Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 14
· JYL · Balzak · Dukes
13230 membres inscrits

Montréal: 4 févr 07:40:04
Paris: 4 févr 13:40:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: A L'heure Du Soir vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
kiannzo
Impossible d'afficher l'image
"l'indifférence est la plus grave maladie de l'âme"..FENELON
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
104 commentaires
Membre depuis
2 avril 2008
Dernière connexion
8 décembre 2020
  Publié: 9 mai 2008 à 03:24
Modifié:  9 mai 2008 à 03:36 par Bestiole
Citer vertical_align_bottom

L'heure du soir entre la fin d'une journée bien remplie et le silence de la nuit qui descend doucement ....c'est l'instant où se pose l'esprit !

Que de fois doutes et desespoirs ont sombré dans la splendeur des crépuscules...le cercle de ces éléments se refermait sur le néant !

Que de fois elle escalada l'échelle des choses mille fois ressassées, vers des cieux étoilés où vont stagner les causes .....quel mensonge !

Elle se rendait souvent à l'évidence que les illusions restaient infécondes ...où voyageaient les voix divines , les ondes positives qui rassuraient ?

Pourtant, le regard plongé dans le noir - avec ou sans lune -, elle quémandait l'amour et tous les mots-placebo qui détruiraient le mal !

Que de fois, elle propulsa ses pensées ...là-haut ...leur voix ne s'était-elle pas perdue dans la profondeur de cette nuit ? silence...tout n'était que silence à l'heure du soir !

Et la foi qui s'évertue à lutter contre le temps, perdait de son sens...alors, elle écoutait son âme qui refusait la prière, dans l'attente de petites joies simples et naturelles !

Etait-ce de l'orgueil : vouloir connaître, évaluer elle-même les choses ? un peu fière cette manie qu'elle avait de chercher le moindre détail dans l'existence...son existence !

C'est donc dans le rêve qu'elle captait les bonheurs ...furent-ils vains ...peu importe...ils
lui étaient nécessaires....et elle souriait en songeant aux incrédules, à ceux qui regardaient leur coeur s'effondrer pour s'être privé de "vagabondages spirituels " !

Abolissant les rêves d'autrefois, elle était confrontée en permanence à la réalité qui venait déchirer l'étoffe de ses désirs ....pas question de capituler, de brûler et laisser calciner ce don qu'elle avait, cette faculté d'habiter un "ailleurs" où les portes toujours
ouvertes, la plongeaient dans un bonheur constamment recherché !

L'horizon, fût-il teinté de doute, la route sur les traces des certitudes et des espoirs ,s'entrouvraient !
C'est ainsi qu'elle s'appropriait les mystères qui masquaient l'angoisse et la solitude !
Il suffisait d'accepter d'âpres destins côtoyant de mieux armés, de ne pas se séparer du carrosse des souvenirs qui bercent l'enfance, pour mieux rebondir vers un monde de "possibles" -esclaves que nous serons à jamais de la vie - , avec en main, sans le laisser choir, le lampion éclairé de la conscience !


kiannzo

  Joëlle CREQUER
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
19603 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 9 mai 2008 à 03:37 Citer vertical_align_bottom

Un texte plein d'évasions spirituelles ... Une douceur délicatement dévoilée au fil de tes mots .... la conscience de soi comme bonheur ultime ... j'aime cette idée

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3773 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
2 février
  Publié: 9 mai 2008 à 05:34 Citer vertical_align_bottom

J'aime bien la profondeur de ce texte... Meubler son intérieur pour mieux vivre l'extérieur... Enfin, c'est ce que j'ai cru entrevoir...

  Carpe diem...
kiannzo
Impossible d'afficher l'image
"l'indifférence est la plus grave maladie de l'âme"..FENELON
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
104 commentaires
Membre depuis
2 avril 2008
Dernière connexion
8 décembre 2020
  Publié: 8 févr 2009 à 17:50 Citer vertical_align_bottom

merci bestiole...

Bien sûr naej, tu as deviné ... ma pensée existencielle !
bien à toi kiannzo

  Joëlle CREQUER
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 751
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0207] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.