manteau,
..............................Elle a mis ses gants doucement,
..............................L’a regardé sans plus le voir ;
..............................Il sut que c’était sans espoir.

..............................Il n’a pas même cherché à dire
..............................Un seul mot pour la retenir.
..............................A la fenêtre, il s’est penché
..............................Et l’a regardé s’éloigner.

..............................Il aurait voulu faire un pas,
..............................Mais ça, non, il ne savait pas.
..............................Il n’avait jamais réussi,
..............................Se sentait toujours en sursis.

..............................Il a refermé la fenêtre,
..............................A repris place en son fauteuil,
..............................Il n’y aura plus de peut-être ;
..............................Il va devoir faire son deuil.



 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4014 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
12 juin
  Publié: 17 mars 2013 à 04:35 Citer     Aller en bas de page

Mais il est triste ce poème... et pourtant il est si beau...
Le moral, toi, ça va pas mieux, hein !
Une rupture et un départ quand un des deux aime encore... c'est terrible, quelle que soit la rupture...
... Mais n'oublie pas.... les femmes "élastiques..."

Bises

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
26 août 2020
  Publié: 17 mars 2013 à 04:55
Modifié:  18 mars 2013 à 02:28 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page

Le poème est triste mais je ne le suis pas. Il m'a été inspiré par ce tableau de Hopper. C'était il y a quelques semaines et je ne savais pas s'il valait la peine d'être publié, alors il est resté en attente dans un coin. Aujourd'hui, je l'ai mis à distance et ça me semble possible.
Mais c'est vrai qu'il est sombre tout de même... un départ, même aussi simple que dans ce poème, ce n'est jamais gai.
Merci pour ta bienveillante attention.

Blottie

 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4014 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
12 juin
  Publié: 17 mars 2013 à 05:07 Citer     Aller en bas de page

"Le poème est triste mais je ne le suis pas. "

Tant mieux... Tu m'as fait un peu peur..

Biz

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 17 mars 2013 à 06:23 Citer     Aller en bas de page

Il est triste et je le comprends si bien... C'est un bel écrit,
Merci pour ce partage,
Amicalement,
Ludo.

  Ludothum.
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
16 avril 2020
  Publié: 17 mars 2013 à 08:29 Citer     Aller en bas de page



C'est de la poésie, aussi belle que cet art dans le tableau

J'aime et c'est un joyau de vers !!

  Vers Cassés
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
14975 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 17 mars 2013 à 11:13
Modifié:  17 mars 2013 à 12:42 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Un film au ralenti qui met en scène un tableau. Dans une rupture, il y en a toujours un qui souffre plus que l'autre. Il est triste ce poème, presque autant que le temps d'aujourd'hui... et s'il n'est que mots c'est encore bien mieux...car il est beau.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
143 poèmes Liste
1300 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 17 mars 2013 à 17:08 Citer     Aller en bas de page

magnifique vers pour un ressenti puissant

J'ai adorée te lire, merci du partage!

Ossette

  ZZ
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
341 poèmes Liste
2908 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
20 juin
  Publié: 18 mars 2013 à 02:49 Citer     Aller en bas de page

Faire le deuil heureusement!
Et repartir, s'ennuyer un temps peut-être bien?
Mais si peu, car deux mains aujourd'hui sur mon cœur ...
Ô mon nouveau bonheur,
Mon nouveau sourire,
Ma nouvelle vie,
Comme tu es belle envie de te croquer...

À lire tes maux tristes souvenirs...
Et le point à l'estomac l'indicateur de souffrance ...

Vite passons à autre chose!

Mais il faut bien vivre les situations pour aller vers le mieux être possible...



Marchepascal


    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
26 août 2020
  Publié: 24 mars 2013 à 09:15
Modifié:  24 mars 2013 à 09:16 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page

Ludo,
Nous avons tous un départ en tête et un deuil à faire, de près ou de loin, en souvenir ou en rêve...
Merci de ta venue.

Lolaline,
Oui, il faudrait mettre des mots sur les maux. Mais quand les mots sont trop gardés, ou trop fardés, ou quand les mots sont impuissants devant le désir qui n'est plus, il n'est sans doute pas d'autre issue.

Blue eyes,
Bon, alors je ne regrette rien ! Merci pour tes encouragements... je doute souvent...

Vers cassés,
Mais le tableau a disparu deux fois, je ne sais pas pourquoi. On n'a pas le droit aux images avec les poèmes ?
Merci beaucoup à toi !

Magali,
J'aime cette image d'un film au ralenti. Oui, c'est un peu ça que j'ai vu. Du silence et des mouvements lents mais irrémédiables. Merci d'être là.

Ossette,
Et merci à toi pour cet échange.
Amitiés

The Hacker,
Il faut que je devine alors...

Marchepascal,
On dirait que ce poème te parle... Il fallait bien partir alors puisque ta nouvelle vie est sourire !
Il faut donc en passer par la tristesse, un temps...

Amitiés chaleureuses
Blottie

 
frank .T


ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaines
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
347 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2011
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 27 mars 2013 à 14:43 Citer     Aller en bas de page

il est des départ qui sont des fêtes...ou des abandons...ou des drames. C'est le ressentiment des acteurs qui fait la différence. Quand tout est consommé il faut savoir se retirer et tant pis pour le reste !!


Frank

  Au plaisir de vous lire...
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
26 août 2020
  Publié: 13 avr 2013 à 12:44 Citer     Aller en bas de page

Frank,
Ce départ là m'a été inspiré par un tableau d'Edward Hopper... c'est un départ avant tout silencieux, un départ muet de trop de non-dits... un départ qui ne peut pas se dire, qui ne peut que se faire en silence..
Merci de ta venue.

Blottie

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1698
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Ma fiancée est toute blanche (Autres)
Auteur : Vers cassés
Mens pour une fois ! (Poèmes par thèmes)
Auteur : Vers cassés
Jour blanc (Amour)
Auteur : Jeanne
Ma Muse (Amour)
Auteur : Guid'Ô
Au ciel (Poèmes par thèmes)
Auteur : marchepascal
ÉtÉ (Amour)
Auteur : Catwoman
900 : Vous, les âmes valeureuses... (Amitié)
Auteur : pyc
Les messagers du vent (Autres)
Auteur : Vers cassés
Pour Elle (Amour)
Auteur : Jerem
La rose et les épines... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Ebats de toi (Amour)
Auteur : Catwoman
Correspondance 2 : Guido-ballandine/ Découvrir (Collectifs)
Auteur : Guid'Ô
Requiem Pour Un Vieil Homme (Autres)
Auteur : KYRICE
La maison du giron (Tristes)
Auteur : Jeanne
A mon écrivain (rêve de plume) (Poèmes par thèmes)
Auteur : katiouchka

 

 
Cette page a été générée en [0,0311] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.