Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 23
· ode3117
13201 membres inscrits

Montréal: 5 mars 09:15:59
Paris: 5 mars 15:15:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La complainte d'une vieille chaise Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
421 poèmes Liste
4712 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 15 nov 2013 à 00:26
Modifié:  17 nov 2013 à 06:25 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

La complainte d’une vieille chaise

Je suis une vieille chaise rangée au fond d’un cabanon
Parmi des outils rouillés et d’autres objets sans nom
Je reste là dans cet endroit où il ne fait pas très chaud
C’est noir et humide comme dans le pire des cachots
Soi-disant que je suis bancale alors on m’a casée là
Mais en moi-même je me dis que je ne mérite pas ça

Tant de services que j’ai rendu dans toute la maison
Disponible pour tout le monde plus que de raison
A commencer par le petit qui s’appuyait sur moi
Pour se hisser sur ses gambettes et se tenir droit
Madame qui m’utilisait à défaut d’avoir un escabeau
Afin d’être à bonne hauteur pour pendre ses rideaux
Et Monsieur qui me brandissait au dessus de sa tête
Lors de ses colères aussi furieuses qu’une tempête

Au début on prenait grand soin de mon allure
Il fallait que je sois nette et sans aucune rayure
On m’avait garnie d’un doux et moelleux coussin
Et j’avais droit à être dépoussiérée tous les matins
On me traitait comme une princesse sur son trône
Et cela sans que je demande la moindre aumône
Le beau fauteuil discrètement me faisait du pied
A l’insu du canapé qui n’arrêtait pas de nous épier

A présent j’attends non sans une amère langueur
Le moment où arrivera ma toute dernière heure
Peut-être serai-je brisée en petits morceaux
Pour être incinérée dans l’âtre d’un fourneau
Ou dans une agonie que j’affronterai altière
Des vers à bois me réduiront en fine poussière

Pichardin

  Pichardin
Maman Luciole


Tout but est un leurre, seul le voyage est véritable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1602 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2012
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 15 nov 2013 à 00:52
Modifié:  15 nov 2013 à 00:53 par Maman Luciole
Citer     Aller en bas de page

Voilà tout à fait le genre de texte que j'adore.
A la fin de la lecture, on a juste envie d'aller chercher la chaise, la bichonner et lui redonner une place de choix dans la maison, au coin du feu par exemple...

Amitiés.
ML

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
421 poèmes Liste
4712 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 15 nov 2013 à 01:20 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Maman Luciole,
ça me fait plaisir que ce texte t'ai plu.
Il y va de cette pauvre chaise comme tant d'autres objets qu'on utilise et qu'on met au rebut lorsqu'on estime qu'ils ont fait leur temps.
Amicalement

Pichardin

  Pichardin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
812 poèmes Liste
22948 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
1er mars
  Publié: 15 nov 2013 à 03:59 Citer     Aller en bas de page

dans une société où réparer côté plus cher que racheter, nombreux sont les objets abandonnes. ton mignon texte leur rend hommage.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16860 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 mars
  Publié: 15 nov 2013 à 10:10 Citer     Aller en bas de page

bel écrit
original

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
421 poèmes Liste
4712 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 15 nov 2013 à 11:53 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Aude,
Les objets ont droit à une seconde chance. Et puis leur durée de vie dépend aussi de la façon dont nous les traitons.
Amicalement
Pichardin

Bonsoir Mido Ben,
merci d'être passé lire ce poème.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
547 poèmes Liste
24355 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 15 nov 2013 à 13:24 Citer     Aller en bas de page

Un poème qui m'a été particulièrement agréable à lire, j'aime que l'on puisse faire parler les objets, moi qui trouve que même une pierre a une âme.
Vraiment toutes mes félicitations
Merci PICHARDIN
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
421 poèmes Liste
4712 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 15 nov 2013 à 13:33 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Ode,
d'abord merci pour ton touchant commentaire et puis je crois que nous sommes quelques uns quand même à s'attacher aux objets qui nous entourent et qui nous sont bien utiles.
Amicalement

Pichardin

  Pichardin
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
23553 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
4 mars
  Publié: 16 nov 2013 à 14:47 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir


Le sujet est original, et j'avoue que j'ai adoré vivre chaque vers les uns derrière les autres.
C'est un plaisir de lire que la vie n'est pas que de chair !

Très bel écrit

Amitiés
James

  Membre de la Société des poètes Français.
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
421 poèmes Liste
4712 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 17 nov 2013 à 01:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Hubix,
nous nous faisons parfois le porte parole de ces objets qui eux n'ont pas droit à la parole.
Cette vieille chaise en bois n'avait peut être plus la fibre pour supporter encore tous ces séants...
Merci d'être venu faire un petit tour et pour ton commentaire.
Amicalement
Pichardin

Bonjour James,
merci à toi également d'être venu lire ce texte et d'avoir donner ton appréciation.
La vie est partout je pense, il suffit d'y prêter attention.
Amicalement
PIchardin

  Pichardin
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
421 poèmes Liste
4712 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 17 nov 2013 à 02:20
Modifié:  17 nov 2013 à 09:16 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Amazone,
en effet on peut transposer ça également à l'être humain :
Simple objet ou être humain
Nous avons le même destin
Soyons plus attentionnés
Pour être mieux considérés

Merci pour ton commentaire perspicace
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 17 nov 2013 à 06:09 Citer     Aller en bas de page

Pichardin

A présent j’attends non sans une amère langueur
Le moment où arrivera ma toute dernière heure
Peut-être serai-je brisée en petits morceaux
Pour être incinérée dans l’âtre d’un fourneau
Ou dans une agonie que j’affronterai altière
Des vers à bois me réduiront en fine poussière


En te lisant j'imagine, une personne âgée, placée dans une maison de retraite, attendant sa dernière heure arriver.

J'ai lu à plusieurs reprises ce poème qui m'a enthousiasmé.

Merci

kyrice

  jb
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
421 poèmes Liste
4712 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 17 nov 2013 à 09:14 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Kyrice,
les humains comme les objets ont tous une dernière heure...Espérons seulement que ce soit le plus tard possible et pas dans la solitude non plus.
Merci d'être passer lire ce poème.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
421 poèmes Liste
4712 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 22 févr 2015 à 01:22 Citer     Aller en bas de page

Bonjour GRG,
Merci pour ton commentaire très inspiré.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2155
Réponses: 13
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Une année s'achève (Autres)
Auteur : Bernylys
Le Moineau (Autres)
Auteur : Maman Luciole
Le Respect (Autres)
Auteur : Lullaby
Le précieux nectar (triolet) (Autres)
Auteur : josette
Passionnata (sybilla et James) (Collectifs)
Auteur : Sybilla
Cœur D'enfant (Tristes)
Auteur : mido ben
J'ai 65 ans. (Amour)
Auteur : alweg
Chut ! (Cit. perso. & courts)
Auteur : Guid'Ô
Le chef de cœur (Autres)
Auteur : Catwoman
Par les foudres d'eros. (Amour)
Auteur : Odon de Cor
A la St Valentin (Amour)
Auteur : Sybilla
Attirance (Autres)
Auteur : Bernylys
L'hiver magique (Autres)
Auteur : Alanna
Des mots pour le Dire (Autres)
Auteur : KYRICE
Ô douce nuit. (Autres)
Auteur : Ludothum.

 

 
Cette page a été générée en [0,0291] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.