Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 16
Invisible : 0
Total : 19
· Xuyozi · ode3117 · Alain06
13741 membres inscrits

Montréal: 3 août 08:59:53
Paris: 3 août 14:59:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Fantaisie automnale Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 4 août 2013 à 08:55
Modifié:  4 août 2013 à 09:57 par Philippe
Citer     Aller en bas de page




Le cerisier d’orient, tel un soleil couchant,
Enflamme l’ocre et l’or d’un océan de fanes
Dont l’onde bigarrée expire effarouchant
Les mésanges huppées cachées dans les platanes.

Les noyers, déjà nus, reçoivent s’abouchant
Des nuées d’étourneaux, qu’un renard mythomane
Un moment considère, en un tableau touchant
Le poète, errant, aux yeux de mélomane.

Sur le chêne sanguin, riche encore de glands,
Un bien sombre corbeau rajuste sa soutane
Maudissant l’écureuil qu’à foison il cancane.

Repoussé par le vent je vole à nouveau, quand...
Soudain je m’éveille, traversant la membrane
Des songes séparant notre monde profane.





  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
576 poèmes Liste
25649 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
3 août
  Publié: 4 août 2013 à 09:44 Citer     Aller en bas de page

Merveilleux écrit, comme toujours...De très belles images et le corbeau rajustant sa soutane, ça m'a fait bien rire...C'est qu'il faut avoir de l'imagination pour écrire comme cela.
Merci pour cet agréable moment de lecture
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15598 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
2 août
  Publié: 4 août 2013 à 10:20 Citer     Aller en bas de page

"Sur le chêne sanguin, riche encore de glands,
Un bien sombre corbeau rajuste sa soutane
Maudissant l’écureuil qu’à foison il cancane. "...j'aime ... et puis...

la fin qui nous ramène à la réalité:
"Soudain je m’éveille, traversant la membrane
Des songes séparant notre monde profane."...

Merci pour ce partage entre un brin d'humour et de nostalgie...

Alexandra

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
526 poèmes Liste
10531 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 4 août 2013 à 12:52 Citer     Aller en bas de page

J'adore cette strophe :

Sur le chêne sanguin, riche encore de glands,
Un bien sombre corbeau rajuste sa soutane
Maudissant l’écureuil qu’à foison il cancane.

Catherine

 
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
16 avril 2020
  Publié: 5 août 2013 à 14:18 Citer     Aller en bas de page


Plume noble et gracieuse

Je suis de plus en plus conquis !

  Vers Cassés
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 7 août 2013 à 12:39
Modifié:  7 août 2013 à 12:40 par Philippe
Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Merveilleux écrit, comme toujours...De très belles images et le corbeau rajustant sa soutane, ça m'a fait bien rire...C'est qu'il faut avoir de l'imagination pour écrire comme cela.
Merci pour cet agréable moment de lecture
Bises amicales ODE 31 - 17



Merci beaucoup, je ne sais pas où je vais chercher tout cela...

amitiés

Philippe

Citation de Alphonse BLAISE.
"Sur le chêne sanguin, riche encore de glands,
Un bien sombre corbeau rajuste sa soutane
Maudissant l’écureuil qu’à foison il cancane. "...j'aime ... et puis...

la fin qui nous ramène à la réalité:
"Soudain je m’éveille, traversant la membrane
Des songes séparant notre monde profane."...

Merci pour ce partage entre un brin d'humour et de nostalgie...

Alexandra



Merci Alex, pour une fois que je me souviens d'un de mes rêves



Philippe

Citation de Catwoman
J'adore cette strophe :

Sur le chêne sanguin, riche encore de glands,
Un bien sombre corbeau rajuste sa soutane
Maudissant l’écureuil qu’à foison il cancane.

Catherine



Merci Cat, j'aime moi aussi ce côté La Fontaine un peu décalé...



Philippe

Citation de Vers cassés

Plume noble et gracieuse

Je suis de plus en plus conquis !



Merci beaucoup,

Cordialement,

Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
18984 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
2 août
  Publié: 8 août 2013 à 10:11 Citer     Aller en bas de page

Merci du plaisir de lecture

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 8 août 2013 à 12:30 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bestiole
Merci du plaisir de lecture



C'est grand plaisir de faire plaisir



Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
4 juillet 2020
  Publié: 26 août 2013 à 08:03 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ce texte, je ré parcours tes écrits et je passe un agréable moment merci

JVK

 
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 27 août 2013 à 15:28 Citer     Aller en bas de page

Citation de JVK
J'aime beaucoup ce texte, je ré parcours tes écrits et je passe un agréable moment merci

JVK



Ils sont là pour cela



Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Bernylys


"L'écriture déploie ses ailes là où l'âme prend son envol" Bernadette Edelweiss
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
4355 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 1er nov 2013 à 15:41 Citer     Aller en bas de page

Une belle fantaisie automnale sous ta plume.
J'adore !

Bon w.e. Et à bientôt.

  Mes deux recueils : "Aux tréfonds de mon âme" et "Sérénade à la vie" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 11 nov 2013 à 13:48 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bernylys
Une belle fantaisie automnale sous ta plume.
J'adore !

Bon w.e. Et à bientôt.



Merci, merci

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
744 poèmes Liste
15874 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
2 août
  Publié: 1er févr 2015 à 03:30 Citer     Aller en bas de page

Un tableau magnifique avec un final que j'aime ...

merci

galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 2 mars 2015 à 20:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga
Un tableau magnifique avec un final que j'aime ...

merci

galatea



Merci à toi,

Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1909
Réponses: 13
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Nos matines d'amour (Poèmes par thèmes)
Auteur : ladysatin
Vers Cassés ... (Acrostiches)
Auteur : Vers cassés
Les Poètes (Autres)
Auteur : Le Baladin
Première rencontre (Amour)
Auteur : marchepascal
Fenêtre sur coeur... (Amour)
Auteur : pyc
Pet Therapy (Poèmes par thèmes)
Auteur : Galatea belga
Aimer (Amour)
Auteur : KYRICE
En attendant (Poèmes par thèmes)
Auteur : marchepascal
Le Vrai Poème (Autres)
Auteur : kaeldrich
Quand Anna et Pablo s'embrassent... (Amitié)
Auteur : pyc
Au val d'argent (Amour)
Auteur : Ashimati
Je t'écris depuis ton passé... (Autres)
Auteur : Anna Couleur
Quand la nuit s'envole ... (Autres)
Auteur : Vers cassés
L'abeille (sonnet) (Tristes)
Auteur : lastexit
La Chute du roi (Autres)
Auteur : Vers cassés

 

 
Cette page a été générée en [0,0394] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.