Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 13
Invisible : 0
Total : 14
· Rose90
13741 membres inscrits

Montréal: 2 août 02:28:22
Paris: 2 août 08:28:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Peinture Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 26 nov 2013 à 13:45 Citer     Aller en bas de page

De l’enlèvement des Sabines à Marianne sur les barricades les mêmes bras fragiles, portant l’action à son ultime résolution, semblent conduire l’humanité aux portes des sept mers.
Fermant les yeux, j’aime imaginer ces formes suaves et ondulantes que les pinceaux modélisent en mille attraits. Leurs mains lascives aux doigts recourbés expliquent à la manière des peintres le rêve qui les anime. Le sublime s’envole entre formes et couleurs.
Il y a cent ans au large, Gauguin le coloriste édulcorait la violence du vrai, arrondissait le coude et le genou, dessinait sur les carreaux de sa maison, là-bas, des baigneuses tahitiennes.
Et je rejoins sans effort son imaginaire où les femmes se prennent comme les vagues, courbes lentes et gracieuses aux crinières que l’on ne domptera jamais vraiment.

 
Filou du Vic Bilh
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
44 commentaires
Membre depuis
26 août 2013
Dernière connexion
23 juin 2014
  Publié: 27 nov 2013 à 01:02
Modifié:  27 nov 2013 à 09:19 par Filou du Vic Bilh
Citer     Aller en bas de page

J'aime bien cette pensée là.
Il y a quelque chose d'intelligent dans ce qui est beau ; et dans l'intelligence, il y a quelque chose de beau.

  L'avenir est la seule chose qui m'intéresse, car je compte bien y passer les prochaines années (W. Allen)
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
17067 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 27 nov 2013 à 10:37 Citer     Aller en bas de page

des vers tellement bien écrite
autant que la toile

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 28 nov 2013 à 12:14 Citer     Aller en bas de page

- L'intelligence et la beauté, oui,... un thème assez fascinant en effet, il a déjà fait couler beaucoup d'encre.

- Merci pour le compliment sur ces lignes.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 30 nov 2013 à 02:52 Citer     Aller en bas de page

Merci d'avoir pris un ticket de première classe pour ce voyage pictural.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
576 poèmes Liste
25636 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 août
  Publié: 30 nov 2013 à 15:11 Citer     Aller en bas de page

C'est beau et les deux dernières phrases plus particulièrement
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 30 nov 2013 à 15:40 Citer     Aller en bas de page

Ah ok pour les phrases de fin. C'est sympa.

 
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
704 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 1er oct 2017 à 11:24 Citer     Aller en bas de page

Didier
Je ne l'avais pas lu celui-ci.

"Et je rejoins sans effort son imaginaire où les femmes se prennent comme les vagues, courbes lentes et gracieuses aux crinières que l’on ne domptera jamais vraiment. "

Comme Ode je trouve cette image très belle et réaliste finalement.



  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 2 oct 2017 à 08:52 Citer     Aller en bas de page

Ah ben tu vois, faut venir me voir de temps en temps.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1203
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0298] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.